Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog Ecommerce de Stéphane ALLIGNE Spécialiste du Ecommerce & Retail depuis 12 ans. Développeur de Chiffre d'Affaires.

Articles avec #commerce tag

Stephanealligne.com dans le Top 15 des blogs Ecommerce par Codeur.com

13 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Expertise Ecommerce, #Blog, #Internet, #Commerce, #Retail 3.0, #Perso, #Codeur

Stephanealligne.com dans le Top 15 des blogs Ecommerce par Codeur.com

Classement 2017 dans le Top 15 des blogs Ecommerce :

1. Blog Ecommerce (Olivier LEVY)

2. Capitaine Commerce

3. Cible Web

4. Ecommerce Nation

5. Info Ecommerce

6. Le Ecommerce

7. Made in Ecommece

8. Prestahop

9. Réussir mon Ecommerce

10. Stéphane ALLIGNE (ce blog)

11. Wizishop

12. A better lemonade stand

13. Ecommerce Guide

14. Ecommerce Platforms

15. Pratical Ecommerce

Retrouver l'intégralité du classement en suivant ce lien.

Source : Codeur.com

 

Lire la suite

Ecommerce : Service clients Amazon, la pieuvre a-t-elle perdue la raison ?

10 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Analyses sites e-commerce, #Marketing, #Commerce, #Webmarketing, #SEM, #Livraison Ecommerce, #Logistique Ecommerce, #Transport

Abonné à "Amazon Prime" je commande régulièrement tout et rien sur le site en question car je ne paie pas les frais de port et puis le service client est irréprochable (malgré le fait que certains prestataires de livraison ne fassent pas correctement leur travail).

Je commande Samedi 6 Octobre au soir un produit pour la cuisine au prix de 59,95€ttc en livraison gratuite, livraison garantie Lundi 9 avant 20 heures, une promesse alléchante.

Effectivement le dimanche matin, je reçois un mail m'informant du départ du colis de leur entrepôt avec le transporteur Chronopost pour une livraison Lundi 9.

En suivant le colis Lundi matin, je me rends compte que le livreur a encore fait des siennes et il n'en a fait qu'à sa guise, laissant le colis au dépôt, je dois aller moi-même le chercher. Bravo Chronopost ! (ils veulent bientôt livrer 7/7j, qu'ils commencent par le faire correctement 5/7j après on verra).

Un peu exaspéré, je le récupère et voyant que son contenu ne me convenait pas, je décide de le renvoyer. Seulement impossible de le faire depuis mon compte client Amazon, je demande donc a être rappelé.

Amazon, ne s'embête plus sur les produits où les marges sont faibles et ne couvrent pas les frais de retour et de traitement, puisque par téléphone la personne m'a indiqué qu'il ne fallait pas renvoyer le produit et qu'elle s'occupait de faire un remboursement intégral de 59,95€ ttc directement sur la CB utilisée pour la commande (mail de confirmation ci-dessous) :

Ecommerce : Service clients Amazon, la pieuvre a-t-elle perdue la raison ?

C'est un peu fou non ? Comment passer cela au niveau de la comptabilité ? Peut-on considérer cela comme de la vente à perte ? Que se passe-t-il s'il s'agit d'un article dont on ne veut vraiment pas et que ça destruction est soumise à une réglementation ?

Pour le client, je suis d'accord c'est un sacré service, mais là j'ai quand même l'impression que cela va vraiment trop loin.

J'étais prêt à renvoyer le produit à mes frais si besoin était.

Une telle politique commerciale ouvre le champ des possibles à tous les abus de la part de clients peu scrupuleux, et cela se répercutera économiquement sur des sites Ecommerce beaucoup plus petits dans les mois et les années qui viennent.

Pour le consommateur, un acquis reste un acquis, j'entends déjà les clients dirent à un Ecommerçant : "Ce n'est pas normal, chez Amazon ils remboursent sans même que l'on renvoie le produit, vous devez faire pareil !".

Il est certain que ce type d'agissement ne doit pas se généraliser car au delà de l'impact économique il y a l'impact écologique et humain, jeter un produit car il ne convient pas, c'est bien là le vrai problème, effectivement le produit ne me convient pas, mais il pourrait tout à fait satisfaire un autre consommateur.

Je crois que cette solution de facilité est néfaste pour le commerce en général. Dire "oui" à toutes les demandes clients est une hérésie sans limites, une folie, un refus doit être expliqué, motivé pour être comprit. La pieuvre Amazon a-t-elle perdue la raison en allant aussi loin ?

Bien sur il y aura toujours cette partie des consommateurs que tout professionnel exècre, ceux qui ne veulent rien entendre (alors même qu'ils ont tous les tords), ceux qui sont de mauvaises foi, ceux qui ont fait une erreur mais refusent de l'assumer, ceux que vous ne pourrez jamais satisfaire quoi que vous fassiez, vous pourriez leur rembourser 3 fois le prix qu'ils trouveraient encore quelque chose à redire.

Puis le top de la bêtise concerne ces consommateurs : ceux qui menacent, ceux qui insultent (si si c'est tellement facile caché lâchement derrière un écran), ceux qui font du chantage et c'est sans compter les commentaires diffamatoires.

Fort heureusement cela ne reflète pas la majorité des consommateurs qui pour la plupart sont honnêtes et respectueux. Pour les autres, les litiges ont toujours leur place devant les tribunaux !

Pour conclure, une relation commerciale intelligente ne peut pas être basée sur le beni oui oui ou le précepte de "gagnant/gagnant" fera place au "gagnant/perdant" et à la frustration qui s'y rattache inéluctablement.

Lire la suite

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

8 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Analyses sites e-commerce, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #SEO, #Internet, #Entreprise, #Commerce, #Webmarketing, #SEM, #Ecommerce

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Comme régulièrement sur le blog Ecommerce je fais une analyse notamment UX, SEO et SEA d'un site Ecommerce, ce mois-ci c'est le site d'un fabricant et distributeur français de E-liquides pour cigarettes électroniques en BtoC et BtoB basé dans le 79 (Deux Sèvres) au Sud de la Vendée. Focus....

L'on pourrait se dire qu'aujourd'hui le marché de la cigarette électronique est radicalement saturé de part l'offre et atteint l'indigestion pour le consommateur : Sites internet de niche, boutiques spécialisées, présence sur les plus gros sites Ecommerce Français... Difficile de lancer un nouveau business dans ces conditions sur un marché totalement engorgé.

Pourtant, Bio Concept Pharma (site web ) se démarque totalement de l'offre dite "généraliste", tout d'abord car les produits sont bio, et ensuite parce que la société fabrique ses produits, quoi de mieux pour maîtriser toute la chaîne de valeurs ?

Par ailleurs, la société vend non seulement en BtoC mais également en BtoB.

L'ensemble du business model est donc particulièrement pertinent pour sécuriser l'activité de la société.

