Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

[FrenchTech 120] 83 "StartUp" feront parties de ce nouvel indice, parfois critiqué, car il élude totalement le critère de rentabilité. Découvrez les entreprises sélectionnées avec leurs données chiffrées

20 Janvier 2020 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Digital, #Divers, #Ecommerce, #Emploi, #Entreprise, #Entreprises, #Internet, #France, #web

Ce blog évoquait déjà le sujet des entreprises présentes au travers de l'indice NEXT40 et dont nous avions présenté les chiffres que ces sociétés communiquent.

Aujourd'hui c'est au tour du FT120 (FrenchTech 120) de "révéler" 83 entreprises faisant dès à présent partie de ce nouvel indice parfois critiqué dans ses critères de sélection car aucune notion de rentabilité n'est prise en compte.

Enseigne C.A
(derniers comptes publiés)
Résultat net
(derniers comptes publiés)
360LEARNING 0 -85 300 €
AB TASTY 9 470 800 € - 5 489 700 €
ACTICOR BIOTECH 0 - 5 681 700 €
ADYOULIKE NC NC
A.F.Y.R.E.N 27 400 € -7 700€
AGRICONOMIE 4 776 400 € - 762 200 €
AIRCALL NC NC
Akeneo NC NC
Aledia 456 400 € - 14 238 800 €
ALIZE PHARMA III 0 € - 886 800 €
ALL MOL TECHNOLOGY NC NC
Amarisoft NC NC
Anotherbrain NC NC
Biolog-id 3 580 400 € - 514 600 €
BOTIFY 177 800 € - 17 000 €
BRUT NC NC
VC TECHNOLOGY (Certideal) NC NC
BIAGRI (Comparateuragricole.com) 9 624 300 € - 335 700 €
Cooptalis 18 990 000 € - 2 251 300 €
Crosscall 70 062 500 € 1 377 400 €
Cubyn 1 576 600 € - 941 200 €
CybelAngel 662 900 € - 43 700 €
Diabeloop 0 € + 137 700 €
Digital Insure NC NC
DNA Script 9 800 € - 3 770 700 €
DREEM NC NC
Dynacure 0 € - 7 420 100 €
EasyMile 14 398 800 € - 4 612 300 €
EcoVadis NC NC
JOUL (ekWateur) 35 786 700 € - 4 700 800 €
ENYO PHARMA 0 € - 1 919 700€
CHR NUMERIQUE (ePack hygiène) 9 636 600 € + 1 125 700 €
Exotec Solutions 7 442 700 € - 913 900 €
FEED NC NC
Flex Fuel Energy Development 9 478 500 € + 1 256 000 €
Fortia Financial Solutions NC NC
Fretlink 12 017 400 € - 4 056 900 €
Happytal 11 052 700 € - 3 842 500 €
Heetch 6 294 100 € - 2 999 000 €
HIGHLIFE 0 € + 1 544 500 €
Igyxos 0 € - 364 600 €
Ilek 5200 € + 200 €
ImCheck Therapeutics NC NC
Inotrem 0 € - 5 497 300€
IPM France 5 510 700 € + 373 200 €
Kayrros NC NC
Keranova NC NC
Le Slip Français 20 760 200 € - 1 107 800 €
Lemon Way 5 500 400 € - 6 883 800 €
LGO EUROPE SAS NC NC
HONESTICA (Lifen) 13 000 € - 1 657 900 €
LimFlow 232 500 € - 8 367 100 €
LOISIRS ENCHERES NC NC
Lumapps 8 387 500 € - 1 780 500 €
Lunchr NC NC
LYDIA SOLUTIONS NC NC
Microphyt 245 200 € + 46 700 €
MISTER FLY NC NC
MISTERTEMP NC NC
Molotov NC NC
MARIANNE FORMATION (Ornikar) 39 300 € - 454 000 €
Papernest NC NC
PERFECTSTAY.COM 13 464 200 € - 870 300 €
PHENIX SAS 7 707 400 € + 775 000 €
Platform.sh 1 534 100 € - 959 000 €
QAPA INTERIM NC NC
Qare NC NC
Qonto NC NC
REUNIWATT NC NC
SUCCESS 4 MOBILE (S4M) 5 555 000 € - 1 556 100 €
Scality 14 396 800 € - 6 714 800 €
CREATIVE DATA (Saagie) 1 460 600 € - 1 495 800 €
Spendesk NC NC
Tabmo NC NC
TALENT CLUB (Talent.io) NC NC
Tissium 0 € - 8 382 600 €
Tree Frog Therapeutics NC NC
Trusk NC NC
UBI TRANSPORTS 1 460 900 € + 606 500€
Visiperf NC NC
Wooxo 2 644 900 € - 489 000 €
Yespark 12 700 € + 7 500 €


