Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog Ecommerce de Stéphane ALLIGNE Spécialiste du Ecommerce & Retail depuis 12 ans. Développeur de Chiffre d'Affaires.

Articles avec #internet tag

Stephanealligne.com dans le Top 15 des blogs Ecommerce par Codeur.com

13 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Expertise Ecommerce, #Blog, #Internet, #Commerce, #Retail 3.0, #Perso, #Codeur

Stephanealligne.com dans le Top 15 des blogs Ecommerce par Codeur.com

Classement 2017 dans le Top 15 des blogs Ecommerce :

1. Blog Ecommerce (Olivier LEVY)

2. Capitaine Commerce

3. Cible Web

4. Ecommerce Nation

5. Info Ecommerce

6. Le Ecommerce

7. Made in Ecommece

8. Prestahop

9. Réussir mon Ecommerce

10. Stéphane ALLIGNE (ce blog)

11. Wizishop

12. A better lemonade stand

13. Ecommerce Guide

14. Ecommerce Platforms

15. Pratical Ecommerce

Retrouver l'intégralité du classement en suivant ce lien.

Source : Codeur.com

 

Lire la suite

Ecommerce : Service clients Amazon, la pieuvre a-t-elle perdue la raison ?

10 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Analyses sites e-commerce, #Marketing, #Commerce, #Webmarketing, #SEM, #Livraison Ecommerce, #Logistique Ecommerce, #Transport

Abonné à "Amazon Prime" je commande régulièrement tout et rien sur le site en question car je ne paie pas les frais de port et puis le service client est irréprochable (malgré le fait que certains prestataires de livraison ne fassent pas correctement leur travail).

Je commande Samedi 6 Octobre au soir un produit pour la cuisine au prix de 59,95€ttc en livraison gratuite, livraison garantie Lundi 9 avant 20 heures, une promesse alléchante.

Effectivement le dimanche matin, je reçois un mail m'informant du départ du colis de leur entrepôt avec le transporteur Chronopost pour une livraison Lundi 9.

En suivant le colis Lundi matin, je me rends compte que le livreur a encore fait des siennes et il n'en a fait qu'à sa guise, laissant le colis au dépôt, je dois aller moi-même le chercher. Bravo Chronopost ! (ils veulent bientôt livrer 7/7j, qu'ils commencent par le faire correctement 5/7j après on verra).

Un peu exaspéré, je le récupère et voyant que son contenu ne me convenait pas, je décide de le renvoyer. Seulement impossible de le faire depuis mon compte client Amazon, je demande donc a être rappelé.

Amazon, ne s'embête plus sur les produits où les marges sont faibles et ne couvrent pas les frais de retour et de traitement, puisque par téléphone la personne m'a indiqué qu'il ne fallait pas renvoyer le produit et qu'elle s'occupait de faire un remboursement intégral de 59,95€ ttc directement sur la CB utilisée pour la commande (mail de confirmation ci-dessous) :

Ecommerce : Service clients Amazon, la pieuvre a-t-elle perdue la raison ?

C'est un peu fou non ? Comment passer cela au niveau de la comptabilité ? Peut-on considérer cela comme de la vente à perte ? Que se passe-t-il s'il s'agit d'un article dont on ne veut vraiment pas et que ça destruction est soumise à une réglementation ?

Pour le client, je suis d'accord c'est un sacré service, mais là j'ai quand même l'impression que cela va vraiment trop loin.

J'étais prêt à renvoyer le produit à mes frais si besoin était.

Une telle politique commerciale ouvre le champ des possibles à tous les abus de la part de clients peu scrupuleux, et cela se répercutera économiquement sur des sites Ecommerce beaucoup plus petits dans les mois et les années qui viennent.

Pour le consommateur, un acquis reste un acquis, j'entends déjà les clients dirent à un Ecommerçant : "Ce n'est pas normal, chez Amazon ils remboursent sans même que l'on renvoie le produit, vous devez faire pareil !".

Il est certain que ce type d'agissement ne doit pas se généraliser car au delà de l'impact économique il y a l'impact écologique et humain, jeter un produit car il ne convient pas, c'est bien là le vrai problème, effectivement le produit ne me convient pas, mais il pourrait tout à fait satisfaire un autre consommateur.

Je crois que cette solution de facilité est néfaste pour le commerce en général. Dire "oui" à toutes les demandes clients est une hérésie sans limites, une folie, un refus doit être expliqué, motivé pour être comprit. La pieuvre Amazon a-t-elle perdue la raison en allant aussi loin ?

Bien sur il y aura toujours cette partie des consommateurs que tout professionnel exècre, ceux qui ne veulent rien entendre (alors même qu'ils ont tous les tords), ceux qui sont de mauvaises foi, ceux qui ont fait une erreur mais refusent de l'assumer, ceux que vous ne pourrez jamais satisfaire quoi que vous fassiez, vous pourriez leur rembourser 3 fois le prix qu'ils trouveraient encore quelque chose à redire.

Puis le top de la bêtise concerne ces consommateurs : ceux qui menacent, ceux qui insultent (si si c'est tellement facile caché lâchement derrière un écran), ceux qui font du chantage et c'est sans compter les commentaires diffamatoires.

Fort heureusement cela ne reflète pas la majorité des consommateurs qui pour la plupart sont honnêtes et respectueux. Pour les autres, les litiges ont toujours leur place devant les tribunaux !

Pour conclure, une relation commerciale intelligente ne peut pas être basée sur le beni oui oui ou le précepte de "gagnant/gagnant" fera place au "gagnant/perdant" et à la frustration qui s'y rattache inéluctablement.

Lire la suite

Réseaux sociaux, Ecommerce, smartphones ...etc : Le suicide social des uns, la lâcheté des autres

8 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Réseaux sociaux, #Ecommerce, #Social, #billet d'humeur, #Internet, #Digital

Le titre de cet article n'a pas vocation à faire le buzz mais à décrire une réalité que peu de personnes veulent admettre.

12 années après mes débuts dans le Ecommerce et le Retail, je dois reconnaître que l'être humain est de plus en plus ouvert sur le monde extérieur et sur les autres depuis qu'il se renferme derrières les écrans qui l'entourent.

Je suis pourtant l'un des symboles du Ecommerce du milieu des années 2000 de l'utilisation des réseaux sociaux, de blogs (celui que vous lisez actuellement a vu le jour début 2009) et fan des nouvelles technologies. Même s'il est aujourd'hui compliqué de faire marche arrière, prenons toutefois acte d'éléments factuels qui vont bien au delà des études réalisées sur le temps passé sur nos écrans.

Réseaux sociaux, Ecommerce, smartphones ...etc : Le suicide social des uns, la lâcheté des autres

Aujourd'hui pratiquement tout le monde possède un compte Facebook ou utilise les réseaux sociaux, cela permet de garder le contact avec des personnes, d'avoir de leurs nouvelles... sans les voir.

Pratique ! Sauf que, quid des soirées, des rendez-vous du week-end où les gens se retrouvent avec joie autour d'un verre, d'un film, d'un concert etc... avec de vrais échanges de véritables contacts où les liens Humains perdurent réellement ?

Résultat, nous sortons moins, nous nous voyons moins, nous communiquons moins finalement.

Idem en matière de Ecommerce (j'en sais quelque chose), aujourd'hui l'on peut tout acheter sur internet, TOUT sans exception même des produits que l'on ne trouveraient pas en magasin.

Vous faites vos courses avec les Drives, vos achats culturels sur Amazon et votre électroménager et autres sur des sites Ecommerce généralistes. Certes tout cela vous fait gagner du temps, mais pour faire quoi ?

Passer davantage de temps derrière vos écrans ? Assurément.

Le comble étant d'être avec un ami pour déjeuner et ce dernier passe 80% du repas à pianoter sur son smartphone passant d'un réseau social à un autre, d'une application à une autre comme si le moment présent n'était pas suffisamment intéressant pour lui consacrer l'intégralité de son attention.

Les gens ne s'appellent plus car il y a les réseaux sociaux et l'on poste un message de temps en temps pour montrer que l'on n'oublie pas l'autre. Plus ça va, moins ça va. Facebook, Linkedin et les autres nous rappellent les dates d'anniversaire des uns et des autres, on ne prends même plus la peine d'appeler l'autre pour souhaiter un anniversaire, ni même d'envoyer un SMS, un simple "like" sur un post d'un mec qui aura souhaité l'anniversaire à la personne concernée suffira. Pathétique.

Nous sommes devenus les esclaves de nos smartphones et de ce qu'ils contiennent.

Lorsque je dirigeais les magasins d'Orléans et Montargis chez Autodistribution, je me devais d'être réactif face aux demandes de la direction générale et financière. Je me souviens d'une anecdote alors que j'étais un midi au Mc Do avec ma cousine et ses deux filles. J'avais les notifications push à chaque mail et ce jour là pas plus ni moins que les autres jours cela n'arrêtait pas de tomber, à tel point que ma cousine s'exclama "putain t'es en pause là !".