La homepage :

La page d'accueil n'est pas super glamour avec cette alerte liée aux produits vendus réservés aux personnes majeures (attention par ailleurs à la crédibilité face à l'absence de https://) :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

La homepage de ce site Ecommerce une fois le message d'alerte passé est accessible et nous découvrons une charte graphique à tendance verdâtre qui sied complètement à l'esprit "bio" et "naturel" recherché.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

On notera toutefois une charte graphique à moderniser, un gros effort à faire en matière d'images notamment dans et sous le header qui nuisent au temps de chargement, et un manque de texte qui nuit également au SEO.

Par ailleurs, le logo devrait être dans le header et non en dessous.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Concernant les slides sur la home, ils demandent à être modernisés pour les rendre davantage "vendeur" et "glamour" :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Trop d'images, beaucoup trop d'images décidément sur cette home préférez une mise en forme avec du texte et du css parce que là c'est trop :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ça part d'une bonne intention mais cela nuit énormément au temps de téléchargement à la lisibilité du message et au SEO qui reste essentiel en Ecommerce. Cela signifie que les pistes de progrès sont colossales pour le positionnement de ce site Ecommerce dans les SERPs.

Idem concernant cet encart :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ce n'est qu'au dessus du footer que l'on retrouve un encart de référencement SEO mais tout le texte est accumulé dans cet emplacement, ce qui est sur-optimisé de mon point de vue, il aurait fallut au contraire le répartir sur l'ensemble de la homepage qui par ailleurs est trop longue pour un site Ecommerce.

A contrario j'adore l'affichage des derniers articles, très pratique pour le SEO en mettant en avant des actualités :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Idem pour les avis clients, c'est un bon point pour le SEO, pour l'UX et pour accroître le taux de conversion :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Le footer est simple mais complet, attention toutefois à l'adresse mail visible par les robots et facile à spamer et le gmail.com est à proscrire pour une crédibilité utilisateur optimale :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Au vu de la longueur de la homepage sur ce site Ecommerce, il faudrait opter pour un header fixe suiveur afin que le menu soit toujours accessible au scroll de la page.

Concernant par ailleurs le menu dans le header, il est épuré, un peu trop, mais lisible et simple d'accès :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Là par contre j'aurai ajouté des pictos léger à charger pour permettre à l'utilisateur de trouver facilement les produits dont il a besoin avec un simple visuel évoquateur. Concernant l'UX encore, le moteur de recherche serait plus simple avec une vignette et un prix au niveau de l'auto-suggest :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

La fiche produit

Elle est claire, simple bien fournie en matière de contenu : textes, vidéos, avis clients...etc...etc.

Je préfèrerai toutefois un bouton ajouter au panier de couleur verte ou bleue. Il manque également une mention "En Stock" qui améliorerait le taux de conversion tout comme un compte à rebours du type "il vous reste XXhXX pour commander cet article et le recevoir XX/XX/XX".

Globalement j'aime bien la fiche produit même si de mon point de vue elle reste trop longue, on en voit pas la fin. Un bouton "ajouter au panier" suiveur au scroll est de mon point de vue indispensable.

Le processus de commande

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Processus de commande prestashop classique, on aime ou pas, de mon côté il n'y a rien de choquant, au contraire l'on a les produits complémentaires et la light box est claire et ergonomique.

1ère étape du panier : On est perdus ! où est mon panier ? La taille du header fait que sur un 13" l'on s'égare complètement :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Je ne comprends pas trop cette mention en Anglais :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Pour moi cette étape n'a pas vraiment d'intérêt, un clic à gagner :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

L'inscription est simple mais le mot de passe n'est pas sécurisé.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Alors que j'ai fais mon inscription, elle est validée mais l'on me renvoi à la première étape :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ensuite, je dois renseigner une adresse de livraison, normal mais pourquoi ne pas l'avoir demandé plus tôt lors de la création du compte, l'utilisateur gagnerai du temps et des clics :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

J'arrive ensuite sur une page récapitulant mon adresse de facturation et de livraison, nous sommes très loin des processus de commande one checkout :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Un point très important, le très large choix de modes de livraison proposés par le site, c'est très important pour l'expérience utilisateur sur un site Ecommerce, là nous sommes servis :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

En cochant "point relais ou bureau de poste" avec SoColissimo, je n'ai pas accès aux différents points de livraison, bizarre :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ah si ! Il faut cliquer sur "commander" et l'on arrive sur une ancienne version de SoColissimo (version simplifiée, simple à intégrer mais du tout ergonomique) :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Personnellement, je ne croyais pas que cela fonctionnait encore. Bon on arrive au bout du processus, il faut être courageux !

Et bien non, encore un clic pour être bien sûr que je veuille bien me faire livrer à l'adresse renseignée et confirmée à 3 reprises :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Je confirme mon mode de livraison et l'on me bascule sur la page de choix du paiement, enfin :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Effectivement j'arrive sur la page paiement de la banque Crédit Mutuel, ce qui m'étonne c'est que cela ne soit pas Monético du CM, mais enfin je suis au bout !

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Résumé

J'aime ce site Ecommerce, les produits importent peu mais l'UX est très important et doit être complètement optimisé sur ce site Ecommerce afin d'accroître le taux de conversion et le taux de repeat business.

Enfin pour la partie SEO, il convient d'enlever toutes les images en trop et par ailleurs non optimisées sur la homepage et les remplacer par du texte avec du CSS lisible par les moteurs de recherche. De plus le côté sécuritaire est un peu trop négligé en apparence.

Les notes

UX : 5/10

SEO : 5,5/10

SEA : Non évalué (inexistant)

GRAPHISME : 6,5/10

Note Globale : 5,66/10

Avis

L'avantage de ce site Ecommerce très bien installé chez le consommateur c'est le potentiel de progression. Comme d'habitude ce focus n'est pas une critique pour critiquer mais au contraire de montrer quels sont les points à travailler pour continuer de croître et d'améliorer son ROI en Ecommerce.

MAJ : Commentaire reçu via Linkedin sur la version responsive

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Effectivement, il y a pas mal de bugs notamment sur le menu en version mobile. A corriger.

Lire la suite

Rookie of the year : Les 3 finalistes qui seront sur scène au salon Ecommerce de Paris le 19/09 sont...

8 Septembre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Salon Eocmmerce, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Commerce, #retail, #ParisRetailWeek

Plus que quelques jours avant le traditionnel salon Ecommerce à Paris rebaptisé ParisRetailWeek et pour le concours "Roikie of the year, le jury à sélectionné les 3 finalistes, roulement de tambour....
 
Admo.tv :
 
Admo.tv est la plateforme d’Analytics TV & RADIO qui permet aux annonceurs de mesurer et de booster l'impact online de leurs publicités offline. Cette nouvelle donnée s'appelle "drive-to-web".
Les technologies brevetées d’Admo.tv de reconnaissance d'images et de sons en temps réel sont associées à un système de tracking propriétaire et à des algorithmes de calcul d’impact dynamiques, permettant à Admo.tv d’être la seule plateforme à s’engager sur une fiabilité de mesure à hauteur de 99%.
 
 
Datadome :
 
Le trafic web non-humain représente 50% du trafic web mondial et constitue une source importante de risques : prise de contrôle des comptes utilisateurs, vol des contenus, fraude marketing et indisponibilité des sites web. La solution de cybersécurité DataDome propose une protection contre les bots pour les sites web et API permettant de sécuriser les données utilisateurs, d'empêcher le vol des contenus et de garantir des performances stables pour les applications en ligne.
 