Et vous qu'en pensez-vous ?

Source ici et
 

Lire la suite

[ENTREPRENEURIAT] 3 exemples d'entrepreneurs à "éviter"

11 Janvier 2020 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #A ne pas faire, #Digital, #Divers, #Droit, #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #billet d'humeur, #e-commerce, #ecommerce, #web

[ENTREPRENEURIAT] 3 exemples d'entrepreneurs à "éviter"

Début Janvier c'est traditionnellement l'occasion de transmettre ses voeux et parfois de remettre certaines choses à plat.

Au delà des légitimes souhaits de santé, de bonheur et de vie familiale épanouie, les miens s'orientent également vers la réussite professionnelle. Notamment pour ceux qui se défoncent au quotidien pour leur boîte, leurs clients et leurs collaborateurs.

Il est tout à fait nécessaire et IMPORTANT de rappeler que SANS entreprises et SANS entrepreneurs :

PAS de croissance
PAS de création d'emploi
PAS d'innovation
PAS de développement
PAS de collecte de TVA
PAS de collecte d'IR
PAS de protection sociale des travailleurs (versements aux caisses retraites, mutuelles, prévoyance, chômage)...etc...Rappelons que les cotisations chômage et maladie sont prises à 100% en charge par l'employeur alors qu'auparavant celles-ci étaient réparties entre l'employé et l'employeur.

Autre sujet en ce début d'année, certains comportements d'entrepreneur interrogent....

Comme exemple :

Un chef d'entreprise local qui est également président d'une commission sur le digital et membre d'une commission E-commerce à la CCI de son département.

Sauf que ce monsieur qui organise des journées de formations digitales ou dispense ses précieux conseils à de futurs entrepreneurs du web, n'a rien d'un expert du digital.

La seule réussite de cet "expert du digital" c'est d'avoir repris une entreprise de E-commerce qui réalisait 2M de C.A avec 150 000 clients et une solide croissance, stable depuis 6 ans avant que ce monsieur n'arrive.
Puis d'en massacrer l'ensemble en à peine 10 mois avec des salariés complètement paumés, et des stocks délirants. Un désastre liquidé au Tribunal de Commerce.

Ajoutant le déshonneur à sa mauvaise gestion, il ne cessa d'invectiver l'ancien dirigeant parti un an plus tôt pour justifier sa pitoyable gérance de l'entreprise.

Si l'échec est un premier pas vers la réussite, il convient d'apprendre de ses erreurs.

Il n'est pas certain que cet individu possède la clairvoyance nécessaire et l'envie indispensable pour se remettre en question.

En fustigeant les autres pour ces propres initiatives ratées, en s'attribuant le mérite d'une réussite passée, qui de doute façon ne pourra jamais lui être attribuée, il se donne une image déplorable d'entrepreneur.

Un autre exemple :

Celui d'un dirigeant d'une boîte d'Ecommerce qui vient chercher de l'aide auprès d'un autre, car sa société est en difficulté : plus de cash, SEO en berne, SEA inexistant..;etc..

