Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

[RGPD] Plainte en action de groupe de l'UFC à l'encontre de Google

27 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE

[RGPD] Plainte en action de groupe de l'UFC à l'encontre de Google

L'UFC Que Choisir a décidé d'entamer une action de groupe ou Class Action à l'encontre de Google car l'association de consommateurs estime que Google ne respecte pas le RGPD.

Une action qui s'inscrit dans la lignée de l'amende de 50 Millions d'euros adressée à Google par la CNIL en Janvier dernier.

L'UFC Que Choisir réclame 1000 euros par utilisateur. Un préjudice difficile à chiffrer, mais assurément sur-évalué.

Source ici et

 

Lire la suite

[#ECOMMERCE] Rentabilité très moyenne pour une...

21 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE

Lire la suite

[DISRUPTIF] La création de la filière "cannabis" représente un enjeu économique grandissant pour le Conseil d'Analyse Economique

19 Juin 2019 , Rédigé par La rédaction Publié dans #Blog, #Commerce, #Digital, #Divers, #Droit, #Emploi, #Entreprise, #Entreprises, #Fiscalité, #France, #Internet, #Retail, #Retail 3.0

[DISRUPTIF] La création de la filière "cannabis" représente un enjeu économique grandissant pour le Conseil d'Analyse Economique

C'est le Conseil d'Analyse Economique lui-même sous l'autorité du Premier Ministre qui préconise la mise en place d'une organisation visant à encadrer la culture, la commercialisation et la consommation de cannabis.

Il faut dire que la France est particulièrement à la traîne sur le sujet à regarder de près les USA où plusieurs Etats ont légalisés le cannabis avec un certain succès tant économique que social.

Est-il également nécessaire de rappeler l'exemple des Pays-Bas qui encadrent strictement la production, la vente et la consommation de cannabis ?

Ce n'est pas pour autant que les rues d'Amsterdam sont jonchés de SDF toxicomanes défoncés du matin au soir ou que le pays est en proie à un scandale sanitaire et social sans précédent.

Dans l'Histoire de l'Homme, la prohibition fût un échec. Interdire bêtement n'a pas de sens, notamment à l'heure de la génération Z où toute décision mérite une explication.

Aujourd'hui le Conseil d'Analyse Economique invite à une grande réflexion sur le sujet. A Nantes (44) par exemple, près de 40 halls d'immeubles sont gangrénés par les trafics de stupéfiants, les élèves de certains établissements sont sollicités par d'autres afin de jouer les "guetteurs" dans les cités, les produits sont coupés avec tout et n'importe quoi et présentent des risques sanitaires élevés. Inacceptable.

En 2019, il temps d'agir concrètement avec discernement pour protéger les citoyens et les consommateurs qui ne devraient plus être pénalisés et criminalisés pour avoir simplement consommés un peu d'herbe, souvent de manière récréative, parfois addictive mais aussi thérapeutique.

Il faut "reprendre le contrôle de ce marché".

Aujourd'hui notre pays est prêt à "légaliser" le cannabis à usage thérapeutique. Le rapport du Conseil d'Analyse Economique propose d'aller bien plus loin, en mettant la main sur l'ensemble du marché.

Actuellement notre pays passe à côté de profits considérables et surtout nous laissons les trafiquants faire ce qu'ils veulent car ni les tarifs ni les produits ne sont contrôlés avant leur commercialisation, au détriment du consommateur.

L'idée serait d'encadrer toute la chaîne "cannabis" en la régulant complètement.

Création de 30 000 emplois. 2 Milliards de recettes fiscales.

La légalisation du cannabis s'accompagne la plupart du temps d'une baisse significative de la criminalité mais c'est surtout les recettes attendues qui suscitent bien des projections de tous bords politiques.

En effet, à raison de 9 euros par gramme de cannabis, l'Etat peut espérer des recettes fiscales avoisinant les 2 Milliards d'euros ! Simplement colossal.

La légalisation de ce marché entraînerait également la création d'environ 30 000 emplois, soit près de 250 millions d'euros de cotisations à percevoir dans les caisses de l'Etat Français chaque année.

Ces estimations ne sont pas approximatives dans la mesure où elles sont simplement basées sur les résultats obtenus par les Etats de Californie et du Colorado qui furent les premiers à tester aux USA la légalisation du cannabis.

Un commentaire ?

Source ici et

Lire la suite

[FOODTECH] La start-up Pazzi (ex-EKMI) lève 10 Millions d'euros pour sa pizzeria autonome

17 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Commerce, #Digital, #Divers, #Entreprise, #Expérience utilisateur, #Foodtech, #France, #Internet, #Retail 3.0, #web

[FOODTECH] La start-up Pazzi (ex-EKMI) lève 10 Millions d'euros pour sa pizzeria autonome

Ce n'est ni le terme "levée de fonds" ni le montant de celle-ci qui nous incite aujourd'hui à évoquer Pazzi (ex-EKMI) mais bien l'originalité du projet porté depuis 2013 par Sébastien ROVERSO, Cyril HAMON et Philippe GOLDMAN.