 
Sensefuel :
 
Immersive Search de Sensefuel est un moteur de recherche e-commerce innovant basé sur des algorithmes spécifiquement pensés pour la vente en ligne.
Grâce à des résultats personnalisés, il aide les e-commerçants de toutes tailles à faire vivre à leurs visiteurs, une nouvelle expérience de recherche.
 
Rookie of the year : Les 3 finalistes qui seront sur scène au salon Ecommerce de Paris le 19/09 sont...

Pour ceux qui voudraient venir au salon Paris Retail Week qui reste LE plus grand évènement de l'année en matière de Ecommerce, vous pouvez obtenir votre badge gratuitement en suivant ce lien.

Lire la suite

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

11 Juillet 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Entreprise, #Marketing, #Commerce, #Webmarketing, #web

Cette semaine, je me suis intéressé au site Ecommerce High Stickers qui comme son nom l'indique commercialise des autocollants sur internet et propose l'impression de stickers. Le site en question a déjà plusieurs années d'existence, il a été crée par Emmanuel DAVEAU dans la région Nantaise.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Globalement le site est plutôt bien optimisé pour le SEO, c'est par contre en matière ergonomique qu'il faudrait travailler, notamment sur le menu du header qui n'apparait qu'au scroll : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers
Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le sytème pour choisir les produits est simple : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Je ne comprends pas trop l'intérêt de changer d'environnement graphique lorsque l'on a ajouté un article au panier, sur un site Ecommerce c'est tout de même mieux si la charte graphique reste la même du début à la fin du processus d'achat.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

J'aime beaucoup la possibilité de pouvoir soit télécharger le ficher avant le paiement soit de pouvoir envoyer le ficher par mail, c'est très pratique. Chez Rapid Flyer par exemple on envoie le fichier post paiement par téléchargement sans possibilité de l'envoyer par mail.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le processus de commande est clair, simple et rapide, tout ce que l'on attend sur un site Ecommerce. L'offre commerciale abordable et la livraison gratuite par TNT :

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Il y a un bug au niveau de l'adresse de livraison, en effet, j'ai déjà nommé l'adresse de livraison et j'ai un message d'erreur me demandant de la nommer à nouveau, à corriger : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le site propose plusieurs moyens de paiement ce qui est plutôt pratique, encore une fois le processus de commande est épuré et simplifié : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Après annulation du paiement, impossible de retourner sur la page d'accueil, on arrive sur cette page, et pas d'accès à mon compte client depuis cette page :

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

J'aime beaucoup le bandeau central qui rassure réellement avec le cumul : Pictos, avis clients et références, même si généralement l'on retrouve ce type d'éléments plutôt au niveau du footer.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Globalement l'expérience utilisateur est plutôt bonne. Il y a comme toujours des pistes d'amélioration notamment sur la home où la présentation est un peu fouillis au niveau des produits, je trouve que cela n'est pas super clair et joue sur l'ergonomie globale du site. C'est de mon point de vue la principale piste de progrès de ce site Ecommerce.

A regarder cette piste d'amélioration d'ordre ergonomique, je pense que le taux de conversion pourrait être largement amélioré.

Par contre ce marché est saturé et déborde de concurrents. N'oubliez pas qu'il n'y a que quelques places sur la première page de Google entre le SEO qui est forcément très bataillé et le SEA avec Adwords qui va voir les enchères augmenter, il vaut mieux avoir une solide base de données clients et une ergonomie de site irréprochable pour faire face à la concurrence !

Lire la suite

3D Secure down : AUCUNE communication de la part des banques et AUCUNE nouvelle !

15 Juin 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #3D SECURE, #Entreprises, #Bug, #Internet, #Commerce

Depuis hier, pour les sites Ecommerce qui disposent du 3D Secure afin de sécuriser les paiements effectués sur leur site ne peuvent plus prendre de paiement ! C'est un problème national.

Chez DOTNET nous avons contourné le problème avec un débrayage dans la nuit du 3DS afin de pouvoir à nouveau prendre des paiements dès ce matin.

Monético (solution de paiement du Crédit Mutuel) n'a même pas envoyé un mail pour prévenir les Ecommerçants ! Un simple message dans l'interface annonce le problème :

3D Secure down : AUCUNE communication de la part des banques et AUCUNE nouvelle !

Sauf qu'il faut se connecter à l'interface, et parfois chez nous personne ne s'y connecte de la journée ! Un simple mail d'avertissement aurait pu nous empêcher de perdre plus de 60% de C.A sur la journée, car nous aurions immédiatement débrayé le 3DS.

Ce matin encore AUCUNE communication de la part des établissements bancaires, on a ça et là quelques infos sur les réseaux sociaux mais pas d'informations concrètes. Cela fait 24 Heures que le bug perdure et 24 heures que l'on va à la pêche aux infos.

Vraiment pas professionnel du tout, en plus des pertes sèches (frais marketing) qui ont continués à tourner ! Nul

MAJ : Plus d'info

Lire la suite

Cdiscount, un site Ecommerce déplorable en matière d'expérience client

25 Janvier 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #sites e-commerce à éviter, #E-commerce en général, #Entreprises, #Commerce, #billet d'humeur

Je commande toutes les semaines sur des sites Ecommerce que cela soit à titre professionnel ou personnel, habituellement c'est Amazon et son programme Amazon Prime qui me convient le mieux.

Pourtant, le 11 Janvier pour les Soldes, j'ai envie de tester Cdiscount et effectivement ils proposent des tarifs très intéressants sur les chemises de marque Lacoste, ce même jour je valide donc une commande de 4 chemises Lacoste pour un montant de 164,73€. Les produits sont vendus via la marketplace mais bien expédiés par Cdiscount.

Commande sur Cdiscount

Commande sur Cdiscount

Comme vous pouvez le constater sur la vue ci-dessous, la commande a été préparée et soit-disant expédiée. Sauf que quand on clique (même encore ce matin) sur le lien de suivi, on obtient :

Cdiscount, un site Ecommerce déplorable en matière d'expérience client

On est le 27/01/2017 autant dire que je peux l'attendre longtemps mon colis, et c'est là que les problèmes démarrent.

A 0,70€/minute j'ai pas super envie de les appeler, donc je veux signaler que je n'ai pas reçu ma commande, et cela on peu le faire depuis son compte client :

 

SAV Cdiscount en ligne

SAV Cdiscount en ligne

Super me dis-je cela a l'air simple et bien pensé ! Sauf que en cliquant sur le lien voici ce que l'on obtient :

 

Cdiscount, un site Ecommerce déplorable en matière d'expérience client

J'ai essayé plusieurs fois sur plusieurs jours et même encore ce matin c'est le même problème. Evidemment je ne dois pas être le seul avoir ce problème n'empêche que depuis 10 jours cela ne fonctionne pas.

Je n'ai pratiquement jamais eu d'embêtement en commandant sur des sites Ecommerce, j'en ai fait énormément qu'ils soient Français ou étrangers, je n'ai jamais vu un pareil foutoir, je m'explique...

