Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

SEO & Ecommerce : Évolution des taux de clics

30 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #SEO

En fonction de la position d'un site dans les résultats de recherche sur Google, le taux de clic varie considérablement.

SEO & Ecommerce : Évolution des taux de clics

En effet d'après une étude de Chitika, la première position sur le moteur de recherche trusterait plus de 32% du trafic.

Je m'interroge toutefois sur un point qui n'est nullement précisé dans l'étude, car en effet l'étude en question ne précise nullement s'il s'agit du SEO ou d'Adwords ou bien une moyenne des deux.

Une chose est cependant certaine, d'expérience, pour avoir mené de nombreuses campagnes Adwords pour MTL et pour plusieurs autres société de Ecommerce, je n'ai que rarement vu des campagnes Adwords dont le CTR dépassait 25% sur des mots-clefs ultra concurrentiels. Sur des mots clefs peu concurrentiels, c'est parfaitement possible, on peut même atteindre 50%.

Pour revenir à l'étude Chitika ci-dessous, l'on remarque que dès que l'on arrive à la deuxième position, le CTR s'effondre radicalement pour passer à 17% soit une baisse de quasiment 50%.

SEO & Ecommerce : Évolution des taux de clics

L'étude par ailleurs affirme que la première page de résultat truste plus de 91% des clics sur les résultats de recherche, alors que la deuxième page doit se contenter de 4,8%. Je ne parlerait même pas de la troisième page qui peine à dépasser 1%.

Ma méthode pour capter un maximum de trafic qualifié est de travailler en profondeur le SEO sur l'intégralité de votre site Ecommerce. Travaillez les mots-clefs principaux avec des backlinks de qualité choisis pour leur pertinence par rapport à votre site et votre activité, mais travaillez également la longue traîne avec des mots clefs beaucoup moins concurrentiels.

Faisons un bref calcul :

Prenons le mot clef "ipad" il obtient 165 000 requêtes mensuelles en France d'après Google (ce qui est peu à mon goût, mais peu importe).

Si votre site Ecommerce est en 12 ème position vous allez récupérer 0,80% des clics soit 1320 clics, en partant sur un taux de conversion à 2%, cela vous fait 26 ventes sur 1 mois.

SEO & Ecommerce : Évolution des taux de clics

Mais si vous travaillez votre longue traîne avec des mots clefs beaucoup moins concurrentiels qui ont certes moins de requêtes de la part des internautes mais également moins de concurrence, vous positionnerez votre site plus facilement dans les meilleurs résultats de recherche sur Google.

Prenons les exemples suivants :

"ipad pas cher", "promo ipad", "ipad en promo", "acheter ipad pas cher" la concurrence reste importante mais moindre par rapport à "ipad", le volume de recherche mensuel est d'environ 13 000 requêtes (toujours d'après Google). Par ailleurs les mots clefs choisis sont bien plus pertinents pour un site Ecommerce.

Comme la concurrence est moins importante, vous pouvez obtenir un bien meilleur positionnement dans les résultats de recherche.

Si vous arrivez à vous positionnez en 2 ème position en gardant le même mode de calcul, ce n'est pas 26 ventes que vous ferez mais 45 ventes et cela avec un coût beaucoup moins élevé. Google Adwords préconise 0,32€/clic pour "ipad" contre 0,23€/clic pour les autres mots clefs. Un autre élément venant corroborer ma théorie.

Une fois que vous avez optimisé votre site pour le SEO, faites la même chose justement pour la partie Adwords qui est très complémentaire au SEO.

Bonnes Ventes !

Lire la suite

Entreprise et Ecommerce : La C3S va disparaître

26 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Fiscalité, #E-commerce en général

Initiée par le gouvernement la disparition de la C3S est pour bientôt.

Entreprise et Ecommerce : La C3S va disparaître

En effet l'impôt le plus injuste (pire que la TVA) est amené à disparaître. Certes la C3S ne disparaîtra pas totalement mais le plafond est considérablement augmenté.

Si l'on en croit le site du Service Public, le plafond d'exonération de 760 000€ est remplacé par un abattement de 3,25 millions d'euros, ce qui revient à dire que si l'on atteint pas ce Chiffre d'Affaire dans son entreprise, nous n'avons pas à la payer.