Résultat, j'avais passé la moitié du temps à répondre en urgence aux mails et sms (hé oui ce canal est également très utilisé par la direction du groupe), un quart du temps avec l'esprit stressé en pensant aux mails auxquels je n'avais pas répondu et le reste du temps avec ma cousine et ses filles. Rendez-vous compte de ces extrêmes que nous côtoyons tous chaque jour au détriment de l'humain et de ces relations essentielles qui font de nous ce nous sommes ?

Puis il y a aussi les lâches, ces trolls malveillants qui insultent gratuitement sur les réseaux sociaux, provoquent dans l'espoir d'une reconnaissance de la personne visée, postent des commentaires injurieux et menaçants et j'en passe. Les réseaux sociaux comme les écrans permettent un anonymat (somme toute relatif), mais suffisant pour ces personnes se croient intouchables et se permettent tout et n'importe quoi.

Je me rappelle à l'époque où je dirigeais MotoliGne de 2006 à 2012, au delà des menaces physiques reçues par les réseaux sociaux, les commentaires sur le blog, l'on m'avait également adressé une seringue usagée et même des lames de cutter par courrier ! La lâcheté à bons nombres de visages, mais prend la plupart du temps l'apparence d'un puceau frustré dans le fond de sa chambre de bonne derrière ses écrans où il se sent exister.

Ces éléments ne sont pas là pour dire "on arrêtes tout !" non assurément sinon j'arrête mon métier que j'aime tant car fort heureusement il y a les bons côtés :

- Les réseaux sociaux permettent de retrouver des personnes que l'on a pas vues depuis longtemps, d'avoir des nouvelles assez simplement des uns et des autres, de trouver des contacts professionnels et même d'obtenir un emploi. (Avant même de quitter le groupe Autodistribution j'avais déjà un poste de Directeur d'Exploitation en CDI qui m'attendait à Nantes obtenu via Facebook, finalement j'ai décliné).

- Le Ecommerce permet d'accéder à des offres de produits et services rapidement et de façon exhaustive tout en faisant des économies et en obtenant rapidement ce dont on a besoin et même au delà.

- Les écrans nous permettent aujourd'hui un accès à l'information de façon quasi gratuite et illimitée

Tout cela reste positif, attention toutefois à ne pas en abuser et à conserver une part d'humanité réelle dans un monde de plus en plus virtuel. Parfois il faut savoir couper et prendre le temps de regarder autour de soi, de profiter de l'humain de relations réelles, vivantes et sincères, car une chose est sûre, nous trépasserons tous un jour ou l'autre et il est fort à parier que le smartphone est d'ors et déjà interdit à l'entrée du paradis.

 

Lire la suite

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

8 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Analyses sites e-commerce, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #SEO, #Internet, #Entreprise, #Commerce, #Webmarketing, #SEM, #Ecommerce

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Comme régulièrement sur le blog Ecommerce je fais une analyse notamment UX, SEO et SEA d'un site Ecommerce, ce mois-ci c'est le site d'un fabricant et distributeur français de E-liquides pour cigarettes électroniques en BtoC et BtoB basé dans le 79 (Deux Sèvres) au Sud de la Vendée. Focus....

L'on pourrait se dire qu'aujourd'hui le marché de la cigarette électronique est radicalement saturé de part l'offre et atteint l'indigestion pour le consommateur : Sites internet de niche, boutiques spécialisées, présence sur les plus gros sites Ecommerce Français... Difficile de lancer un nouveau business dans ces conditions sur un marché totalement engorgé.

Pourtant, Bio Concept Pharma (site web ) se démarque totalement de l'offre dite "généraliste", tout d'abord car les produits sont bio, et ensuite parce que la société fabrique ses produits, quoi de mieux pour maîtriser toute la chaîne de valeurs ?

Par ailleurs, la société vend non seulement en BtoC mais également en BtoB.

L'ensemble du business model est donc particulièrement pertinent pour sécuriser l'activité de la société.

La homepage :

La page d'accueil n'est pas super glamour avec cette alerte liée aux produits vendus réservés aux personnes majeures (attention par ailleurs à la crédibilité face à l'absence de https://) :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

La homepage de ce site Ecommerce une fois le message d'alerte passé est accessible et nous découvrons une charte graphique à tendance verdâtre qui sied complètement à l'esprit "bio" et "naturel" recherché.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

On notera toutefois une charte graphique à moderniser, un gros effort à faire en matière d'images notamment dans et sous le header qui nuisent au temps de chargement, et un manque de texte qui nuit également au SEO.

Par ailleurs, le logo devrait être dans le header et non en dessous.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Concernant les slides sur la home, ils demandent à être modernisés pour les rendre davantage "vendeur" et "glamour" :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Trop d'images, beaucoup trop d'images décidément sur cette home préférez une mise en forme avec du texte et du css parce que là c'est trop :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ça part d'une bonne intention mais cela nuit énormément au temps de téléchargement à la lisibilité du message et au SEO qui reste essentiel en Ecommerce. Cela signifie que les pistes de progrès sont colossales pour le positionnement de ce site Ecommerce dans les SERPs.

Idem concernant cet encart :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ce n'est qu'au dessus du footer que l'on retrouve un encart de référencement SEO mais tout le texte est accumulé dans cet emplacement, ce qui est sur-optimisé de mon point de vue, il aurait fallut au contraire le répartir sur l'ensemble de la homepage qui par ailleurs est trop longue pour un site Ecommerce.

A contrario j'adore l'affichage des derniers articles, très pratique pour le SEO en mettant en avant des actualités :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Idem pour les avis clients, c'est un bon point pour le SEO, pour l'UX et pour accroître le taux de conversion :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Le footer est simple mais complet, attention toutefois à l'adresse mail visible par les robots et facile à spamer et le gmail.com est à proscrire pour une crédibilité utilisateur optimale :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Au vu de la longueur de la homepage sur ce site Ecommerce, il faudrait opter pour un header fixe suiveur afin que le menu soit toujours accessible au scroll de la page.

Concernant par ailleurs le menu dans le header, il est épuré, un peu trop, mais lisible et simple d'accès :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Là par contre j'aurai ajouté des pictos léger à charger pour permettre à l'utilisateur de trouver facilement les produits dont il a besoin avec un simple visuel évoquateur. Concernant l'UX encore, le moteur de recherche serait plus simple avec une vignette et un prix au niveau de l'auto-suggest :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

La fiche produit

Elle est claire, simple bien fournie en matière de contenu : textes, vidéos, avis clients...etc...etc.

Je préfèrerai toutefois un bouton ajouter au panier de couleur verte ou bleue. Il manque également une mention "En Stock" qui améliorerait le taux de conversion tout comme un compte à rebours du type "il vous reste XXhXX pour commander cet article et le recevoir XX/XX/XX".

Globalement j'aime bien la fiche produit même si de mon point de vue elle reste trop longue, on en voit pas la fin. Un bouton "ajouter au panier" suiveur au scroll est de mon point de vue indispensable.

Le processus de commande

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Processus de commande prestashop classique, on aime ou pas, de mon côté il n'y a rien de choquant, au contraire l'on a les produits complémentaires et la light box est claire et ergonomique.

1ère étape du panier : On est perdus ! où est mon panier ? La taille du header fait que sur un 13" l'on s'égare complètement :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Je ne comprends pas trop cette mention en Anglais :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Pour moi cette étape n'a pas vraiment d'intérêt, un clic à gagner :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

L'inscription est simple mais le mot de passe n'est pas sécurisé.

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Alors que j'ai fais mon inscription, elle est validée mais l'on me renvoi à la première étape :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ensuite, je dois renseigner une adresse de livraison, normal mais pourquoi ne pas l'avoir demandé plus tôt lors de la création du compte, l'utilisateur gagnerai du temps et des clics :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

J'arrive ensuite sur une page récapitulant mon adresse de facturation et de livraison, nous sommes très loin des processus de commande one checkout :

 

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Un point très important, le très large choix de modes de livraison proposés par le site, c'est très important pour l'expérience utilisateur sur un site Ecommerce, là nous sommes servis :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

En cochant "point relais ou bureau de poste" avec SoColissimo, je n'ai pas accès aux différents points de livraison, bizarre :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Ah si ! Il faut cliquer sur "commander" et l'on arrive sur une ancienne version de SoColissimo (version simplifiée, simple à intégrer mais du tout ergonomique) :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Personnellement, je ne croyais pas que cela fonctionnait encore. Bon on arrive au bout du processus, il faut être courageux !

Et bien non, encore un clic pour être bien sûr que je veuille bien me faire livrer à l'adresse renseignée et confirmée à 3 reprises :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Je confirme mon mode de livraison et l'on me bascule sur la page de choix du paiement, enfin :

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Effectivement j'arrive sur la page paiement de la banque Crédit Mutuel, ce qui m'étonne c'est que cela ne soit pas Monético du CM, mais enfin je suis au bout !

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Résumé

J'aime ce site Ecommerce, les produits importent peu mais l'UX est très important et doit être complètement optimisé sur ce site Ecommerce afin d'accroître le taux de conversion et le taux de repeat business.