Mardi, je décide de prendre mon téléphone pour appeler le 3979 à 0,70€/min, leur SAV qui n'est absolument pas en France, j'explique à une charmante dame ce qui se passe, elle constate effectivement qu'il n'y a pas de suivi colis et me dit qu'il est certainement perdu et me propose un avoir ou un remboursement.

Je demande un remboursement et elle me répond c'est bon le remboursement est effectué.

En consultant mon compte client, je constate ceci : 

Cdiscount, un site Ecommerce déplorable en matière d'expérience client

Effectivement il y a bien un remboursement, mais pas du montant initial qui était de 164,73€ mais de 125,79€ ! La fille a oubliée de rembourser 1 chemise sur les 4.

Je rappelle une nouvelle fois, cette fois je tombe sur une jeune femme peu aimable limite agressive et me dit "vous l'avez reçue cette chemise ?". Bien entendu non puisqu'elle est sensée être dans le même colis que les 3 autres et qu'il n'y a qu'un seul numéro de colis.

Elle transmet ma demande au service remboursement et me dit que j'aurais une réponse sous 72 heures :

Mail de Cdiscount

Mail de Cdiscount

72 heures plus tard, toujours aucune réponse du service remboursement, aucun mail, aucun appel de leur part et pas de trace de remboursement de la dernière chemise dans le compte client.

Je rappelle encore une fois (0,70€/minute), et là après plusieurs minutes le type au bout du fil me dit que je vais recevoir un mail dans les toutes prochaines minutes confirmant ledit remboursement.

C'était en milieu de matinée, il est 15 heures et toujours pas de mail.

Au global, je vais pas perdre mon temps pour 40€, j'ai fais un signalement à la DDPP, puis on verra la suite, mais je suis super déçu de la prestation.

Total : Perte de temps + Perte d'argent (38,94€) + 3 Appels pour un total de 23 minutes soit 16,10€ = Boycott de Cdiscount et perte de 55,04€ttc.

MAJ du 30/01/2016

Après de nombreux échanges sur les réseaux sociaux avec la CM de Cdiscount, j'ai reçu enfin un mail m'indiquant un prochain remboursement :

 

Cdiscount, un site Ecommerce déplorable en matière d'expérience client
Lire la suite

Offshoes accélère dans la chaussure

20 Janvier 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Commerce, #Internet, #DOTNET

Le site de vente de chaussures accélère avec la mise en place de soldes monstres sur les chaussures.

Le groupe expert du retail c'est lancé dans le Ecommerce il y a quelques années et en 2017 les animations vont bon train sur ce site : 

Nouvelle version du site OFFSHOES

Nouvelle version du site OFFSHOES

Depuis que DOTNET a reprit l'animation du site il y a 2 mois, tout a changé, pour rappel vous pouvez lire ceci. Il faut dire que nous avons travaillé dur pour donner une vraie impulsion marketing à ce site Ecommerce afin de lui faire gagner des clients et de fidéliser les autres.

Il reste pourtant beaucoup de choses à faire pour que ce site Ecommerce de chaussures approche les leaders du secteur. Nous travaillons main dans la main avec la direction du site pour y parvenir.

Alors en cette période de soldes, si vous voulez vous faire plaisir avec une belle paire de chaussures, rendez-vous dès maintenant sur offshoes.fr.

Lire la suite

Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

30 Novembre 2016 , Rédigé par Article invité Publié dans #Dépôt de marque, #Entreprises, #Marketing, #Commerce, #Internet, #Divers, #France

Idée fausse #1 : « J'ai créé une société, donc son nom m'appartient. »

Ce n’est absolument pas vrai. Créer sa société et l’enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés n’entraine aucune prérogative sur la possession d’un nom ou d’une marque. Le nom de société est, au regard de la loi, un nom administratif. Alors que le nom de marque est un nom commercial, qui doit être déposé auprès de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI).

D’ailleurs, le nom de la société et le nom de marque peuvent tout à fait être différents. Par exemple, le site leboncoin.fr est édité par la société LBC FRANCE, SAS. La marque Le Bon Coin, elle a été déposée à l’INPI, avec plusieurs identités visuelles :

Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

On notera d’ailleurs que la marque a été déposée par la société Schibsted France, principal actionnaire de LBC France.

Sans ce dépôt de marque à l’INPI, la société LBC France ne serait pas propriétaire de la marque leboncoin.

NB :

Cette règle générale peut trouver des exception dans la jurisprudence, notamment lorsque le site en question jouit d’une forte audience (plusieurs millions de visiteurs par mois) et que la marque est considérée par les juges comme en forte visibilité du grand public.  Un site de cette envergure qui n’aurait pas déposé sa marque aurait donc le droit de propriété sur celle-ci.

Mais il est réellement nécessaire d’avoir beaucoup de visites. Le site alphazomes.org qui réalisait 19 000 visites par an et qui n’avait pas déposé son nom n’a par exemple pas pu bénéficier de sa marque. Le tribunal a estimé qu’il n’avait pas une notoriété suffisante, pour pouvoir prétendre à posséder la marque.  Cette personne a donc perdu le droit d'utiliser la marque et a dû fermer son site …

Idée Fausse #2 : « Puisque j’utilise la marque depuis plusieurs années et que j’ai été le premier, je n’ai pas besoin de la déposer ». 

Une entreprise qui utilise une marque n’en est pas pour autant propriétaire au sens légal du terme.

Si vous exploitez une marque de chaussettes depuis des années sans l’avoir déposée, mais qu’un concurrent arrive sur le marché et dépose la marque, alors il en est logiquement propriétaire.

La situation ne sera pas claire, car vous allez faire valoir le fait que votre activité se réalise au nom de la marque, que vous étiez là depuis plusieurs années et que vous avez des éléments pour en attester. Vous rentrerez alors dans une bataille d’avocats, mais il n’est pas certain que vous gagnerez. Surtout si votre activité est relativement timide.

 

Idée Fausse #3 : « Puisque j’ai acheté le nom de domaine, je suis propriétaire du nom » 

Le fait d’acheter un nom de domaine ne garantit aucunement la propriété d’un nom, pas plus que le droit de l’utiliser.

 

  • Le fait d’avoir pu réserver un nom de domaine ne garantit absolument pas le droit d’utiliser le nom. Par exemple, il semblerait que le nom de domaine lvmh-groupe.com soit disponible à l’achat aujourd’hui.
Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

Mais il y a fort à parier que si vous achetez ce nom de domaine et que vous l’exploitez pour vendre des produits de luxe, les avocats du groupe LVMH vont vous adresser une mise en demeure de fermeture du site. On ne fait pas ce que l’on veut avec la marque des autres, même si le nom de domaine est libre !

  • De même, essayez de déposer le nom de marque LVMH Groupe à l’INPI sur les classes de vêtements et manufacture de luxe. L’INPI refusera votre dépôt, puisque la marque est déjà déposée. Et le fait d’arguer de la propriété d’un nom de domaine n’y fera rien.

Certains créateurs pensent que le fait de réserver un nom de domaine dans un pays étranger permettra d’exploiter le nom librement. Cela est faux également. Si le nom de domaine est étranger, mais que le site a des contacts réguliers avec des consommateurs français (des ventes, des échanges …), alors la justice considèrera que vous exploitez la marque en France.