Cela concerne de nombreuses entreprises mais je pense aussi aux nombreuses sociétés E-commerce qui étaient tous les ans obligées de verser des milliers d'euros alors que certaines peinaient à atteindre la rentabilité.

Puis quoi de plus injuste qu'une taxe sur le Chiffre d'Affaire ? Chiffre d'Affaire ne signifie pas bénéfices alors pourquoi payer un impôt alors même que vous ne dégagez pas de bénéfices ? C'est un peu si l'on vous demandait de payer l'impôt sur le revenu alors que vous n'avez aucun revenu quel qu'il soit.

C'est une première étape de franchie concernant la C3S, reste à savoir à quel taux seront imposées les sociétés réalisant plus de 3,25 millions d'euros de C.A

Plus d'infos :

Ci-dessous et ici

Entreprise et Ecommerce : La C3S va disparaître
Lire la suite

Du Blog au Ecommerce : BonneGueule.fr

24 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Analyses sites e-commerce

A la base, il s'agit de deux jeunes benoît et Geoffrey respectivement 26 et 28 ans qui créent en 2007 un blog qui parle de la mode masculine, du style... Rapidement le blog "BonneGueule.fr" atteint 180 000 visiteurs uniques ce qui est juste colossal pour un blog qui ne génère en général du trafic qu'avec le SEO et les backlinks.

Du Blog au Ecommerce : BonneGueule.fr

Ils ensuite commencés par vendre leurs propres livres :

Du Blog au Ecommerce : BonneGueule.fr

Puis ils décident de faire des formations, du coaching du relooking.

Puis en Février, ils décident d'ouvrir leur site Ecommerce en vendant leur propre marque déposée à l'INPI, "Bonne Gueule".

Du Blog au Ecommerce : BonneGueule.fr
Site E-commerce de l'Atelier Bonne Gueule

Site E-commerce de l'Atelier Bonne Gueule

Le site basé sous Magento est plutôt bien fait esthétiquement et ergonomiquement avec des fiches produits très qualitatives, très claires. Ça donne envie d'acheter, même si tout le monde ne pourra malheureusement pas s'offrir une chemise à 120€ ou un pantalon à 140€, je vous invite tout de même a y faire un petit tour ici.

En tout cas ces mecs ont tout compris au Ecommerce !

Lire la suite

Internet : Évolution des usages d'internet

23 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Internet

Lorsque j'avais crée MTL fin 2006, internet n'était pas aussi développé que maintenant et encore moins dans autant de foyers qu'aujourd'hui.

On sait qu'en moyenne pendant l'année 2013, les Français ont pour leur usage personnel passés plus de 58 minutes sur internet au bureau et 35 minutes depuis chez eux.

Autre point, 45% des Français en 2007 allaient sur internet pour lire leurs mails, contre 68% aujourd'hui. Les réseaux sociaux y sont également pour beaucoup dans l'augmentation du nombre d'heures que nous passons tous sur internet, puisque en 2007, nous étions seulement 18% à passer du temps sur ces réseaux contre 30% aujourd'hui.

Lorsque l'on regarde les chiffres entre 2000 et 2014 concernant le nombre d'ordinateurs connectés à internet dans le monde, on commence à comprendre l'explosion de la vague internet :

2000 : 368 millions

2014 : 3 milliards

Aujourd'hui, la France compte 78% de foyers connectés, largement au dessus de la moyenne européenne (70%) alors qu'en 2000, seuls 12% des foyers Français étaient connectés.

Les analystes estiment par ailleurs que plus de 50 Milliards d'appareils seront connectés à internet dans le monde en 2050.

Puis, que serait l'évolution des usages d'internet si l'on ne parlait pas de Google qui en moins de 20 ans est devenu le moteur de recherche le plus utilisé, notamment par 92,4% des internautes Français et qui en moins de cinq ans a réussi à reléguer au second rang Internet Explorer avec son navigateur Chrome (42,5% de parts de marché, devant Internet Explorer N°2 à 21,4%).

Que de chemin parcouru !