Enfin pour la partie SEO, il convient d'enlever toutes les images en trop et par ailleurs non optimisées sur la homepage et les remplacer par du texte avec du CSS lisible par les moteurs de recherche. De plus le côté sécuritaire est un peu trop négligé en apparence.

Les notes

UX : 5/10

SEO : 5,5/10

SEA : Non évalué (inexistant)

GRAPHISME : 6,5/10

Note Globale : 5,66/10

Avis

L'avantage de ce site Ecommerce très bien installé chez le consommateur c'est le potentiel de progression. Comme d'habitude ce focus n'est pas une critique pour critiquer mais au contraire de montrer quels sont les points à travailler pour continuer de croître et d'améliorer son ROI en Ecommerce.

MAJ : Commentaire reçu via Linkedin sur la version responsive

Site Ecommerce : focus sur Bio-Concept-Pharma.com

Effectivement, il y a pas mal de bugs notamment sur le menu en version mobile. A corriger.

Lire la suite

1ère position SEO, Adwords devant le service public pour le site de Ecommerce de fiches de paie

22 Septembre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #DOTNET, #SEO, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Marketing, #SEM, #fiche paie, #Adwords

Chez DOTNET que cela soit pour nos sites (logiciels en mode SaaS) ou pour nos clients dont nous gérons le SEO ou les campagnes Adwords nous donnons toujours le meilleur et nous essayons d'obtenir le meilleur voici un exemple ci dessous pour un site qui permet pour les entreprises de créer facilement la fiche de paie d'un salarié :

1ère position SEO, Adwords devant le service public pour le site de Ecommerce de fiches de paie

Même sur des mots-clefs hyper concurrentiels il est tout a fait possible d'obtenir de très bons résultats, preuve en est ci-dessus et cela même devant des sites à fort contenu ou institutionnels. Certes le SEO est toujours fluctuant et il faut suivre les actualités SEO au quotidien mais il n'y a pas de secret c'est le respect des règles de Google qui est le seul secret.

Si vous rencontrez un problématique de visibilité sur votre site Ecommerce ou vitrine nous pouvons vous aider. Notre équipe notamment composée d'experts dans leur domaine respectif est à votre disposition, toutefois il faut également intégrer que pour faire du qualitatif, nous ne pouvons pas faire du quantitatif, aussi nous ne pouvons accepter que peu de demandes par an.

Vous pouvez nous contacter en suivant ce lien.

Lire la suite

Ouverture du Salon #ParisRetailWeek ce matin : Toutes les tendances du Retail et du Ecommerce

19 Septembre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #ParisRetailWeek, #ecommerce, #E-commerce en général, #Retail, #Retail 3.0, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet

Ne vous y trompez pas, c'est un évènement chaque année ce salon où se retrouvent les professionnels de l'IT, du Ecommerce et du Retail. Cette année encore le salon ne dérogera pas à la règle et tous attendent beaucoup en matière de technologies pour satisfaire encore davantage le consommateur final toujours plus friand du multicanal.

Ce que l'on sait aujourd'hui c'est que le Retail doit rattraper un certain retard sur le Ecommerce en matière de technologie, preuve en est 74% des Français ne supportent plus de faire la queue dans les magasins.

En même temps il faut être un peu "maso" pour aller s'embêter en magasin alors qu'aujourd'hui l'on trouve tout sur internet. Pourtant je crois totalement à la complémentarité des deux, preuve en est le salon #ParisRetailWeek qui rassemble les deux !

 

 

Parc des expositions porte de Versailles ou se tient le salon #ParisRetailWeek 2017

Parc des expositions porte de Versailles ou se tient le salon #ParisRetailWeek 2017

La génération des millenials demande encore plus d'attention, 49% des Français de 18 à 35 ans utilisent leur téléphone pour tout faire sur internet contre 26% pour la moyenne Française.

Etant moi-même millenial (juste limite ;-) je fais effectivement beaucoup de choses via le smartphone : Courses en supermarché avec notamment l'application de l'enseigne, achats sur Amazon, mails, vidéos, réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Linkedin, sans compter la lecture de la presse, les achats musicaux, la gestion de l'agenda les différentes appli du quotidien.

Le smartphone est pour ma génération qui l'a vu se démocratiser au fil des années une extension de nous. La plupart sont accrocs mais cela permet d'aller plus vite, d'aller plus loin. Le retail doit encore beaucoup progresser sur ce sujet.

Autre élément, on apprend que 45% des millenials aimeraient pouvoir faire leurs achats directement sur les réseaux sociaux (moyenne Française 25%), ils sont en demande, il va falloir les satisfaire..;

Le fait que le Ecommerce soit de plus en plus du Mcommerce implique qu'aujourd'hui il est très difficile de ne pas avoir un site Ecommerce ou non qui ne soit pas responsive.

85% des Français apprécient que les vendeurs soient passionnés par ce qu'ils vendent

Ouverture du Salon #ParisRetailWeek ce matin : Toutes les tendances du Retail et du Ecommerce

La vraie différence ce joue dans l'offre et les tarifs, mais aujourd'hui, faire du commerce ce n'est pas mettre simplement un produit en rayon, Carrefour l'a bien comprit depuis des années avec leur fameux "Puis-je vous aider ?".

Prenons aussi l'exemple de Materiel.net, la plupart des personnes qui sont recrutées sont des geek passionnés par l'IT, au moins entre un client et un vendeur, ils peuvent se parler et se comprendre, et qu'elle image de professionnalisme pour l'enseigne !

En Ecommerce c'est la même chose, chatbot, mail personnalisé, accueil téléphonique personnalisé etc..etc. Certes le consommateur veut le produit, mais il a également besoin de services et d'avoir une expérience utilisateur de qualité. C'est un des moyens de fidélisation.

 

Ouverture du Salon #ParisRetailWeek ce matin : Toutes les tendances du Retail et du Ecommerce

60% des 18 à 24% ont envie de magasins où ils peuvent faire autre chose qu'acheter. C'est le Soft Selling et c'est rentable.

Déjà, il faut partir du principe, que l'objectif d'un magasin (ou d'un site Ecommerce) est de garder le client /prospect le plus longtemps possible car ainsi il a tendance soit à consommer soit à consommer encore plus.

De vieilles enseignes dans la distribution utilisent encore le hard selling alors que c'est totalement obsolète. Idem en Ecommerce, le soft selling est facilement transposable à travers du contenu pertinent pour le visiteur et en plus cela est bénéfique pour l'image de marque, le SEO et l'audience. Pourquoi s'en priver ?

Le but de ce type d'évènement qu'est le #ParisRetailWeek est justement de ce tenir informé des tendances.

Bon salon !

 

Sources chiffrées :  HAVAS PARIS-PRW-OPINIONWAY

Lire la suite

Communiqué DOTNET : Le forfait fiches de paie et salariés ILLIMITES est désormais disponible

16 Septembre 2017 , Rédigé par Direction DOTNET Publié dans #fiche paie, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #DOTNET

Pour nos clients professionnels qui cherchent à faire des économies sur la création de fiches de paie nous proposons depuis 2 ans un logiciel en mode SaaS disponible en suivant ce lien.

Sauf que....

Il vient de subir une révolution. Ce n'est pas que ça c'est passé, ça se passe maintenant et c'est unique en France, cela ne c'est jamais vu, ni proposé par aucune entreprise, aucun expert comptable, ni personne.

Communiqué DOTNET : Le forfait fiches de paie et salariés ILLIMITES est désormais disponible

OUI, nous l'avons fait, nous l'avons crée pour que la paie change en France notamment pour les petites entreprises qui n'ont pas forcément de moyens. LE forfait "fiches de paie ILLIMITEES", unique en France, nous sommes les premiers à le proposer. Pour 79€HT/mois, vous faites autant de fiches de paie que vous le souhaitez pour autant de salariés que vous souhaitez pour autant d'entreprises que vous souhaitez. (suivez ce lien pour découvrir l'offre)

Ne cherchez pas autre part, l'offre est unique en France, et elle n'existe nulle par ailleurs et c'est l'entreprise DOTNET dont je suis le Directeur Général qui vous la propose. Je suis très fier de cette nouvelle version de notre logiciel en ligne (ça reste du Ecommerce), car il apporte de vraies réponses aux entreprises qui grandissent vite en terme de masse salariale sans avoir trop de moyens ou du moins des moyens qu'ils préfèrent consacrer à leur développement plutôt que de consacrer des milliers d'euros "juste" pour éditer des fiches de paie pour leurs salariés.

Toute l'équipe de DOTNET peut vous l'affirmer, c'est une révolution dans le domaine social en France, car ce que nous avons crée ne c'est JAMAIS vu.

Tous les ans, il y a toujours un nouveau big bang qui sort, une licorne, des buzz et j'en passe, mais là cela va au delà.

Lorsque j'ai créé ma première boîte à 24 balais (j'en ai 11 de plus aujourd'hui) nous étions en train de changer le Ecommerce dans la moto et de changer la consommation des motards à travers des produits révolutionnaires en 2007 notamment, c'était top car je ne voulais pas juste vendre des produits, mais apporter une vraie valeur ajoutée.

DOTNET s'inspire de cette vision, et possède avec les équipes un vrai focus "produit".