 

Idée Fausse #4 : « J'ai été le premier à enregistrer ma marque, mes concurrents ne pourront pas la reprendre. » 

Une marque ne se dépose jamais dans l’absolu. Elle se dépose toujours sur certaines classes, et dans des pays ciblés.

Ainsi, une marque déposée sur certaines classes correspondant à un métier spécifique à l’industrie du bâtiment n’empêcheront pas une autre entreprise d’utiliser la même marque pour vendre des vêtements.

De même, le périmètre d’une marque est fixe, il est défini par les classes déposées, alors que l’activité de l’entreprise est susceptible d’évoluer. Netflix par exemple est passée en quelques années d’une activité de location de DVD pour les particuliers, à un business en ligne d’accès à une plateforme de vidéos à la demande. Les classes de ces deux activités ne sont pas les mêmes. L’activité initiale de Netflix est couverte en France sous la classe 41 « Education, formation, divertissement », alors que l’activité d’un service en ligne ne rentre pas clairement dans les classes, mais en tous cas ne se définit pas uniquement par la classe 41.

Il faut donc penser à déposer sa marque sur les classes qui peuvent également intéresser mon entreprise, même si vous n’avez actuellement aucun produit sur cette activité.

Autre exemple, une marque déposée en France pour la création et la vente de vêtements n’empêche absolument pas une marque italienne de se lancer sur le même créneau et de lancer des vêtements très similaires. Le dépôt de marque est national, et si vous projetez d’étendre la commercialisation de vos produits  à l’étranger, il faut protéger votre marque internationalement.

Idée Fausse #5 : « Je préfère attendre d’avoir de la trésorerie et vérifier si mon idée marche» 

Le dépôt de marque doit-être un réflexe systématique. En réalité, le dépôt doit même être réalisé avant la constitution de la société.

Il est possible de déposer une marque « Pour le compte d’une société en création » ou bien « Au nom d’une personne physique » plutôt qu’une personne morale. Plus tôt la marque est déposée, plus tôt elle est protégée.

Si la marque est déposée par une personne physique (un des futurs associés par exemple) avant la création de la société, il suffira pour introduire par la suite la marque dans le patrimoine de l’entreprise de déclarer sa cession dans les statuts, ou bien de faire signer un contrat de cession entre la personne physique et la société.

Déposer une marque coûte entre 200 et 500 euros selon les classes choisies. C’est une somme certes, mais si quelqu’un d’autre la dépose avant vous, ou bien alors même que vous démarrez votre activité, vous travaillerez pour rien et devrez céder les travaux réalisés sous ce nom de marque, ainsi que le nom de domaine …

 

A propos de Editioneo.com

Editioneo.com propose un outil en ligne permettant de simplifier les formalités juridiques des entrepreneurs. En particulier, le site simplifie le dépôt de marque en ligne. Il suffit de remplir un formulaire en ligne et le site gère l’ensemble des formalités.

Lire la suite

Quelles sont les évolutions sociales dans le domaine du Ecommerce ?

16 Novembre 2016 , Rédigé par Contributeur Privé Publié dans #E-commerce en général, #fiche paie, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Marketing, #Commerce, #ecommerce, #Internet, #Webmarketing, #Emailing, #Emploi

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que le secteur du Ecommerce connait depuis de nombreuses années, plusieurs évolutions notables. L’une des plus spectaculaires est liée à l’utilisation des applications mobiles avant-gardistes, qui ouvrent la voie à de nouvelles perspectives de croissance, notamment à travers de nouveaux services online comme par exemple la gestion du social en ligne avec la génération de fiche de paie directement sur internet sans passer par un expert comptable.

Ainsi la toile se libère de toutes les contraintes qui limitent une transformation du commerce, attirant donc de plus en plus de monde. En matière d’emploi, le Ecommerce est un formidable domaine où il est possible d’observer la création de nouveaux postes chaque année. 
Les avantages liés à ce fait sont surtout d’ordre social, mais il ne faut pas non plus perdre de vue la question de la paie (rémunération de ces emplois).

Des niches pour les chercheurs d’emploi :

La demande continue de croître avec le temps, ce qui justifie la création de nouveaux postes et le recrutement de travailleurs dans le Ecommerce. Plus de 140.000 entreprises dans ce secteur ont besoin de compétences aussi bien commerciales que techniques. Selon les chiffres en 2013, il a été généré un peu plus de 12.000 emplois dans le secteur du Ecommerce.

Ainsi, les personnes expérimentées et passionnées peuvent faire le choix parmi les nombreux postes disponibles en rapport avec :


• Le web marketing : les options sont variées et vont du chargé de référencement au trafic manager en passant par le responsable e-mailing... etc ; 
• La création numérique : pour peu d’avoir la fibre créatrice, il est possible d’être directeur artistique, graphiste multimédia ou autre ; 
• La production de contenus : les opportunités d’emploi sont nombreuses et comprennent les postes comme rédacteur online, blogueur, etc. ; 
• La programmation informatique : expert du système d’information, intégrateur web, etc.


En somme pour obtenir un emploi dans le secteur du Ecommerce, le facteur géographique n’est pas forcément pris en compte puisqu’il est possible d’exécuter les taches à distance c'est au final la même principe qu'acheter sur internet, la distance ne compte plus. C’est une évolution notable surtout sur le plan social car les travailleurs peuvent ainsi exercer leurs professions depuis chez eux.

Quelles sont les évolutions sociales dans le domaine du Ecommerce ?

La question de la paie

En ce qui concerne les salaires, ils ne cessent pas non plus d’évoluer. Pour illustrer cet élément, voici quelques chiffres :


• Un directeur verra sa fiche de paie affublée d'environ 120.000 euros comme salaire brut par an
• Le responsable marketing s’il est à Paris perçoit 68.000 euros, et 57.000 s’il travaille dans une agence provinciale 
• Un directeur artistique web en agence gagne annuellement 43.000 euros, tandis qu’un graphiste dans le même secteur touche 36.000 euros. 
D’autres postes dans l’e-commerce comme ceux relatifs aux responsables de projet varient entre 34.000 à 42.000 euros de revenus bruts par an.

Bien entendu tout dépend des spécialités et des compétences. Le Ecommerce rassemble également des métiers relatifs au marketing. Ainsi, un assistant marketing gagne 24.000 euros en brut par année, tandis que le chargé d’études quantitatives oscille autour de 40.000 euros. Dans un tel domaine le rôle dévolu au directeur marketing est assez important, ce qui justifie un salaire de 112.000 euros en bas de fiche de paie. 
La communication n’est pas à négliger et les postes relatifs comme celui de responsable communication sont rémunérés à 50.000 euros bruts par an.

L’attaché de presse quant à lui gagne annuellement dans une agence à Paris 36.000 euros brut. Tous ces chiffres ne sont qu’à titre indicatifs et évoluent continuellement au cours du temps.