Son interlocuteur sera d'une grande aide pour lui tant sur le plan moral que professionnel avec de précieux conseils et beaucoup de temps consacré sur les sujets évoqués pour lui venir en aide.

Or ce gérant qui rencontrait des difficultés n'a rien trouvé de mieux que de lancer un business concurrent à celui qui lui était venu en aide, reprenant jusqu'à des éléments graphiques et textuels du site E-commerce ainsi copié.

On continue avec un nouvel exemple :

C'est encore une personne en difficulté qui vient trouver un ami entrepreneur pour solliciter de l'aide, il ne sait même pas comment il va manger le soir même ni comment payer son loyer.

Son ami entrepreneur lui avancera immédiatement 500€ cash pour répondre au plus urgent. Puis il lui mettra le pied à l'étrier en finançant la création de son activité professionnelle (apports : financiers, juridiques, IT, SEO et SEA).

L'entreprise sera un succès, à tel point qu'un acquéreur de renom souhaitait racheter l'intégralité des parts de l'entreprise. La personne qui était initialement en difficulté refusera une très belle offre pour finalement racheter les parts de son ami entrepreneur à coût moindre. En effet, ce dernier traversant une période plus compliquée n'aura d'autre choix que d'accepter. Il ne sera par ailleurs JAMAIS remboursé des 500€ avancés initialement.

Ce sont ces mêmes individus qui viennent donner des leçons de morale et d'exemplarité aux autres....

[MAJ du 19/01/2020 À 2H10] Un autre exemple ?

Ça me rappelle cette fin d'année 2012, lorsque nous avions des audits dans la société que j'avais fondée et qui allait être reprise par un groupe déjà au capital mais minoritaire.

L'inventaire devait avoir lieu en présence de leur team et de la nôtre. Les process avaient été validés par la direction de leur groupe, leur service financier et le management des deux entités. L'inventaire devait débuter à 6 heures et l'ensemble des effectifs devait être présent dès 5 heures du mat'.

J'avais apporté les croissants et pains au chocolat et nous avions démarré le comptage tous ensemble. Je suivais tout cela avec un dev' de l'équipe IT en même temps que tombaient les ventes sur le site web. Mon équipe suivait le protocole validé par les deux directions et entériné par les avocats de l'époque.

Puis, l'un des cadres du groupe se pointe deux heures et demi après tout le monde, sans s'excuser d'arriver en retard, les mains vides, et en plus en nous disant à tous "hé vous ne savez pas faire un inventaire les gars faut tout recommencer"  ! Puis il commence à devenir agressif à mon égard, en cherchant à m'intimider physiquement et m'agressant verbalement. J'essaie de temporiser en rappelant devant son boss que le protocole a été validé non seulement par sa direction, par moi-même mais aussi inscrit dans les protocoles de cession auprès des conseils.

Quelle honte franchement quand j'y repense. Ce pauvre d'esprit ne réfléchissait pas, il ne suivait même les ordres de sa direction et n'en faisait qu'à sa tête en étant méprisant avec les autres. J'en faisait les frais ce jour là, mais ce n'était pas la première fois avec les membres de ses équipes ou des miennes.

Quand les logiques d'affrontement perdurent, c'est toutes les parties prenantes qui sont perdantes.

Finalement la direction du groupe validait les audits dans les 48 heures et nous passions tous à autre chose, mais quel manque de respect vis à vis de tous ceux qui avaient organisé, participé à la mise en place de cet inventaire.

[MAJ du 10/02/2020 À 2H10] Et ...

Puis il y a les fonds de poubelles, qui n'en n'ont pas toujours l'air ; à l'instar d'un grand "MÔssieur" du web (tout est relatif), qui répand son fiel venin depuis des années sur d'autres qu'il n'aime pas,  jusqu'à se réjouir d'avoir mis une famille à la rue ! Dire que j'ai moi-même admiré le type...A vomir.

Et ce sont (une nouvelle fois) ces mêmes individus qui viennent ensuite donner aux autres des leçons de morale et d'éthique...

Lire la suite