En effet PAZZI fait la promesse d'un établissement autonome animé par un robot Pizzaïolo afin de préparer les commandes à la demande des clients et selon leurs spécificités.

Toujours en phase de R&D, Pazzi avait déjà levé plus de 2 Millions d'euros l'année dernière, la société aujourd'hui dirigée par Philippe GOLDMAN boucle un nouveau tour de table de 10 millions d'euros. En espérant cette fois-ci une ouverture imminente du premier établissement. Annoncée déjà pour la fin de l'année dernière, la première ouverture de restaurant ne serait prévue qu'en Septembre de cette année.

Il est impératif de montrer rapidement l'aboutissement de ces années de R&D afin de conforter l'intérêt des investisseurs pour Pazzi.

Source ici et .

Lire la suite

[EMPLOI] Amazon va recruter 1000 Personnes en région Parisienne

14 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Amazon, #France, #Internet, #Livraison Ecommerce, #Logistique Ecommerce, #ecommerce, #e-commerce, #Transport, #web

[EMPLOI] Amazon va recruter 1000 Personnes en région Parisienne

142 000 mètres carrés, le nouveau centre logistique Amazon est impressionnant !

Implanté à Bretigny-sur-Orge dans le sud de la région Parisienne, le nouvel entrepôt Amazon trône fièrement comme le plus grand centre logistique d'Amazon de la région Ile de France.

Au nombre de 6 sur le territoire national, Amazon prévoit d'ouvrir cette nouvelle plateforme de stockage et d'expéditions au mois de Septembre prochain. Le groupe Américain prévoit d'embaucher 1000 personnes sur les 36 mois qui suivent.

Dans un premier temps, 150 postes en CDI seront à pourvoir lorsque le site ouvrira ses portes à la rentrée, puis les effectifs seront multipliés presque par 4 pour atteindre 500 collaborateurs d'ici la fin de l'année. A terme le site emploiera 1000 salariés.

Aujourd'hui le recrutement est ouvert auprès des agences Pole Emploi locales, mais les candidats peuvent également postuler sur le site d'Amazon dans cette rubrique.

Le E-commerce recrute et n'offre pas d'emplois "bas de gamme" comme certains représentants politiques semblent le croire avec dédain. Visiblement ceux-là n'ont jamais mis les pieds dans un entrepôt logistique et ne connaissent rien au E-commerce.

Puis au regard des politiques locales menées la plupart du temps en défaveur de l'emploi, les élus ne devraient pas mépriser ainsi les enseignes du Ecommerce, Françaises ou non, car se sont elles qui créent la dynamique économique sur les territoires tout en apportant du lien de proximité avec ceux qui présentent des difficultés pour se déplacer.

Sources ici et

Lire la suite

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

7 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Conférence SEO Nantes, #Digital, #Divers, #E-commerce en général, #France, #Internet, #Logiciel, #Marketing, #Réseaux sociaux, #SEA, #SEO, #SEM, #Service Client, #web, #Evènement

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

La onzième édition du Web2day à Nantes va s'achever ce soir avec une météo compliquée dans la cité des ducs. Cependant, c'est l'occasion de faire un point sur cet évènement réservé aux profesionnels du numérique qui prend ses quartiers chaque année à Nantes.

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

L'évènement

L'évènement porté par la Cantine Numérique (réseau de décideurs du numérique) est organisé par la société WEEZVENT située à Dijon et s'articule autour de 3 jours de conférences et d'un "village" d'exposants.

S'il est aisé de sélectionner les conférences dans les pages du site Web2day, il est moins facile de se repérer une fois sur place malgré des équipes d'organisateurs à l'écoute et un service de sécurité franchement à la hauteur des enjeux.

Un stand est également à la disposition des festivaliers où ils peuvent se retrouver autour d'un café et de boissons chaudes.

Le village d'exposants est assez petit. La plupart des exposants y sont d'ailleurs passifs sans aller à la rencontre des visiteurs. Sur certains stands, les exposants discutent entre eux sans même se soucier des festivaliers, ce village a t-il une vraiment une utilité dans ce contexte ?
 

Les conférences


Chacun peut y trouver son compte en fonction de ses attentes. Cependant, il est inacceptable d'avoir des conférenciers n'ayant pas véritablement préparé leurs interventions.

Le pire étant d'avoir en illustration d'une conférence, des slides sous powerpoint avec des fautes et sans aucun contenu (aucun nom ne sera cité dans cet article bien entendu). Cela a pourtant été constaté cette année ce qui n'est pas acceptable compte tenu de la politique commerciale de l'évènement.

En effet cette dernière est extrêmement stricte. N'espérez pas une entrée gratuite ou à tarif réduit.

 

Les tarifs

 

Avant même le début du festival, plus aucune place au tarif étudiant n'était disponible, un peu léger sachant qu'il était tout à fait possible d'acheter les autres places au tarif normal même quelques heures avant la fin de l'évènement.