Si ces évolutions sont assez notables, qu’en est il de la pérennité de l’emploi ? Les données ne sont pas assez précises à ce sujet car certains postes sont saisonniers. Bien qu’il soit possible de dire que l’e-commerce offre de nombreuses opportunités en termes d’emploi, leur stabilité n’est pas en évidence. Même si d'Amazon projette de créer 1000 emplois en France en 2016, Le PDG de LinkedIn déclare que plus de cinq millions d'emplois seront perdus pour dans le secteur des nouvelles technologies d'ici 2020. En effet tout dépend des fluctuations du marché ce qui n’est pas sans incidence sur le salaire que l'on a sur sa fiche de paie à la fin du mois.

Lire la suite

Le Retail est TRES en retard par rapport au Ecommerce et peine a pivoter

8 Novembre 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Retail, #E-commerce en général, #Entreprises, #Marketing, #Commerce, #Internet, #Adwords, #Retail 3.0

Le constat est amer le retail est à la peine, très à la peine. La grande distribution a bien pivotée avec les drives et pour certains les livraisons à domicile mais on est encore loin très loin et c'est le retail qui perd du chiffre d'affaires parce que justement il ne pivote pas comme il devrait.

En Ecommerce on a tous les KPIs possibles et inimaginables avec aujourd'hui des outils qui nous permettent de corriger une action marketing et commerciale en temps donné.

Le retail est à la traîne notamment les petits commerces qui pour la plupart (sauf différenciation sectorielle ou de business model justement) sont perdus.

Ce qui est triste c'est qu'il existe des outils, des leviers qui permettent de conserver ses parts de marché.

Aujourd'hui le retail à déjà des kilomètres de retard sur le Ecommerce.

Certes leur taux de conversion est élevé par rapport au Ecommerce mais ils pourraient faire bien davantage en utilisant les incroyables ressources du web.

Prenons un premier exemple, lorsque je dirigeais le magasin Autodistribution à Orléans, j'ai un de mes collaborateurs, un peu futé qui me dit, "oui puis on est même pas visible sur Google lorsque tu cherches des pièces sur Orléans".

Je l'avais vu c'était totalement exact, je lui répondis que venant du web, je pouvais m'en occuper, cela aurait permis d'augmenter la fréquentation du magasin. Mais quand aurai-je eu le temps avec une hiérarchie oppressante et inefficace ?

Prenons un deuxième exemple, une très bonne amie a un petit commerce d'artisanat, elle me dit qu'elle a une vraie problématique avec son site internet qui était il faut le dire à fuir, mais que c'était la porte d'entrée de ses clients. Elle voulait donc que je l'aide à refaire son site et à lui apprendre comment être visible sur Google.

Sans budget, je lui ai refait son site gratuitement et avec plaisir, puis nous sommes revus pour que lui explique le SEO et tout le jargon et actions qui vont avec.

Elle a 37 ans mais elle était totalement perdue, alors même que j'avais fait attention à être pédagogue.

Je prends ces 2 exemples car le premier montre qu'il faut du temps à consacrer au web pour faire connaître ou développer sa visibilité. Le second montre qu'il faut des connaissances pour y parvenir ce que dans le retail ils n'ont pas forcément.

Le Retail est TRES en retard par rapport au Ecommerce et peine a pivoter

J'ai vu des réussites extraordinaires en retail en mixant le web.

2 amis de longue date maintenant avaient ouvert un magasin dans une zone où il n'y a pas de passage de consommateurs, mais vraiment aucun, une pépinière d'entreprises à Nantes. Pas de vitrine, ça ressemblait à gros garage.

Ils ont réalisés un gros travail SEO en local, mit en place des campagnes Google Adwords en local (bien moins coûteuses qu'en National) et bien croyez-le ou nom, tout le monde à la pépinière s'amusaient de voir des particuliers venir essayer les vélos qu'ils commercialisaient !

C'était fou, même le samedi où toute la zone était déserte, lorsque je passais à mon bureau, il y avait toujours du monde dans leur magasin, c'était extraordinaire croyez-moi.

La boîte a eu une croissance fulgurante (3Millions d'euros de C.A) et rentable, ils ont vendus il y a 2 ou 3 ans maintenant.

Belle histoire non ?

Le retail peut tirer son épingle du jeu en gagnant des parts de marché sans investir beaucoup, il faut simplement que les retailers s'imprègnent du web et de ses codes car cela fonctionne.

Je ne parle pas de mettre en place pour les petits retailers le clic and collect au départ, ou même des bornes connectés. Mais au moins il faut un site web qui tient la route, propre, ergonomique avec un plan pour se rendre facilement en boutique etc...

C'est le minimum, après il faut travailler le SEO et accroître sa visibilité, utiliser les réseaux sociaux pour faire connaître ces marques, ces évènements... Etc, bref tout qui fait le Ecommerce aujourd'hui.

Je discutais hier avec René un ami qui était au bureau et l'on aborde le sujet des femmes et des magasins. Je lui dis "M'en parle pas, mon ex me tranaît à Ikéa le samedi pour voir des conneries pendant 2 heures". J'ajoute qu'aujourd'hui je ne mets pas un pied dans un magasin physique car il n'y a pas de mon point de vue suffisamment de gain, de valeur ajoutée pour le consommateur que je suis.

Pour les courses c'est le drive, pourquoi j'irai m'embêter dans une grande surface voir gens qui te poussent sans s'excuser, de faire les rayons pour prendre mes produits et ensuite d'attendre à la caisse que l'on veuille bien enfin m'autoriser de payer ? L'expérience consommateur est nulle et me fait perdre mon temps. Du coup en 5 minutes je fais les courses sur le drive, je passe, 3 minutes après je suis reparti ! Toutefois concernant les sites Ecommerce des grandes surfaces, l'offre n'est absolument pas exhaustive contrairement aux magasins, pour la simple raison que si elle l'était la fréquentation baisserait dans le centre commercial où la grande surface est implantée, et donc également dans les boutiques présentes dans la galerie marchande.

Les chaussures, les vêtements idem, la qualité des photos sur internet, l'exhaustivité de l'offre, les retours gratuits, les différents modes de livraison... Pourquoi j'irai m'embêter en magasin ?

C'est bientôt Noël, pour acheter des jouets pour mes petites cousines, ma cousine justement m'envoie des photos avec les 2 produits de marque qui leur plairait issu d'un catalogue d'une grande surface. Sur Amazon le produit N°1 était 20€ moins cher qu'en grande surface, je n'ai pas hésité bien entendu et j'ai commandé, en livraison gratuite bien entendu !

Avant, je disais souvent qu'un consommateur sur un site Ecommerce est à 1 clic d'aller sur un autre.

Aujourd'hui je dirai que le consommateur dans un magasin (notamment grâce aux smartphones) est à un clic d'acheter sur internet, alors qu'il y a des années c'était beaucoup plus rare.

Le retail a besoin de se refondre totalement et d'apporter une vraie valeur ajoutée par rapport au Ecommerce. Services, facilité pour le trouver, Prix, exhaustivité de l'offre (via des bornes connectés) etc... mais pour cela il faut se remettre indubitablement en question.

Si le retail ne bouge pas, la pieuvre Amazon, elle, si !