Aussi c'est avec une grande humilité, une vision commune, que les développeurs de DOTNET ont crées cette offre.

Vous vous dites peut-être que nous ne faisons que des fiches de paie ? Non pas seulement, mais voir vous imaginer payer 35€HT ou même 75€HT par fiche de paie est impensable pour nous alors même que ce sont les tarifs pratiqués par les experts comptables et autres gestionnaires de paie (preuve à l'appui).

DOTNET existe pour changer les choses dans le quotidien de l'entrepreneur pour que ça lui coûte le moins cher possible tout en ayant les mêmes services.

Nous proposions déjà la fiche de paie à 7,90€HT il y a 1 an, ce qui était une évolution dans le monde de la paie et beaucoup nous ont rejoints.

Là, tout a changé.

DOTNET lance le "FORFAIT FICHES DE PAIE ILLIMITEES, SALARIES ET ENTREPRISES" pour seulement 79€HT/mois sur www.fiche-paie.net

https://www.fiche-paie.net/prices

Une offre unique en France.

La vision étriquée que nous avions de la paie est désormais révolue.

Tout est dit. Demain direction Paris ;-) pour le salon ParisRetailWeek et l'Hopital Américain en amont...next

Lire la suite

Salon ParisRetailWeek, toutes les infos pratiques : Plan du salon et liste des exposants

14 Septembre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #ParisRetailWeek, #E-commerce en général, #Expertise Ecommerce, #Entreprises, #Internet, #Retail 3.0, #Retail

Parce que pour s'organiser en amont, il est important d'avoir l'ensemble des éléments, je vous mets le plan du salon Paris Retail Week à télécharger un peu plus bas.

Salon ParisRetailWeek, toutes les infos pratiques : Plan du salon et liste des exposants

Téléchargez le plan au format pdf ci-dessous :

Pour aller plus loin et préparer votre salon dédié notamment au Ecommerce, je vous ai trouvé la liste des exposants, bien plus simple à utiliser que le site internet du salon ;-)

Salon ParisRetailWeek, toutes les infos pratiques : Plan du salon et liste des exposants

Vous pouvez télécharger la liste finale et officielle des exposants au Paris Retail Week ci-dessous :

Lire la suite

Rookie of the year : Les 3 finalistes qui seront sur scène au salon Ecommerce de Paris le 19/09 sont...

8 Septembre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Salon Eocmmerce, #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Commerce, #retail, #ParisRetailWeek

Plus que quelques jours avant le traditionnel salon Ecommerce à Paris rebaptisé ParisRetailWeek et pour le concours "Roikie of the year, le jury à sélectionné les 3 finalistes, roulement de tambour....
 
Admo.tv :
 
Admo.tv est la plateforme d’Analytics TV & RADIO qui permet aux annonceurs de mesurer et de booster l'impact online de leurs publicités offline. Cette nouvelle donnée s'appelle "drive-to-web".
Les technologies brevetées d’Admo.tv de reconnaissance d'images et de sons en temps réel sont associées à un système de tracking propriétaire et à des algorithmes de calcul d’impact dynamiques, permettant à Admo.tv d’être la seule plateforme à s’engager sur une fiabilité de mesure à hauteur de 99%.
 
 
Datadome :
 
Le trafic web non-humain représente 50% du trafic web mondial et constitue une source importante de risques : prise de contrôle des comptes utilisateurs, vol des contenus, fraude marketing et indisponibilité des sites web. La solution de cybersécurité DataDome propose une protection contre les bots pour les sites web et API permettant de sécuriser les données utilisateurs, d'empêcher le vol des contenus et de garantir des performances stables pour les applications en ligne.
 
 
Sensefuel :
 
Immersive Search de Sensefuel est un moteur de recherche e-commerce innovant basé sur des algorithmes spécifiquement pensés pour la vente en ligne.
Grâce à des résultats personnalisés, il aide les e-commerçants de toutes tailles à faire vivre à leurs visiteurs, une nouvelle expérience de recherche.
 
Rookie of the year : Les 3 finalistes qui seront sur scène au salon Ecommerce de Paris le 19/09 sont...

Pour ceux qui voudraient venir au salon Paris Retail Week qui reste LE plus grand évènement de l'année en matière de Ecommerce, vous pouvez obtenir votre badge gratuitement en suivant ce lien.

Lire la suite

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

11 Juillet 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Internet, #Entreprise, #Marketing, #Commerce, #Webmarketing, #web

Cette semaine, je me suis intéressé au site Ecommerce High Stickers qui comme son nom l'indique commercialise des autocollants sur internet et propose l'impression de stickers. Le site en question a déjà plusieurs années d'existence, il a été crée par Emmanuel DAVEAU dans la région Nantaise.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Globalement le site est plutôt bien optimisé pour le SEO, c'est par contre en matière ergonomique qu'il faudrait travailler, notamment sur le menu du header qui n'apparait qu'au scroll : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers
Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le sytème pour choisir les produits est simple : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Je ne comprends pas trop l'intérêt de changer d'environnement graphique lorsque l'on a ajouté un article au panier, sur un site Ecommerce c'est tout de même mieux si la charte graphique reste la même du début à la fin du processus d'achat.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

J'aime beaucoup la possibilité de pouvoir soit télécharger le ficher avant le paiement soit de pouvoir envoyer le ficher par mail, c'est très pratique. Chez Rapid Flyer par exemple on envoie le fichier post paiement par téléchargement sans possibilité de l'envoyer par mail.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le processus de commande est clair, simple et rapide, tout ce que l'on attend sur un site Ecommerce. L'offre commerciale abordable et la livraison gratuite par TNT :

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Il y a un bug au niveau de l'adresse de livraison, en effet, j'ai déjà nommé l'adresse de livraison et j'ai un message d'erreur me demandant de la nommer à nouveau, à corriger : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Le site propose plusieurs moyens de paiement ce qui est plutôt pratique, encore une fois le processus de commande est épuré et simplifié : 

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Après annulation du paiement, impossible de retourner sur la page d'accueil, on arrive sur cette page, et pas d'accès à mon compte client depuis cette page :

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

J'aime beaucoup le bandeau central qui rassure réellement avec le cumul : Pictos, avis clients et références, même si généralement l'on retrouve ce type d'éléments plutôt au niveau du footer.

Découvrez High Stickers, site Ecommerce d'impression de stickers

Globalement l'expérience utilisateur est plutôt bonne. Il y a comme toujours des pistes d'amélioration notamment sur la home où la présentation est un peu fouillis au niveau des produits, je trouve que cela n'est pas super clair et joue sur l'ergonomie globale du site. C'est de mon point de vue la principale piste de progrès de ce site Ecommerce.

A regarder cette piste d'amélioration d'ordre ergonomique, je pense que le taux de conversion pourrait être largement amélioré.

Par contre ce marché est saturé et déborde de concurrents. N'oubliez pas qu'il n'y a que quelques places sur la première page de Google entre le SEO qui est forcément très bataillé et le SEA avec Adwords qui va voir les enchères augmenter, il vaut mieux avoir une solide base de données clients et une ergonomie de site irréprochable pour faire face à la concurrence !

Lire la suite

L'importance de la valeur juridique des mails est trop souvent négligée...petit rappel

7 Juillet 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Entreprises, #Internet, #Divers, #web, #Droit

C'est en discutant aujourd'hui avec un chef d'entreprise où l'on parlait des mails que je compris qu'il ne savait pas qu'un mail aujourd'hui et depuis quelques années déjà, est parfaitement reconnu comme preuve devant les différentes juridictions...dont bien sûr les prud'hommes.

 

 

L'importance de la valeur juridique des mails est trop souvent négligée...petit rappel

C'est ainsi qu'en 2009 un chef d'entreprise bordelais a décidé d'envoyer un mail à une collaboratrice qu'il ne voulait pas garder dans son effectif, pour lui demander de démissionner.

Finalement elle est licenciée par son employeur qui est attaqué aux prud'hommes pour licenciement abusif. Elle produit le mail de son employeur et gagne bien entendu.

 

L'importance de la valeur juridique des mails est trop souvent négligée...petit rappel

Les paroles s'envolent, les écrits restent.

Un Avocat, Maître Philippe RAVISY, interrogé sur le sujet du mail affirme :

"L'email, c'est presque la reine des preuves, les gens ne font pas souvent assez attention et ce qu'il écrivent peuvent se retourner contre eux".

Et des cas il y en a bon nombre croyez-moi. N'oubliez pas les paroles s'envolent, les écrits restent.

Lire la suite

Auto-édition et E-commerce : 10 raisons d’écrire un livre pour promouvoir votre activité

29 Juin 2017 , Rédigé par Invité : Olivier MOREL Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #e-commerce, #Internet, #Webmarketing

Auto-édition et E-commerce : 10 raisons d’écrire un livre pour promouvoir votre activité

Si vous avez déjà pensé à écrire un livre professionnel sur votre activité ou vos produits  il y a 5 ans, vous vous souvenez peut-être des difficultés que cela représentait. Il y avait alors deux solutions :

  • Envoyer son manuscrit à des dizaines d’éditeurs. A moins d’avoir développé des connaissances et un réseau dans leurs maisons, les chances de réussites étaient (et sont toujours) maigres

  • Publier « à compte d’auteur », c’est-à-dire payer plusieurs milliers d’euros pour avoir le droit d’être publié et diffusé dans un réseau de librairie réduit, puisqu’il s’agit toujours d’éditeurs de taille intermédiaire.