Sources : Capital HS N°2

Lire la suite

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

22 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Analyses sites e-commerce

A moins de vivre à l'autre bout du monde, personne n'a pu échapper au phénomène Jusfab.fr, ce site E-commerce qui propose des chaussures, mais aussi des sacs à mains au prix de 39,95€ livraison incluse à grand renfort de spots TV.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

Déjà la société, n'est pas Française et le site Français est exploité par une société Espagnole éponyme, difficile d'avoir les comptes et de voir quel volume de Chiffre d'Affaire réalise Justfab.

En tout cas la stratégie est claire : le volume. Leur cible est féminine, et âgée de 25 à 50 ans et plus généralement accroc aux chaussures et aux sacs à main.

Pour le reste, ce qui m'intéresse c'est le site e-commerce et sa conception.

Ce qui me gêne tout d'abord, c'est la navigation qui est juste un marathon, il n'y a pas de menus, rien de rien, juste quelques liens dans le header qui n'apportent pas grand chose.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

Un menu avec "Chaussures" "Sacs à main" "Bijoux"... aurait été bien plus judicieux pour la navigation, je pense que le taux de rebond doit s'en ressentir sur la homepage du site.

Bref, pour accéder aux produits il faut aller sur "Top Ventes". Vous découvrez alors une sélection par famille de produits. Aucune grande marque, juste des modèles fabriqués pour la société.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

Petit plus très sympa, vous voyez le produit porté par une mannequin lorsque vous passez votre souris dessus.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

J'ai remarqué qu'il n'y a pas de réécriture d'urls sur le site au niveau des produits.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

La fiche article est très complète notamment au niveau des visuels :

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

En effet pas moins de 7 vue du produits sont proposées, le zoom quant à lui n'est guère intéressant et vous renvoi en dehors du site (sur Chrome en tout cas).

Vous avez accès à une description très courte et pas vraiment détaillée du produit mais les avis clients sont là pour rassurer, le site indique même le taux de satisfaction des clientes qui ont achetées l'article.

Encore un élément qui favorise le taux de rebond, dès que vous avez mit votre article au panier, le site vous propose obligatoirement de répondre à un questionnaire avec une light box que vous ne pouvez pas fermer !

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

Cela fait des clics supplémentaires pour la validation de commande, je ne suis pas pour du tout !

Surtout avec ce message :

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

C'est si gentiment demandé !

Une fois que vous avez répondu à une dizaine de questions tout de même, l'on vous redirige vers une page de promo, sachant qu'à la base je voulais valider mon panier. D'ailleurs le panier n'apparaît sur le site que si vous avez renseigné votre adresse mail et votre prénom :

Pas de panier lorsque vous n'êtes pas inscrit

Pas de panier lorsque vous n'êtes pas inscrit

Le panier apparaît enfin après s'être inscrit

Le panier apparaît enfin après s'être inscrit

Essayons de valider enfin ce panier maintenant !

C'est là que je découvre qu'en fait il s'agit d'un site sur le modèle d'abonnement (un peu à la France Loisirs), tous les mois vous devez en théorie acheter un article :

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

En même temps, on est tellement absorbé par la remise qui s'est mise automatiquement dans le panier, que l'on ne lis pas forcément le descriptif du membre VIP présenté à droite.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

D'ailleurs un compte à rebours est installé juste à côté du seul et unique bouton "continuer" au niveau des yeux afin je pense d'éviter de lire l'encart "membre VIP".

Si vous ne leur précisez pas avant le 5 de chaque mois que vous souhaitez ne rien acheter, vous êtes débité de 39,95€ que vous pourrez utiliser pour vos prochains achats (bonne méthode pour avoir de la trésorerie ceci dit!).

Le reste du processus de commande est simplifié :

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

J'aime beaucoup par contre la page de paiement qui possède des éléments de rassurance à plusieurs endroits, on a effectivement un sentiment de sécurité.

Ecommerce : Zoom sur Justfab.fr

Pour conclure, de mon point de vue, il y a une ergonomie à revoir en profondeur sur la home, un modèle économique basé sur l'abonnement mais qui n'est pas clair dès le départ.

Enfin le processus de commande est juste indigne d'un site e-commerce en 2014, trop de clics, de publicités, à revoir complètement.