 

Lire la suite

Nouveau site Ecommerce : Pacte-Associes.net

9 Septembre 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Expertise Ecommerce, #Entreprise, #Commerce, #DOTNET

Parce est qu'il primordial de bien se protéger lorsqu'on crée sa société à plusieurs et que certaines informations n'ont rien à faire dans les statuts, il convient d'avoir impérativement un pacte d'associés ou pacte d'actionnaires.

On y écrit tout, les clauses de sortie, clause de préemption des parts/actions, les clauses relatives aux obligations des parties...etc etc.

Tout cela pour se protéger l'un l'autre en cas de fâcherie notamment si l'on est associé à 50/50 ce qui est par ailleurs une erreur mais parfois l'on a pas le choix.

Pacte-Associes.net s'inscrit dans une vision de simplification de la protection pour l'ensemble des associés/actionnaires personnes physiques ou morales.

Vue du site Pacte-Associes.net

Vue du site Pacte-Associes.net

L'avantage de passer par Pacte-Associes.net, c'est que vous avez un document rédigé par un avocat, valable juridiquement et cela pour 39€HT.

C'est juste imbattable même sur internet.

Pour avoir testé le service en pré-production, je peux vous dire que c'est juste bluffant ! Vous pouvez même contacter le support si vous souhaitez effectuer des modifications après achat et lecture. Du service, du service et encore du service !

Découvrez tout cela en suivant ce lien. Le site est en pré-bêta donc il peut y avoir des bugs non majeurs, contactez le support client en cas de bug, même si cela ne peut concerner que l'affichage du site. Pour le reste tout est fonctionnel.

Allez profitez de faire un pacte d'associé à 39€ plutôt que de payer 1000€ ou plus chez votre avocat en direct (nous travaillons avec des avocats donc pas de surprise) sauf que cela est bien moins cher : 39€ seulement et tous les associés sont couverts.

Notre logiciel est unique et vous fournira dans tous les cas le pacte d'associés souhaité car post-paiement nous pouvons le modifier pour vous personnellement avec les éléments souhaités. Toujours plus de services chez DOTNET...

Lire la suite

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

17 Août 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Expertise Ecommerce, #Entreprises, #Entreprise, #Marketing, #Commerce, #Retail 3.0

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

Je me souviens, lorsque j'ai lancé MotoliGne en 2006, nous étions au début du Ecommerce dans la moto.

A cette époque, j'avais 24 ans, et oui cela fait 10 ans et 2 millions d'€uros plus tard (que le temps passe vite) alors pourquoi ce retour en arrière sur un passé totalement révolu ?

Explications...

Et bien depuis j'ai grandi, j'ai eu plusieurs expériences professionnelles après MotoliGne, jusqu'à la direction de 2 magasins de pièces auto dans le 45, un véritable couteau Suisse, pourtant le web me manquait cruellement même si j'étais toujours en veille.

Le multi canal en distribution est essentiel : Mix Boutique/Website notamment.

J'aurais voulu que chez AutoDistribution, ils m'intègrent à leur commission Ecommerce, mais ils n'avaient pas la bonne vision, donc acte, la séparation était inévitable à la vue des divergences stratégiques concernant la croissance des magasins et de l'enseigne.

Résultat de retour sur Nantes, je me suis posé la question, qu'est-ce qui posait problème lorsque j'ai lancé MotoliGne en 2006 ?

La réponse fût sans aucun doute : le social.

En 2007, lorsque j'avais commencé à recruter des collaborateurs, je devais donc faire des fiches de paie et je n'avais pas la compétence et je ne voulais pas me lancer là-dedans tant c'était compliqué. Je faisais donc appel à mon expert comptable, mais il me coûtait un bras et la justesse et l'expertise sur la paie n'était pas forcément au rendez-vous.

L'année dernière en 2015, lorsque j'étais consultant en logistique et Ecommerce pour entre autre le groupe GLS, j'avais un peu de cash dans ma société, j'avais alors pris un développeur en Freelance en télétravail pour bosser sur un site, qui était un fake sur le domaine du social à destination des TPEs. Puis en Décembre j'ai intégré le groupe AutoDistribution et à la direction des 2 magasins d'Orléans et Montargis j'étais très pris par mon job, j'avais donc laissé le projet de côté totalement absorbé par mon travail.

C'est lorsque j'ai su que j'allais partir d'AutoDistribution que je me suis remis sur le dossier. Alors avec Axel (développeur), on a travaillés comme des fous pour sortir une version pré-bêta d'un site qui permet à tous les chefs d'entreprise de créer facilement des fiches de paie sur internet. Aucun logiciel à installer, tout ce fait en ligne, c'est simple, intuitif et rapide et surtout bien moins cher ! A terme nous serons capables de proposer bon nombre de services sociaux en ligne, mais totalement simplifiés. Pourquoi pas la fiche de paie à 1€ ?

C'est donc là que DOTNET a prit toute son ampleur et DOTNET grandit chaque jour car nous (je dis "nous" car nous sommes de plus en plus nombreux à mesure que les effectifs s'étoffent) ne cessons d'innover et d'investir avec une vision stratégique de déploiement globale et écrite.

J'ai tout écris.

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

J'ai une vision pour l'entreprise sur 2 ans.

Nous allons attaquer différents marchés et en créer certains qui n'existent pas encore dans le but de simplifier le quotidien des entreprises bien au delà du site qui génère de la fiche de paie sur internet car ma vision va bien au delà.

D'ailleurs en Septembre de cette année, DOTNET, sortira un nouveau site de service en ligne et à terme une douzaine de services afin de répondre à l'ensemble des besoins des chefs d'entreprises toujours pour leur simplifier l'existence.

Aujourd'hui la stratégie est claire : Investir pour gagner des parts de marché et développer nos activités tout en restant rentables, il n'est pas question de perdre de l'argent. La société fera d'ailleurs une augmentation de capital à la rentrée, c'est acté.

Investir pour gagner des parts de marché et développer nos activités tout en restants rentables

Un job de Directeur Général c'est avant tout avoir une vision pour l'entreprise qu'il dirige : investissement, croissance, et rentabilité.

Dans le domaine de la distribution, il convient d'investir sans discontinuer, Jeff BEZOS (PDG d'Amazon) l'a bien comprit

Nous sommes bien loin des cartons que je demandais chez Autodistribution où la stratégie manque cruellement de vison et de moyens !

Lorsque je suis revenu sur Nantes tout début Juillet, j'ai revu tous mes amis dont la majorité dirigent des entreprises sur le Net en Ecommerce. J'ai revu Flo et Mika qui avaient montés plusieurs sites dans la mobilité individuelle notamment dans le vélo électrique.

L'entreprise était montée à 3 millions de C.A et ils l'ont revendue en 2014 pour créer une nouvelle boîte où aujourd'hui ils s'emmerdent. 2500€HT/mois de loyer en bail 3/6/9, un C.A plutôt faible par rapport à du Ecommerce de biens physiques et pas d'effectif, pas d'innovations.