Autrement dit, plutôt inutile.

Mais depuis quelques années, l’auto édition a tout changé. L’auto édition en ligne, c’est la possibilité de publier soi-même un livre, gratuitement, au format papier et au format e-book, et de le vendre par internet, sur des sites réunissant énormément de lecteurs : Amazon, la Fnac ou iTunes.

Ecrire un livre ? Tout le monde y a déjà pensé. Mais peu passent effectivement à l’action. Une étude a récemment montré que plus d’un français sur trois a songé à écrire un livre. Mais parmi eux, seuls 4% se sont effectivement lancés, et 27% y ont réfléchi sérieusement.

Le moyen le plus facile d’accrocher un public avec un livre, c’est d’écrire un livre pratique. Un livre pratique est un cours, un enseignement. Il sert à transmettre un savoir, une expertise, à faire découvrir un univers professionnel ou personnel.

Aux Etats-Unis, lire des livres pratiques est devenu une habitude pour ceux qui ont soif d’apprendre. Ils dévorent les livres. En France, les livres pratiques ont toujours existé, mais le rythme de publication augmente fortement ces dernières années. Tirés par des éditeurs comme Eyrolles, Pearson ou Leduc.

Pourquoi c’est le moment d’écrire un livre pratique ?

 

Le plus avancé dans le domaine de l’auto-édition est le leader du Ecommerce mondial :  Amazon, avec sa plateforme dédiée Kindle Direct Publishing (KDP). Ce qui était à l’origine une niche réservé à des littéraires passionnés est en train de devenir un outil industriel avec une forte part de marché dans l’industrie du livre. Ce changement est guidé par l’essor de l’e-book, que l’on peut télécharger et lire sur tous supports avec l’application Kindle.

Cela commence à devenir dur de se priver, vous ne trouvez pas ?

Auto-édition et E-commerce : 10 raisons d’écrire un livre pour promouvoir votre activité

10 raisons pour lesquels vous devez écrire un livre :

 

  1. Démontrez votre expertise. Vous êtes un expert de votre métier lié au Ecommerce ou non d'ailleurs ? Vous avez vécu beaucoup de situations, vu beaucoup de cas ? Peut-être même êtes-vous intervenu en conférence ? Le livre est la dernière marche de votre crédibilité. C’est votre carte de visite. Un livre a un côté institutionnel. En France, celui qui a écrit un livre est respecté. C’est un fait.

 

  1.  Développez votre activité. Un livre va toucher une audience différente de votre cible habituelle. Amazon Livres est un nouveau canal de communication et de commercialisation de vos produits ou services. Si vous apportez de la valeur à travers un livre, si vous scotchez vos lecteurs par ce qu’ils lisent, vous pouvez être sûr qu’ils vont vous appeler pour discuter. Vous allez créer des fans.  La meilleure pratique consiste à insérer un lien vers votre site ou des informations sur votre activité en préface. De cette façon, même les visiteurs d’Amazon qui n’achèteront pas le livre mais qui en liraient les premières pages disponibles sur Amazon verront votre activité.

 

  1. Imaginez de nouveaux produits. Un livre est généralement le début d’une gamme de produit. Vos lecteurs seront friands d’un deuxième tome, d’un coaching, d’une formation en vidéo, ou d’un bonus à télécharger sur votre site. Le livre est une marque, et vous pouvez creuser le sillon autour de celle-ci. Nombreux sont les auteurs qui reçoivent des e-mails de lecteurs leur en demandant plus.

 

  1. Exprimez ce qui est important pour vous. Un livre est l’outil le plus marquant pour exprimer vos convictions. Le côté solennel et sérieux d’un livre fait que le message a plus de portée qu’un post de blog Ecommerce ou une tribune dans un magazine spécialisé.

 

  1. Raccrochez-vous à un objet physique. En conférence, dans un salon, ou dans un rendez-vous, présenter son livre et très utile pour relier votre discours à un objet concret, à une réalité. Vos interlocuteurs apprécieront de pouvoir feuilleter ce qui constitue l’essence de votre pensée et de votre activité.

 

  1. Réalisez l’un de vos objectifs. Si comme ces français interviewés dans l’étude, écrire un livre fait partie des choses que vous souhaitez avoir fait dans votre vie, alors c’est le moment. Le sujet le plus évident pour écrire un livre est bien sûr votre activité, et tout le monde sait qu'il y beaucoup à dire sur le domaine du Ecommerce mais également dans beaucoup de secteurs professionnels.

 

  1. Apprenez sur vous-même. Ecrire un livre, c’est plonger dans l’inconnu. C’est découvrir une nouvelle face de soi-même. Un tel projet demande des qualités d’organisation, de rigueur et en même temps de créativité. Le grand écart ! Un excellent moyen de vous développer.

 

  1. Rapprochez-vous des medias. Les journalistes aiment relayer les sujets abordés par des livres. Les dernières sorties de livres structurent le débat public et les grands sujets de société. L’auteur d’un livre est donc toujours le bienvenu dans les colonnes des journaux spécialisés pour faire le point sur les idées qu’il développe.

 

  1. Inspirez confiance. Celui qui a écrit un livre gagne en capital confiance. Il se met en avant, il ouvre ses idées. Il prend part au débat et transmet aux autres.

 

  1. Générez des revenus supplémentaires. La raison initiale de l’écriture d’un livre est le développement de votre activité. Mais les revenus générés par les ventes de livres et de e-books peuvent être très intéressants. Dans l’édition traditionnelle, les auteurs touchent généralement 5-6% du prix de vente. Sur Amazon.fr ou Fnac.com, les revenus montent à 70% du prix de vente. Si vous voulez en savoir plus sur les revenus qu’il est possible de générer, jetez un œil à notre étude sur les revenus des auteurs auto édités. Elle vous donne des exemples d’auteurs auto édités de non-fiction qui réalisent plusieurs centaines d’euros de revenus mensuels grâce à leurs livres.

 

Il existe des centaines de professionnels du E-commerce et d'autres activités qui ont écrit des livres en auto-édition pour développer leur activité.  

Par exemple, les fondateurs de la marque Michel & Augustin ont  écrit un livre dédié au CAP Pâtissier, pour accompagner les élèves.

Dans ce livre, ils livrent un véritable cours pas à pas, permettant de passer l’examen en candidat libre. Ludique, et utile, bien au-delà des seuls candidats, mais à tous les clients de la marque.

Auto-édition et E-commerce : 10 raisons d’écrire un livre pour promouvoir votre activité

 

Les thèmes de ses livres collent parfaitement avec son activité, et il reçoit beaucoup de sollicitations et demandes de conseils de ses lecteurs. Qui sont bien évidemment de futurs clients potentiels et qu’il travaille certainement comme tels.

Dans un autre univers, on peut citer Jean-Yves Ponce, coach en développement de la mémoire et qui commercialise sur internet des produits et guides destinés à booster la mémoire. Pour faire grandir son activité, il a écrit le livre « Boostez votre mémoire. Mémorisez l’impossible en vous amusant » en auto-édition. Jean-Yves Ponce est un très bon témoignage, car son livre est de grande qualité, et réalise de très bonnes ventes sur la boutique Kindle.

Il est régulièrement dans les meilleures ventes de la catégorie « Santé Bien-être » sur les sites Ecommerce spécialisés. Mais au-delà des revenus des ventes, qui ne sont pas forcément un objectif en soi pour tous les auteurs auto-édités, le livre lui apporte beaucoup de trafic et de crédibilité.

Auto-édition et E-commerce : 10 raisons d’écrire un livre pour promouvoir votre activité

L’auto-édition est également très populaire chez les e-commerçants du domaine de la cosmétique et de la santé, les diététicien, les nutritionnistes, les produits sportifs et les produits liés au voyage. Ces professionnels du Ecommerce utilisent le livre pour évangéliser leur marché et faire connaitre leurs produits ou leurs services.

Comment s’assurer que son livre est de qualité

 

Convaincus ?

Alors à l’action. Certes, l’auto-édition a simplifié la publication d’un livre, mais il va tout de même falloir transpirer un peu pour produire ce livre. Et attention, n’envisagez pas d’écrire un mini guide pratique de 15 pages avec quelques idées lues et relues. Amazon a été trop parasité par ce genre de guide. Votre guide serait très rapidement sanctionné.

Non, il va falloir écrire de la qualité. Sortir des informations qui sont issues de votre expérience quotidienne, des faits que vous seuls avez vécus. Il va falloir faire parler vos tripes, accrocher votre lecteur.