 

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Ainsi pour profiter des 3 jours de l'évènement, il aura fallut s'acquitter de 299€ par personne ! A ce tarif, seuls des ténors du numérique devraient être conviés à donner des conférences. La quantité de conférences est importante, cependant la qualité et la pertinence de certaines sont en deçà de ce que peuvent attendre les visiteurs aguerris au numérique.

Les demandeurs d'emplois se consoleront avec une entrée à 39€ !

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Que penser du pass à 149€ la journée ? Les prix sont déconnectés de la réalité.

Soit ces prix sont maintenus et dans ce cas il convient de monter en gamme en matière d'intervenants. Préférer des PKM (ex-Rakuten), Gauthier PICARD (ex-RueDuCommerce), Jean-Philippe FLEURY (ex-Materiel.net) ou encore Christophe COURTIN (Courtin Invest, ex-Santiane) .... qui possèdent l'expérience nécessaire en matière de crédibilité.

Soit les prix sont revus à la baisse, dans ce cas on peut alors penser qu'un pass 3 jours à 149€ est cohérent, tout comme une entrée à 79€ pour la journée.

Les étudiants devraient quant à eux disposer d'un tarif véritablement adapté, 39€ est une somme totalement disproportionnée et finalement clivante pour des individus sans revenu.

Si certaines conférences sont réellement "à voir", elles peuvent paraître trop courtes lorsque le speaker parvient à captiver son auditoire.

De même il paraît inapproprié que de nombreux auditeurs de conférences soient contraints de rester debout alors même qu'à côté le "village" est clairsemé.

Il s'agit là d'un simple feedback, à chacun de se faire sa propre opinion entre "Web2day" et "web to pay" pour définir véritablement cet évènement ;-)

 

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Source ici et là

Lire la suite

[HOSTING] OVH calme le jeu après une croissance insuffisante l'année dernière

5 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Bug, #Digital, #Divers, #Entreprise, #E-commerce en général, #France, #Internet, #Hébergement, #OVH, #Hosting

Octave KLABA lors de l'OVH Summit Paris

Octave KLABA lors de l'OVH Summit Paris

OVH reste une entreprise familiale très discrète. Cependant le JDN consacre un dossier complet sur la société d'hébergement située dans le Nord de la France.

On y apprend entre autre que 300 personnes ont quittées la société l'année dernière sous différentes formes, cependant n'y voyez pas là les prémices d'une hémorragie plus importante, il s'agit simplement de structurer certains pôles d'activités pas toujours en phase avec les objectifs fixés.

OVH accuse le coup depuis fin d'année dernière où les résultats financiers de la société notamment en matière de marges n'étaient pas à la hauteur de ceux escomptés. OVH revoit donc sa copie et avait déjà commencé par le remplacement du CEO et la révision de ses objectifs à moyen terme.

OVH ne fera PAS 1 Milliard d'euros de C.A en 2020

La direction a préféré décaler l'ambitieux objectif à 2021. Il est primordial de conserver une vision réaliste de la croissance afin de ne pas décourager les équipes.

OVH en quelques chiffres :

600 Millions d'euros de C.A
1 300 000 Clients à travers le monde
350 000 serveurs
28 data centers
2 usines de fabrication
2200 collaborateurs

 

Lire la suite

[TECH] La start-up Georges.tech lève 10 Millions d'euros et embauche 40 personnes

4 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Internet, #IT, #Digital, #Divers, #Entreprise, #Entreprises, #Logiciel, #Marketing, #SaaS, #Service Client, #web, #IA

[TECH] La start-up Georges.tech lève 10 Millions d'euros et embauche 40 personnes

Georges.tech est une start-up fondée par Adrien PLAT, Pablo LARVOR, Côme FOUQUES et Romain KOENING. L'idée consiste à simplifier le quotidien des professions libérales en automatisant au maximum la gestion comptable grâce à l'IA. Côme FOUQUES, trentenaire est le dirigeant de Georges.tech

Il est bon de souligner qu'il est extrêmement rare d'observer des entreprises lever des fonds sans disposer d'un bilan comptable catastrophique. Parfois l'on se demande même si les investisseurs ne recherchent pas le bilan le plus dégueulasse qui soit pour investir !

Ce n'est pas le cas avec Georges.tech qui avait déjà publié un premier bilan en 2017, certes très modeste mais rentable. Un point important car il marque l'attachement du management à la profitabilité, ce qui n'est pas toujours le cas parmi les porteurs de projet en recherche de financement.

Aujourd'hui, les investisseurs ne s'y sont pas trompés en mettant 10 millions d'euros sur la table (après une première levée de fonds d'1 Million d'euros en 2018) afin de développer Georges.tech

Les objectifs sont multiples mais le principal reste le recrutement de 40 personnes en sus de la trentaine qui compose déjà l'effectif de Georges.tech

Un premier pas pour changer de nom ?

Source ici et

Lire la suite

En ce moment, je suis très « #content ».

3 Juin 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE

Lire la suite