Je ne me sentais pas de revivre tout cela, la logisitique, le SAV, les problématiques clients sur les produits reçus ou non d'ailleurs. DOTNET s'inscrit dans une vision d'optimisation des coûts, de rentabilité et non une course au C.A pour faire du C.A sans avoir de résultat positif sur le bilan.

il faut innover sans discontinuer en Ecommerce & en Retail

Maintenant mon regard est tourné vers les bureaux Nantais de DOTNET où chacun avance pour l'entreprise à travers une vision commune.

Nous recrutons des développeurs PHP en CDI, des intégrateurs, des conseillers clients BtoB et bientôt BtoC non pas sur le domaine de la fiche de paie mais sur d'autres marchés.

Je suis très heureux de vous annoncer que je suis le nouveau Directeur Général de DOTNET.

S.A

Lire la suite

L'importance du pacte d'associés pour les SARL et SAS

12 Mars 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Entreprises, #Commerce

Lorsqu'on s'associe à quelqu'un ou même à plusieurs il convient de sauvegarder les intérêts de chacun pour le bien de tous.

J'ai fais rédiger un pacte d'associés par un cabinet d'avocats Nantais il est disponible ici : https://gumroad.com/l/raYi

Vous pourrez vous en servir à loisir pour votre propre cas, pour votre entreprise et vos associés.

Il suffit simplement de remplacer les zones blanches par vos informations et vous aurez un pacte d'associés sécurisé et fiable.

Simplement en téléchargement légal.

Si vous avez des questions, je suis à votre disposition.

Lire la suite

Leboncoin : Focus sur le leader Français de la petite annonce

9 Mars 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Commerce, #E-commerce en général, #Entreprises

La nouvelle version du site Leboncoin est juste déplorable au niveau du chargement des photos.

Je suis dessus quasiment tous les jours actuellement pour un produit et depuis la nouvelle version responsive, ça plante, ça rame.... Une version certainement en beta test.

impression d'écran du site Leboncoin

impression d'écran du site Leboncoin

Il est temps de corriger car cela peut faire fuir les visiteurs qui recherchent un bien et qu'ils ont besoin de voir les photos qui ne se chargent pas correctement actuellement.

C'est un vrai souci car les internautes viennent sur Leboncoin pour le choix, les prix et les photos, en effet la plupart des photos des produits sont présentes et restent essentielles pour acheter un produit.

Achèteriez-vous un produit sans le voir (hors appartement sur plan) ? Moi pas, le visuel vend le produit. Prenons l'exemple des plats cuisinés, les photos et la présentation travaillés sont essentielles pour les vendre. C'est du marketing tout simplement et les internautes qui postent des annoncent attendent de vendre leur produit sur Leboncoin.

Aujourd'hui les problématiques techniques liées au site Leboncoin risque de faire "moins vendre" et je crains que l'internaute ne se détourne à terme du site s'il n'arrive plus à vendre ses articles.

La refonte en responsive est majeure mais elle ne doit pas être faite au détriment de la qualité de service ce que les internautes/Clients du site Leboncoin vont sanctionner je vous le dis.

C'est une fenêtre pour la concurrence actuellement.

Puis Leboncoin est en retard. Quid d'avoir une marketplace ? Quid d'avoir un paiement en ligne qui permet à l'internaute qui vend un objet à 5€ et d'avoir un virement pour le vendeur ? Quid d'avoir une liasse transporteur pour vendre un objet à distance et donc de toucher un maximum de clients ?

Leboncoin a une formidable audience, encore faut-il répondre à leurs attentes et aux demandes des annonceurs, demandeurs de celle-ci.

Il faut évoluer rapidement sous 3 à 6 mois. Il faut penser : consommateurs

Lire la suite

Nouveau site internet : Fiche-Paie.net le spécialiste de la fiche de paie

7 Mars 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #fiche paie, #E-commerce en général, #Expertise Ecommerce, #Commerce

Alors qu'est ce que c'est que ce nouveau service ? C'est un nouveau service dédié aux entreprises qui veulent avoir des fiches de paie justes et immédiates.

Le site développé par des prestataires externes sur la base d'un cahier des charges précis est en lancement en version Bêta. Pourtant n'importe qu'elle personne disposant d'une immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés pourra créer en 2 minutes sa fiche de paie. C'est simple, rapide et fiable.

Un jour, un délire, une envie, un peu de pognon à claquer et c'est le projet Fiche-Paie.net qui est lancé spécialisé dans la création de fiche de paie sur internet.

Nous le savons en amont des particuliers vont essayer de créer des fiches de paie avec notre outil. C'est pourquoi un numéro de siret est OBLIGATOIRE pour en créer une fiche de paie.

Ces particuliers veulent obtenir un crédit, un emploi, un logement et je peux les comprendre qu'avoir un pareil outil en ligne est le moyen de résoudre tous leurs problèmes.

Il ne faux PAS d'abus vis à vis de ce service.

Nouveau site internet : Fiche-Paie.net le spécialiste de la fiche de paie
Lire la suite

SEO : Augmenter son CTR dans les résultats de recherche

7 Octobre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO, #E-commerce en général, #Commerce

Être bien positionné dans les résultats sur les moteurs de recherche tel que Google, c'est bien, mais même si vous êtes en 5ème, 6ème ou même 10ème position, vous pouvez encore augmenter facilement le nombre de visiteurs concernant la requête qui vous a fait apparaître.

Car oui, comme je le disais ici, plus l'on est bas dans les résultats des moteurs de recherche, moins l'on a de clics. Or vous avouerez que c'est dommage d'être dans les 10 premiers résultats de recherche sur Google et de n'obtenir que 0,80% de taux de clic (CTR).

Alors il existe quelques éléments qui permettent de se démarquer des autres résultats de recherche. Tout d'abord il faut raisonner comme dans un supermarché, les rayons sont bien achalandés et proposent au niveau des yeux les produits qui sont vecteurs des plus grosses marges pour le distributeur, les marques qui ne s'y trouvent pas doivent rivaliser d'astuces pour attirer l'oeil du consommateur. Le marketing à travers le packaging du produit est donc très important. Il en est de même en E-commerce et sur Google dans les résultats de recherche (SERPs) où il convient lorsque l'on est pas premier de se démarquer des autres et d'attirer le regard de l'internaute, votre cible, votre consommateur.

Pour cela la rédaction du titre de la page (Balise Title) est essentielle et peut s'agrémenter d'un caractère au début du titre qui attirera le regard. Sur Adwords c'était possible assez facilement il y a quelques années, aujourd'hui les caractères spéciaux sont quasiment systématiquement refusés dans les annonces. En ce qui concerne le SEO c'est parfaitement possible.

Regardez cette impression d'écran et dites moi qui se démarque parmi les trois premiers résultats de recherche :

SEO : Augmenter son CTR dans les résultats de recherche

C'est le troisième bien entendu avec l'habile insertion d'un caractère spécifique de la table ASCII, ce qui fait que même s'il apparaît en troisième position sur Google, il se démarque des autres résultats et notre regard se pose directement sur ce résultat. C'est le même principe dans un supermarché où les marques non présentes dans l'étagère au niveau des yeux sont obligées d'avoir un packaging attrayant pour leurs produits afin d'être visibles dans le rayon où elles se trouvent.

Essayez, et vous analyserez ensuite votre CTR afin de savoir si cela est pertinent ou non...

Lire la suite