Bref, proposer de la valeur et accrocher vos lecteurs. Voici une check-list de ce sur quoi il va falloir veiller pour vous assurer de publier un livre de qualité :

  • La pertinence des informations : vous allez être lu, donc ne soyez pas approximatif. Soyez précis, citez vos sources, et argumentez vos idées.
  • La qualité de l’écrit :  cela va sans dire, mais tout de même mieux en le disant : aucune faute d’orthographe (faites relire le livre pas plusieurs personnes), une ponctuation claire, des phrases simples et courtes, des paragraphes bien distincts.
  • Un plan clair : l’époque est au survol. Votre lecteur doit pouvoir scanner le livre à la recherche de certaines informations. Fournissez lui un sommaire clair et détaillé en début de livre.
  • Une mise en forme nickel : La mise en forme est un des enjeux de l’auto-édition. Le rendu sur Kindle ou en papier n’est pas immédiatement le même que celui que vous voyez sur Word. Par exemple, il faut deux interlignes sur Word pour que l’espace soit marqué sur une lecteur Kindle ou tablette. Ce sont des petites astuces que vous découvrirez en testant l’interface.
  • La description des mots techniques : stop au jargon professionnel. Si vous voulez être accessible, il faut tout expliquer.
  • Des idées synthétiques, sans blabla
  • Les sources citées : c’est une des règles d’or de la publication. Citer ses sources participe à la construction de votre crédibilité.
  • Les images dont vous possédez les droits uniquement. Attention à n’utiliser que des images libres de droit, ou dont vous possédez les droits. Si non, vous devez demander à la personne titulaire le droit d’utiliser ses images. Utilisez Pixabay pour rechercher des photos de qualité et libres.

 

 

Cet article est un article invité d’Olivier Morel, auteur du blog Publier son livre.fr, destiné à aider les auteurs indépendants et les entrepreneurs à publier leur premier livre.

Lire la suite

Focus sur XOOS : Le site Ecommerce de vente de chemises pour hommes

16 Juin 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #SEO, #Analyses sites e-commerce, #Entreprise, #Internet, #SEM, #Webmarketing

Le site Ecommerce XOOS, qui en fait a pour nom de domaine chemise-homme.com (évidemment bien pensé pour le SEO) commercialise des produits comme des chemises mais également des polos, des cravates, des pulls... Focus

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

La société derrière ce site Ecommerce est la SAS DODION qui réalise un peu plus de 3 Millions de C.A ce qui fait déjà un beau volume même si la rentabilité est compliquée a atteindre tout comme la croissance plus de 12 ans après sa création :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Societe.com)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Societe.com)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Societe.com)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Societe.com)

Commençons par un petit test SEO avec l'aide de l'outil positeo qui permet de checker les postions d'un site web sur 5 datacenter de Google concernant un mot clef ciblé.

Cet outil gratuit est utile pour tous les sites qu'il soient Ecommerce ou non.

Le résultat n'est pas à la hauteur avec une moyenne de 7,4 soit certes la première page de Google mais bas de page.

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Positeo)

Cliquez sur l'image pour l'agrandir (source Positeo)

Concernant le menu du site, il est classique, pas de révolution particulière on accède facilement aux produits et aux catégories. On regrette un guide des tailles manquant dans le menu alors même que l'on peut y sélectionner sa taille, une piste de progression ergonomique à mettre en place :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Ceci explique cela, le site manque de contenu pour le SEO, preuve en est dans les catégories où c'est un simple listing produits :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

L'internaute peut choisir facilement sa taille dès le listing produit, toutefois il manque encore l'accès facilité à un guide des tailles. Honnêtement me concernant, je ne sais pas quelle taille choisir :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Sur la fiche produit, c'est clairement épuré et cela manque encore une fois de contenu, la description est trop sommaire, il manque encore un accès facile à un guide des tailles l'onglet est trop peu visible. Comment acheter sans savoir quelle taille choisir ? Cela pâtit forcément sur le taux de conversion déjà très bas dans le domaine du Ecommerce, le moindre détail compte. Le zoom n'est pas au point. Le bouton "ajouter au panier" rouge n'est pas incitatif, préférez le vert :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Lorsqu'on clique sur l'onglet "guide des tailles" on quitte la fiche article pour arriver sur cette page... bizzare...

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Début du processus de commande sur ce site Ecommerce, évidemment il propose des suggestions de produits complémentaires, un bon point aujourd'hui évident en E-commerce afin d'augmenter le panier moyen. Je dénote toutefois que les boutons d'action sont un peu petits, un point à améliorer :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Le panier est épuré et regroupe les informations essentielles sauf les frais de livraison qui devraient être visibles dès la première étape du panier, ce qui n'est pas le cas ici, mais l'on retrouve les éléments de rassurance au dessus du panier au niveau de ligne "chaude", préférez toutefois les mettre au dessous du panier (un standard des sites Ecommerce, une habitude du consommateur) :

Focus sur XOOS : Le site Ecommerce de vente de chemises pour hommes

On trouve bien entendu un exit pop-up afin de garder le consommateur sur le site, c'est aujourd'hui l'une des méthodes on-site essentielle pour améliorer le taux de conversion voyez ci-dessous sa présentation concernant chemise-homme.com, notez toutefois que le message doit être percutant et idéalement personnalisé : 

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Par contre on retrouve un bug sur le processus de commande, là je clique sur "Créer un compte" :

Cliquez pour agrandir l'image

Cliquez pour agrandir l'image

Et j'obtiens ceci (soit la même chose) mais pas avec la même url :

Cliquez sur l'image pour agrandir

Cliquez sur l'image pour agrandir

Que de clics, que de renseignements pour commander....

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Il faut remettre les mêmes informations déjà saisies précédemment :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Que c'est long ce processus de commande, et là je fais quoi ? Aucun bouton d'action pour la suite :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Finalement après plusieurs tentatives j'arrive enfin à la page de paiement, ce processus de commande est à revoir dans sa globalité :

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Cliquez sur l'image pour l'agrandir

Xoos est par contre une belle marque avec de beaux produits (pour en avoir commandés il y a quelques années) mais le site est vieillissant et à refondre tant pour le SEO qu'au niveau de l'ergonomie.

Et vous qu'en pensez-vous de ce site Ecommerce ?

Lire la suite

3D Secure down : AUCUNE communication de la part des banques et AUCUNE nouvelle !

15 Juin 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #3D SECURE, #Entreprises, #Bug, #Internet, #Commerce

Depuis hier, pour les sites Ecommerce qui disposent du 3D Secure afin de sécuriser les paiements effectués sur leur site ne peuvent plus prendre de paiement ! C'est un problème national.

Chez DOTNET nous avons contourné le problème avec un débrayage dans la nuit du 3DS afin de pouvoir à nouveau prendre des paiements dès ce matin.

Monético (solution de paiement du Crédit Mutuel) n'a même pas envoyé un mail pour prévenir les Ecommerçants ! Un simple message dans l'interface annonce le problème :

3D Secure down : AUCUNE communication de la part des banques et AUCUNE nouvelle !

Sauf qu'il faut se connecter à l'interface, et parfois chez nous personne ne s'y connecte de la journée ! Un simple mail d'avertissement aurait pu nous empêcher de perdre plus de 60% de C.A sur la journée, car nous aurions immédiatement débrayé le 3DS.

Ce matin encore AUCUNE communication de la part des établissements bancaires, on a ça et là quelques infos sur les réseaux sociaux mais pas d'informations concrètes. Cela fait 24 Heures que le bug perdure et 24 heures que l'on va à la pêche aux infos.

Vraiment pas professionnel du tout, en plus des pertes sèches (frais marketing) qui ont continués à tourner ! Nul

MAJ : Plus d'info

Lire la suite

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

4 Juin 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #Marketing, #Internet, #Webmarketing

Cela faisait un moment que je n'avais fait de "focus" sur un site Ecommerce, au delà des géants du Ecommerce français, je vais cette fois-ci vous parler du "vrai" Ecommerce, de ce que font 99% des entreprise de VAD en France et notamment ce site Panier-basket.fr qui comme son nom l'indique commercialise des paniers de basket...Focus :

 

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

On retrouve sur ce site Ecommerce des éléments innovants et une fluidité intéressante dans le parcours d'achat du consommateur. La partie SEO a été travaillée avec notamment ces encarts SEO présents sur les catégories du site :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

On aime également la "liste de favoris" et les "produits consultés", ainsi que le lien "contact" accessibles en permanence :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Les filtres de paniers de basket (sorte de navigation à facettes) sont également présents pour faire son choix rapidement selon ses critères, c'est pratique et rapide :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Je crois qu'en Ecommerce au delà du SEO de base, au delà du marketing de base, il faut savoir se démarquer de la concurrence, ce n'est pas toujours aisé, mais Panier-Basket.fr innove à travers ces points :

- Une fiche produit claire et du contenu riche et de qualité

- Des avis clients fournis et vecteurs de recommandation d'achat tout en créant du contenu pour le SEO

- Des vidéos de démo très utiles pour faire son choix et en plus c'est également du contenu pour le consommateur et pour améliorer le SEO

- Comme Amazon on retrouve des réponses aux questions des prospects

Ce que je préfère c'est le moteur de recherche avec l'autosuggest car c'est le plus compliqué, en effet le moteur de recherche est souvent délaissé par les sites Ecommerce car il n'est pas toujours aisé de proposer à l'internaute des résultats pertinents or là c'est le cas : 