Lire la suite

Le Top 20 des marques les plus valorisées au monde

21 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Entreprises

C'est le cabinet Millward Brown qui effectue chaque année ce classement des 100 marques les plus importantes au monde. Je n'ai repris que les 20 premières, où l'on retrouve en bonne place Google, Apple mais aussi le site ecommerce Amazon.

Découvrez de suite ce classement :

Top 20 des marques les plus valorisées au monde

Rang Marque Valeur en 2014* Évol. 2013/14
1 Google 158,8 + 40%
2 Apple 147,8 - 20%
3 IBM 107,5 - 4%
4 Microsoft 90,1 + 29%
5 McDonald's 85,7 - 5%
6 Coca-Cola 80,6 + 3%
7 Visa 79,2 + 41%
8 AT & T 77,8 + 3%
9 Marlboro 67,3 - 3%
10 Amazon 64,2 + 41%
11 Verizon 63,4 + 20%
12 General Electric 56,6 + 2%
13 Wells Fargo 54,2 + 14%
14 Tencent 53,6 + 97%
15 China Mobile 49,8 - 10%
16 UPS 47,7 + 12%
17 ICBC 42,1 + 2%
18 Mastercard 39,4 + 42%
19 SAP 36,4 + 6%
20 Vodafone 36,2 - 9%

 

 

* En Milliards de dollars

Source : Capital N°2 HS

Apple perds 20% de sa valorisation. Petite précision, cette valorisation n'est pas seulement calculée avec des données financières, mais également avec la perception des consommateurs par rapport à chaque marque. Tout est prit en compte, la stratégie de l'entreprise comme ses prévisions de croissance.

Lire la suite

SEO : Découvrez "Site Tools, Site Analysis" l'extension Page Rank sous Chrome

18 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO, #E-commerce en général

Toujours utile en SEO quoi que l'on en dise, il est tout de même intéressant de connaître la notation d'une page, ou d'un site notamment en Ecommerce.

J'ai cherché une extension qui pourrait me donner la notation d'un site E-commerce ou autre et simple d'utilisation sous Chrome.

J'ai trouvé SEO Site Tools, Site Analysis et les résultats sont plutôt concluants, puisque l'extension propose également une myriade d'informations très utiles, comme le nombre de backlinks, mais aussi le nombre de pages indexées sur chaque moteur de recherche.

Vue de SEO Site Tools, Site Analysis pour le site Motoblouz

Vue de SEO Site Tools, Site Analysis pour le site Motoblouz

Pour les résultats sur Bing, je reste perplexe comme car ils sont tout le temps à 0 sur les sites que j'ai testés, comme ci-dessous avec Materiel.net :

Vue de SEO Site Tools, Site Analysis pour le site Materiel.net

Vue de SEO Site Tools, Site Analysis pour le site Materiel.net

Pourtant je crois que cette extension apporte tout de même des informations pertinentes, utile en SEO pour analyser son site Ecommerce avec une certaine objectivité.

Lire la suite

Ecommerce : Cdiscount tisse sa toile dans le retail

17 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général

Cdiscount, le numéro 1 Français du Ecommerce avait lancé depuis 2013 la disponibilité immédiate, une fonctionnalité qui permet à un magasin physique de mettre en ligne sur Cdiscount les produits de son magasin. L'internaute passe commande sur le site internet de Cdiscount, puis le vendeur reçoit un SMS l'avertissant de la commande qu'il doit confirmer avant que ne se présente son nouveau client.

Les avantages pour le vendeur :

- Du chiffre d'affaire en plus (certains annoncent fièrement une croissance de 25% de leur C.A)

- Une nouvelle clientèle qui pourra compléter ces achats directement en magasin si elle est séduite par la boutique et les produits qu'elle contient.

- Faire découvrir sa boutique et ces produits à une clientèle qualifiée et locale

- Pas de site Ecommerce à concevoir et à animer.

- Pas de budget marketing (adwords, comparateurs de prix, marketplaces...)

Je n'y vois que du positif dans cette offre, et Cdiscount ne prélève que 10% de commission maximum sans aucun frais complémentaires ni abonnement.

