Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Blog Ecommerce de Stéphane ALLIGNE Spécialiste du Ecommerce & Retail depuis 12 ans. Développeur de Chiffre d'Affaires.

Articles avec #social tag

Réseaux sociaux, Ecommerce, smartphones ...etc : Le suicide social des uns, la lâcheté des autres

8 Octobre 2017 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Réseaux sociaux, #Ecommerce, #Social, #billet d'humeur, #Internet, #Digital

Le titre de cet article n'a pas vocation à faire le buzz mais à décrire une réalité que peu de personnes veulent admettre.

12 années après mes débuts dans le Ecommerce et le Retail, je dois reconnaître que l'être humain est de plus en plus ouvert sur le monde extérieur et sur les autres depuis qu'il se renferme derrières les écrans qui l'entourent.

Je suis pourtant l'un des symboles du Ecommerce du milieu des années 2000 de l'utilisation des réseaux sociaux, de blogs (celui que vous lisez actuellement a vu le jour début 2009) et fan des nouvelles technologies. Même s'il est aujourd'hui compliqué de faire marche arrière, prenons toutefois acte d'éléments factuels qui vont bien au delà des études réalisées sur le temps passé sur nos écrans.

Réseaux sociaux, Ecommerce, smartphones ...etc : Le suicide social des uns, la lâcheté des autres

Aujourd'hui pratiquement tout le monde possède un compte Facebook ou utilise les réseaux sociaux, cela permet de garder le contact avec des personnes, d'avoir de leurs nouvelles... sans les voir.

Pratique ! Sauf que, quid des soirées, des rendez-vous du week-end où les gens se retrouvent avec joie autour d'un verre, d'un film, d'un concert etc... avec de vrais échanges de véritables contacts où les liens Humains perdurent réellement ?

Résultat, nous sortons moins, nous nous voyons moins, nous communiquons moins finalement.

Idem en matière de Ecommerce (j'en sais quelque chose), aujourd'hui l'on peut tout acheter sur internet, TOUT sans exception même des produits que l'on ne trouveraient pas en magasin.

Vous faites vos courses avec les Drives, vos achats culturels sur Amazon et votre électroménager et autres sur des sites Ecommerce généralistes. Certes tout cela vous fait gagner du temps, mais pour faire quoi ?

Passer davantage de temps derrière vos écrans ? Assurément.

Le comble étant d'être avec un ami pour déjeuner et ce dernier passe 80% du repas à pianoter sur son smartphone passant d'un réseau social à un autre, d'une application à une autre comme si le moment présent n'était pas suffisamment intéressant pour lui consacrer l'intégralité de son attention.

Les gens ne s'appellent plus car il y a les réseaux sociaux et l'on poste un message de temps en temps pour montrer que l'on n'oublie pas l'autre. Plus ça va, moins ça va. Facebook, Linkedin et les autres nous rappellent les dates d'anniversaire des uns et des autres, on ne prends même plus la peine d'appeler l'autre pour souhaiter un anniversaire, ni même d'envoyer un SMS, un simple "like" sur un post d'un mec qui aura souhaité l'anniversaire à la personne concernée suffira. Pathétique.

Nous sommes devenus les esclaves de nos smartphones et de ce qu'ils contiennent.

Lorsque je dirigeais les magasins d'Orléans et Montargis chez Autodistribution, je me devais d'être réactif face aux demandes de la direction générale et financière. Je me souviens d'une anecdote alors que j'étais un midi au Mc Do avec ma cousine et ses deux filles. J'avais les notifications push à chaque mail et ce jour là pas plus ni moins que les autres jours cela n'arrêtait pas de tomber, à tel point que ma cousine s'exclama "putain t'es en pause là !".

Résultat, j'avais passé la moitié du temps à répondre en urgence aux mails et sms (hé oui ce canal est également très utilisé par la direction du groupe), un quart du temps avec l'esprit stressé en pensant aux mails auxquels je n'avais pas répondu et le reste du temps avec ma cousine et ses filles. Rendez-vous compte de ces extrêmes que nous côtoyons tous chaque jour au détriment de l'humain et de ces relations essentielles qui font de nous ce nous sommes ?

Puis il y a aussi les lâches, ces trolls malveillants qui insultent gratuitement sur les réseaux sociaux, provoquent dans l'espoir d'une reconnaissance de la personne visée, postent des commentaires injurieux et menaçants et j'en passe. Les réseaux sociaux comme les écrans permettent un anonymat (somme toute relatif), mais suffisant pour ces personnes se croient intouchables et se permettent tout et n'importe quoi.

Je me rappelle à l'époque où je dirigeais MotoliGne de 2006 à 2012, au delà des menaces physiques reçues par les réseaux sociaux, les commentaires sur le blog, l'on m'avait également adressé une seringue usagée et même des lames de cutter par courrier ! La lâcheté à bons nombres de visages, mais prend la plupart du temps l'apparence d'un puceau frustré dans le fond de sa chambre de bonne derrière ses écrans où il se sent exister.

Ces éléments ne sont pas là pour dire "on arrêtes tout !" non assurément sinon j'arrête mon métier que j'aime tant car fort heureusement il y a les bons côtés :

- Les réseaux sociaux permettent de retrouver des personnes que l'on a pas vues depuis longtemps, d'avoir des nouvelles assez simplement des uns et des autres, de trouver des contacts professionnels et même d'obtenir un emploi. (Avant même de quitter le groupe Autodistribution j'avais déjà un poste de Directeur d'Exploitation en CDI qui m'attendait à Nantes obtenu via Facebook, finalement j'ai décliné).

- Le Ecommerce permet d'accéder à des offres de produits et services rapidement et de façon exhaustive tout en faisant des économies et en obtenant rapidement ce dont on a besoin et même au delà.

- Les écrans nous permettent aujourd'hui un accès à l'information de façon quasi gratuite et illimitée

Tout cela reste positif, attention toutefois à ne pas en abuser et à conserver une part d'humanité réelle dans un monde de plus en plus virtuel. Parfois il faut savoir couper et prendre le temps de regarder autour de soi, de profiter de l'humain de relations réelles, vivantes et sincères, car une chose est sûre, nous trépasserons tous un jour ou l'autre et il est fort à parier que le smartphone est d'ors et déjà interdit à l'entrée du paradis.

 

Lire la suite