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Les défauts sont les suivants :

Les éléments de rassurance n'on rien à faire au niveau de la ligne "chaude" :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Attention à la sur-optimisation SEO notamment dans les urls, le contenu et le menu :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Aucun bouton direct "Ajouter au panier" sur le listing produits, très dommage (un clic en plus pour le consommateur), pas de bouton "comparer" non plus :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Pas de bouton "Ajouter au panier" sur la fiche produit mais un bouton "COMMANDER" ce qui est trop implicatif pour le consommateur, préférez un bouton "ajouter au panier", l'internaute doit pouvoir ajouter les produits qui lui plaisent et ensuite faire son tri en les supprimant, par ailleurs le header n'est pas "fixé" ce qui amène pourtant énormément en matière d'ergonomie :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Concernant la partie "Fiche Technique" et "Vidéo" le SEO peut être largement amélioré :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Attention au responsive qui déconne, ce n'est plus possible aujourd'hui pour un site Ecommerce :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Voyons un peu le processus de commande :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

On aime moins la première étape notamment sur la partie "transport" avec des prix élevés pour le consommateur :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Un process de commande classique où les informations essentielles sont demandées : 

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

On me redemande à nouveau mon mode de livraison, alors que je l'avais déjà sélectionné, précédemment :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Plus j'avance dans le temps, plus je me dis que le Ecommerce doit être NOVATEUR et simplifier au maximum le parcours client ce qui n'est pas toujours le cas sur Panier-Basket.fr, en plus voilà un type de bug qui n'est pas acceptable :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

En matière de visibilité, le mot-clef principal est tout de même sur le papier très concurrentiel, d'ailleurs le premier résultat en SEO n'est autre que ... Décathlon, c'est dire ! Fort heureusement en matière d'Adwords et de Google Shopping, ils arrivent à se positionner dans les SERPs dans les premières positions :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Pour conclure, chez DOTNET on aime ce site Ecommerce car il a été pensé pour l'utilisateur tout en mettant le SEO au coeur de leur stratégie même si les résultats se font encore attendre, d'après Positéo le site sort en deuxième page :

Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket
Ecommerce : Focus sur Panier-Basket.fr le leader Français du Ecommerce du panier de basket

Il est impératif de faire attention à la sur-optimisation en SEO. L'important étant dans un premier temps, certes, une conception de site faite pour le SEO, mais pas seulement, le site Ecommerce doit être pensé pour l'utilisateur (ce qui baisse naturellement le taux de rebond), et des backlinks de qualité, point essentiel d'un référencement naturel de qualité.

Pour les sites Ecommerce que nous gérons chez DOTNET, qu'il s'agisse de services en ligne comme Fiche de Paie ou de commercialisation de produits, nous mettons un point d'honneur à ne pas viser la première page mais la première position. La deuxième place ne nous intéresse pas et nous y parvenons à travers une stratégie SEO toujours en phase avec les règles édictées par Google.

Dans tous les cas si vous cherchez un panier de basket, vous pouvez le choisir et le commander sur Panier-Basket.fr, un site fiable, de qualité, avec une logistique éprouvée.

Rassurez-vous, je n'ai aucune part dans cette entreprise, je suis juste admiratif des sites Ecommerce qui innovent comme le fait Panier-Basket.fr ;-)

 

Lire la suite

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

15 Mars 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #e-commerce, #Marketing, #Internet

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

RetailMenot sort ces derniers jours une infographie avec l'ensemble des éléments relatifs en Ecommerce à venir, on constate que la France, le Royaume-ni et l'Allemagne représente 75% des ventes en ligne et vont continuer de progresser dans sur 2017 et 2018 d'après l'étude en question :

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

Ecommerce vs Retail :

Important également le comparatif Ecommerce vs Retail avec des données qui ne sont pas vraiment positives pour le retail. En effet si la croissance est de +13,8% pour la partie Ecommerce en France, elle est au contraire négative +0,68% sur la partie vente en magasin.

Il faut y voir de mon point de vue un manque de remise en question en magasin depuis des années et un retard important sur le multicanal, et à contrario des innovations sans discontinuer en Ecommerce.

Au global en Europe la croissance est de +14,2% en Ecommerce contre une décroissance à -0,85% pour le Retail.

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

Panier moyen et nombre de transactions par acheteur (prévisions 2017) :

La moyenne Européenne est de 68€ de panier moyen et 15 achats/an par cyberconsommateur.

La France quant à elle est largement au dessus au niveau du nombre de transactions (19 achats/an) à contrario, elle est desservie par un moyen pus faible à 61€. Les extrêmes étant la suisse avec un panier moyen à 101€ et dans la moyenne Européenne du nombre d'achat.

En queue de ploton on trouve la Pologne avec 49€ de panier moyen et seulement 6 achats par an.

Quant à l'Allemagne elle tire son épingle du jeu avec 21 transactions par an et un panier moyen au dessus de la moyenne Européenne à 72€.

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

Et la partie mobile dans tout ça en 2017 ?

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

En Europe 114,4 Millions d'acheteurs sur mobile pour un montant global annuel de 641€, ce qui n'est guère étonnant puisque 72% du C.A généré par le Ecommerce se fera encore par ordinateur en 2017, 14% sur mobile à égalité avec les tablettes.

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

Les prévisions de croissance des transactions entre 2016 et 2017 ne sera que de +7% pour l'ordinateur mais de +32% pour les tablettes, le mobile n'est pas en reste avec une prévision à +31% le tout au niveau Européen.

Concernant la France, il est prévu une croissance de 60% du nombre de transactions sur Tablettes et seulement de +11% sur le mobile, au coude à coude avec l'ordinateur à +8%.

 

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot

Ce dernier chiffre concernant les tablettes en France est très important car la tablette devrait à terme largement distancer le mobile sur notre territoire.

Les chiffres clés du Ecommerce en 2017 étude de retailmenot
Lire la suite

SEO : Positeo.com Hors Service

14 Février 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO, #Ecommerce, #Internet, #DOTNET, #Webmarketing, #web

Positeo.com est un service génial pour suivre ses postions sur Google, chez DOTNET nous l'utilisons au quotidien afin de suivre le SEO de nos sites Ecommerce et ceux de nos clients, et depuis 2 jours le site est down :

SEO : Positeo.com Hors Service

Impossible d'avoir accès au site. Est-ce la fin de super outil gratuit ?

Positeo.com a toujours été gratuit, sans modèle freemium, juste gratuit, j'ai toujours cru en cet outil génial, j'espère qu'il s'agit d'un manquement de l'administrateur réseaux et que le service très utile pour le SEO sera réouvert rapidement.

Je suis même prêt à les aider techniquement, financièrement et dans la durée tant leur outil est indispensable pour suivre son SEO.

Certes le business model est à revoir, mais il y a quelque chose à faire.

Je ne veux pas dire "adieu" à Positeo.

Lire la suite

Offshoes accélère dans la chaussure

20 Janvier 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Commerce, #Internet, #DOTNET

Le site de vente de chaussures accélère avec la mise en place de soldes monstres sur les chaussures.

Le groupe expert du retail c'est lancé dans le Ecommerce il y a quelques années et en 2017 les animations vont bon train sur ce site : 

Nouvelle version du site OFFSHOES

Nouvelle version du site OFFSHOES

Depuis que DOTNET a reprit l'animation du site il y a 2 mois, tout a changé, pour rappel vous pouvez lire ceci. Il faut dire que nous avons travaillé dur pour donner une vraie impulsion marketing à ce site Ecommerce afin de lui faire gagner des clients et de fidéliser les autres.

Il reste pourtant beaucoup de choses à faire pour que ce site Ecommerce de chaussures approche les leaders du secteur. Nous travaillons main dans la main avec la direction du site pour y parvenir.

Alors en cette période de soldes, si vous voulez vous faire plaisir avec une belle paire de chaussures, rendez-vous dès maintenant sur offshoes.fr.

Lire la suite

Focus sur Contrats-de-travail.net spécialisé dans la création de contrats de travail en ligne

21 Décembre 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #DOTNET, #Entreprises, #Entreprise, #Internet, #Expérience utilisateur, #Service Client

1 an et demi que DOTNET SAS simplifie le quotidien du chef d'entreprise à travers différents services en ligne. Depuis mon arrivée à la direction générale en Juillet, j'ai voulu mener différents chantiers : Refonte du service initial de génération de fiche de paie, création de différents services en ligne notamment celui de génération de pactes d'associés à destination des associés qui souhaitent légiférer leur association à moindre coût tout en étant validé par des avocats car il est inimaginable de créer une société à plusieurs sans pacte d'associés.

Aujourd'hui, DOTNET SAS lance un nouveau site Ecommerce de services à destination de cette même cible, découvrez dès à présent le site qui permet de générer en 2 minutes un contrat de travail pour seulement 7,90€HT, c'est 5 fois moins cher qu'un contrat de travail réalisé par un expert comptable et en plus tous nos contrats de travail sont validés par nos avocats spécialisés dans le domaine du social et du contentieux.