Cdiscount réussit à convaincre 10% des magasins démarchés physiquement comme quoi, les vendeurs sont vite convaincus du concept.

Ecommerce : Cdiscount tisse sa toile dans le retail

Le principal avantage pour Cdiscount c'est la marge brute de 100%, c'est un service ni plus ni moins. Puis il n'y plus de traitement logistique, de frais de port, de colis perdu ou livré à la mauvaise personne, que du bonheur !

Puis si le vendeur a envie d'aller encore plus loin et d'aller jusqu'à proposer ces produits au niveau national, il peut simplement les mettre sur la marketplace de Cdiscount : C le marché. Le vendeur n'aura juste qu'à déposer le colis en bureau de poste, il s'initie ainsi au Ecommerce.

Pour aller encore plus loin Cdiscount va proposer un service à la manière d'Amazon (Expédié par Amazon). Chaque marchand pourra faire stocker ces produits dans les entrepôts de Cdiscount situés dans la région bordelaise et Cdiscount s'occupe de tout et pourra même proposer des cartons floqués avec le logo de votre site Ecommerce par exemple.

Pourquoi s'embêter diront certains ? Rappelez-vous le fonctionnement d'Amazon, qui n'hésite pas à acheter chez vos fournisseurs vos produits, à les mettre sur leur site devant les vôtres dès qu'ils s'aperçoivent de vos volumes grandissants.

La prudence est donc de mise sur ce dernier service. La course au Chiffre d'Affaire dans le Ecommerce, je n'y crois plus. Il faut être raisonné et raisonnable pour continuer à exister durablement.

Lire la suite

La tendance Ecommerce du moment : le flat design

16 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général

On le voit de plus en plus sur les sites Ecommerce, le "flat design" ou design plat en Français a débarqué dans hexagone.

Alors qu'est-ce donc que le flat design ?

Pour donner une définition simple, le flat design est l'art de simplifier au maximum le graphisme d'une interface sans fioritures ni textures, seules une palettes de couleurs, de typographies et de formes sont permises. L'avantage du flat design, c'est qu'il s'inscrit dans le responsive design qui permet donc d'avoir une version mobile par exemple et une version tablette.

Je dirai que le flat design en Ecommerce c'est le premier pas vers le responsive design.

Un exemple flagrant de flat design, c'est le site Ecommerce Sarenza.com qui véhicule parfaitement ce qu'est le flat design. Tout y est minimaliste mais suffisant pour s'y retrouver et naviguer facilement d'une page à une autre et comme vous le voyez sur les vues ci-dessous (mobile et ordinateur) l'on navigue aussi bien que ce la soit sur la version ordinateur que mobile et le flat design y est pour beaucoup.

Site Sarenza.com version ordinateur

Site Sarenza.com version ordinateur

Site Sarenza.com version mobile

Site Sarenza.com version mobile

Pour le conclure, le flat design est le premier pas vers le responsive design pour les sites Ecommerce, c'est la tendance du moment à laquelle personne ne pourra échapper.

Lire la suite

7 conseils SEO pour votre site Ecommerce

15 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO

Vous trouverez dans ce post, 7 conseils SEO pour votre site Ecommerce. Vous avez crée votre site, mit les produits et les photos, mais les ventes n'arrivent pas car vous êtes invisible lorsque l'on tape un mot clef relatif à votre activité. Avez-vous fait attention à la conception de votre site à respecter certains points essentiels pour sa visibilité dans les moteurs de recherche ? Voyons cela.

1. Une balise title unique et correctement renseignée

Chaque page de votre site, chaque produit doit avoir une balise title unique et correctement renseignée. Google déteste le duplicate content (comprenez contenu dupliqué), il faut que votre titre soit unique, c'est un impératif et vous devez raisonnez ainsi pour l'ensemble de vos contenu quel qu'il soit.

2. Description des photos

Comme je l'évoquais précédemment ici, l'attribut Alt permet de donner un titre descriptif à une image lorsque cette dernière est nommée par des mots/lettres/chiffres qui ne sont pas intéressant pour le référencement de votre Ecommerce sur les moteurs de recherche.