 

Contrat de travail, disponible dès maintenant, une enseigne de DOTNET SAS.

Contrat de travail, disponible dès maintenant, une enseigne de DOTNET SAS.

Le site Ecommerce contrats-de-travail.net permet de créer facilement des contrats de travail comme son nom l'indique, tout en étant en phase avec la législation en vigueur ce qui est le plus important.

Nos avocats sont là pour répondre à toutes les questions relatives aux contrats de travail de la part de nos clients et prospects.

Il convient de noter 3 choses :

1. Ce site est réservé aux professionnels principalement des chefs d'entreprises et des responsables RH.

2. Le contrat de travail est automatiquement généré en 1 seconde après sa validation ce qui en fait le service social et juridique le plus rapide et surtout le plus fiable du marché.

3. Si le client qui commande un contrat de travail souhaite le modifier post-validation et règlement, c'est possible et pour l'instant c'est totalement gratuit, un simple mail suffit. Nos conseillers veilleront à modifier le contrat à la demande du client et sur ses instructions uniquement.

Le site propose aussi bien de générer un CDI qu'un CDD, tout a été testé et développé pour répondre au différents cas de figure mais aussi aux problématiques des différents secteurs d'activité.

 

 

Les tarifs proposés sur le site

Les tarifs proposés sur le site

Nous avons intégré les plus de 1000 conventions collectives qui existent en France afin d'être le plus exhaustif possible dans notre offre.

Le social est aujourd'hui de plus en plus complexe, nous le voyons notamment au travers du logiciel en ligne de création de fiches de paie, où les mises à jour sont perpétuelles et inévitables. En ce qui concerne le contrat de travail, soyons clairs, il doit être parfait ou tenté d'approcher la perfection même si de nombreux cas de figure sont possibles.

Nous avons essayé de faire un formulaire simple, les algorithmes faisant le reste par derrière.

Certes c'est simple pour l'utilisateur, ça l'est beaucoup moins pour nous.

Créez dès à présents vos contrats de travail avec notre logiciel !

Lire la suite

Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

30 Novembre 2016 , Rédigé par Article invité Publié dans #Dépôt de marque, #Entreprises, #Marketing, #Commerce, #Internet, #Divers, #France

Idée fausse #1 : « J'ai créé une société, donc son nom m'appartient. »

Ce n’est absolument pas vrai. Créer sa société et l’enregistrer au Registre du Commerce et des Sociétés n’entraine aucune prérogative sur la possession d’un nom ou d’une marque. Le nom de société est, au regard de la loi, un nom administratif. Alors que le nom de marque est un nom commercial, qui doit être déposé auprès de l’Institut National de la Propriété Intellectuelle (INPI).

D’ailleurs, le nom de la société et le nom de marque peuvent tout à fait être différents. Par exemple, le site leboncoin.fr est édité par la société LBC FRANCE, SAS. La marque Le Bon Coin, elle a été déposée à l’INPI, avec plusieurs identités visuelles :

Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

On notera d’ailleurs que la marque a été déposée par la société Schibsted France, principal actionnaire de LBC France.

Sans ce dépôt de marque à l’INPI, la société LBC France ne serait pas propriétaire de la marque leboncoin.

NB :

Cette règle générale peut trouver des exception dans la jurisprudence, notamment lorsque le site en question jouit d’une forte audience (plusieurs millions de visiteurs par mois) et que la marque est considérée par les juges comme en forte visibilité du grand public.  Un site de cette envergure qui n’aurait pas déposé sa marque aurait donc le droit de propriété sur celle-ci.

Mais il est réellement nécessaire d’avoir beaucoup de visites. Le site alphazomes.org qui réalisait 19 000 visites par an et qui n’avait pas déposé son nom n’a par exemple pas pu bénéficier de sa marque. Le tribunal a estimé qu’il n’avait pas une notoriété suffisante, pour pouvoir prétendre à posséder la marque.  Cette personne a donc perdu le droit d'utiliser la marque et a dû fermer son site …

Idée Fausse #2 : « Puisque j’utilise la marque depuis plusieurs années et que j’ai été le premier, je n’ai pas besoin de la déposer ». 

Une entreprise qui utilise une marque n’en est pas pour autant propriétaire au sens légal du terme.

Si vous exploitez une marque de chaussettes depuis des années sans l’avoir déposée, mais qu’un concurrent arrive sur le marché et dépose la marque, alors il en est logiquement propriétaire.

La situation ne sera pas claire, car vous allez faire valoir le fait que votre activité se réalise au nom de la marque, que vous étiez là depuis plusieurs années et que vous avez des éléments pour en attester. Vous rentrerez alors dans une bataille d’avocats, mais il n’est pas certain que vous gagnerez. Surtout si votre activité est relativement timide.

 

Idée Fausse #3 : « Puisque j’ai acheté le nom de domaine, je suis propriétaire du nom » 

Le fait d’acheter un nom de domaine ne garantit aucunement la propriété d’un nom, pas plus que le droit de l’utiliser.

 

  • Le fait d’avoir pu réserver un nom de domaine ne garantit absolument pas le droit d’utiliser le nom. Par exemple, il semblerait que le nom de domaine lvmh-groupe.com soit disponible à l’achat aujourd’hui.
Les 5 fausses idées sur le dépôt de marque et la propriété intellectuelle pour les entrepreneurs

Mais il y a fort à parier que si vous achetez ce nom de domaine et que vous l’exploitez pour vendre des produits de luxe, les avocats du groupe LVMH vont vous adresser une mise en demeure de fermeture du site. On ne fait pas ce que l’on veut avec la marque des autres, même si le nom de domaine est libre !

  • De même, essayez de déposer le nom de marque LVMH Groupe à l’INPI sur les classes de vêtements et manufacture de luxe. L’INPI refusera votre dépôt, puisque la marque est déjà déposée. Et le fait d’arguer de la propriété d’un nom de domaine n’y fera rien.

Certains créateurs pensent que le fait de réserver un nom de domaine dans un pays étranger permettra d’exploiter le nom librement. Cela est faux également. Si le nom de domaine est étranger, mais que le site a des contacts réguliers avec des consommateurs français (des ventes, des échanges …), alors la justice considèrera que vous exploitez la marque en France.

 

Idée Fausse #4 : « J'ai été le premier à enregistrer ma marque, mes concurrents ne pourront pas la reprendre. » 

Une marque ne se dépose jamais dans l’absolu. Elle se dépose toujours sur certaines classes, et dans des pays ciblés.

Ainsi, une marque déposée sur certaines classes correspondant à un métier spécifique à l’industrie du bâtiment n’empêcheront pas une autre entreprise d’utiliser la même marque pour vendre des vêtements.

De même, le périmètre d’une marque est fixe, il est défini par les classes déposées, alors que l’activité de l’entreprise est susceptible d’évoluer. Netflix par exemple est passée en quelques années d’une activité de location de DVD pour les particuliers, à un business en ligne d’accès à une plateforme de vidéos à la demande. Les classes de ces deux activités ne sont pas les mêmes. L’activité initiale de Netflix est couverte en France sous la classe 41 « Education, formation, divertissement », alors que l’activité d’un service en ligne ne rentre pas clairement dans les classes, mais en tous cas ne se définit pas uniquement par la classe 41.

Il faut donc penser à déposer sa marque sur les classes qui peuvent également intéresser mon entreprise, même si vous n’avez actuellement aucun produit sur cette activité.

Autre exemple, une marque déposée en France pour la création et la vente de vêtements n’empêche absolument pas une marque italienne de se lancer sur le même créneau et de lancer des vêtements très similaires. Le dépôt de marque est national, et si vous projetez d’étendre la commercialisation de vos produits  à l’étranger, il faut protéger votre marque internationalement.

Idée Fausse #5 : « Je préfère attendre d’avoir de la trésorerie et vérifier si mon idée marche» 

Le dépôt de marque doit-être un réflexe systématique. En réalité, le dépôt doit même être réalisé avant la constitution de la société.

Il est possible de déposer une marque « Pour le compte d’une société en création » ou bien « Au nom d’une personne physique » plutôt qu’une personne morale. Plus tôt la marque est déposée, plus tôt elle est protégée.

Si la marque est déposée par une personne physique (un des futurs associés par exemple) avant la création de la société, il suffira pour introduire par la suite la marque dans le patrimoine de l’entreprise de déclarer sa cession dans les statuts, ou bien de faire signer un contrat de cession entre la personne physique et la société.

Déposer une marque coûte entre 200 et 500 euros selon les classes choisies. C’est une somme certes, mais si quelqu’un d’autre la dépose avant vous, ou bien alors même que vous démarrez votre activité, vous travaillerez pour rien et devrez céder les travaux réalisés sous ce nom de marque, ainsi que le nom de domaine …

 

A propos de Editioneo.com

Editioneo.com propose un outil en ligne permettant de simplifier les formalités juridiques des entrepreneurs. En particulier, le site simplifie le dépôt de marque en ligne. Il suffit de remplir un formulaire en ligne et le site gère l’ensemble des formalités.

Lire la suite
1 2 > >>