3. Urls propres et facilement indexables

Quoi de plus frustrant que d'avoir des urls à rallonges qui comportent des chiffres et tout un tas de caractères totalement inutilisables pour votre SEO.

Vos urls doivent être propres et si possible qu'elles reprennent également les mots clefs intéressants pour votre référencement.

4. Back Links de qualité

Vous avez cédé à la tentation de s'inscrire sur "100 annuaire pour 9,99€" ? Bon vous avez perdu 9,99€ car il faut préférer la qualité à la quantité et bien choisir les sites dont vous voulez obtenir un back link. Mieux vaut 10 backlinks de qualité que 100 de mauvaise.

5. Du contenu, du contenu et encore du contenu

Alors sur un site Ecommerce c'est toujours plus difficile d'avoir régulièrement du contenu. La méthode la plus simple est d'autoriser les avis clients sur les produits (vous pouvez toujours les modérer avant publication). Cela vous fera du contenu en rapport avec votre activité (vu que l'internaute parlera alors du produit en question), et surtout ce contenu est gratuit et récurrent.

6. Des liens entre vos produits et votre contenu

Là encore une fois, c'est une question de bon sens, vous avez des produits similaires, très bien mettez les en cross selling, pour les produits complémentaires, je vous propose plutôt d'en parler dans la description du produit principal puis de faire un lien avec le produit complémentaire. Idem si vous avez du contenu intéressant relatif à votre produit, comme une page de présentation du fabricant par exemple.

7. Menu de navigation indexable

Waouh ! vous avez un super menu en Javascript ! Super mais totalement inutile car il ne peut pas être parcourable par les robots d'indexation. Si vous n'avez vraiment pas le choix, copiez l'ensemble du menu dans le footer avec de véritables liens et de belles urls.

En espérant avoir aidé un peu... et bonnes ventes !

Lire la suite

Astuce SEO : Mesurez la vitesse de chargement de votre site

12 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO

C'est l'un des critères le plus important pour être correctement positionné dans les moteurs de recherche notamment sur Google. En effet si autrefois l'on disait qu'une page ne devait pas excéder 150 Ko, aujourd'hui c'est la vitesse de chargement de votre site qui intervient dans les résultats de recherche en référencement naturel mais aussi sur Adwords.

J'ai dégotté un outil qui permet de tester la vitesse de chargement d'un site e-commerce ou autre d'ailleurs, et c'est très amusant de voir comment les résultats varient en fonction du site que l'on teste avec PageSpeed Insights, d'ailleurs disponible ici.

Astuce SEO : Mesurez la vitesse de chargement de votre site

Il s'agit encore d'un produit de chez Google et se présente comme un moteur de recherche où vous entrez simplement l'url du site que vous souhaitez tester.

Une fois que vous avez entré l'url, il ne faut que quelques secondes pour obtenir un véritable diagnostic de votre site composé de plusieurs notes sur 100, et de préconisations qu'il s'agisse de la version mobile ou de la version ordinateur.

Exemple ci-dessous avec le site Amazon.fr qui est très bien noté sur le mobile :

Astuce SEO : Mesurez la vitesse de chargement de votre site

A contrario, voici par exemple l'analyse pour Cdiscount qui n'est pas bonne sur le mobile comme sur ordinateur.

Astuce SEO : Mesurez la vitesse de chargement de votre site
Astuce SEO : Mesurez la vitesse de chargement de votre site

Ces informations sont pertinentes pour améliorer votre SEO car encore une fois, Google prend en compte le chargement de votre site pour vous placer dans ces résultats de recherche.

Pour ce qui est de l'analyse utilisateurs également vérifiée, il n'est pas certain que Google la prenne en compte pour le référencement naturel.

Dans tous les cas grâce à cet outil, vous allez pouvoir obtenir les nombreuses pistes d'amélioration pour votre site e-commerce ou non d'ailleurs.

Lire la suite

1855.com le site e-commerce en pleine déroute !

11 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #sites e-commerce à éviter, #Analyses sites e-commerce

Je n'ai jamais été client de 1855.com, le site très connu pour vendre du vin en ligne, mais je suis surpris des nombreux détracteurs de ce site, je n'ai jamais vu autant d'avis négatifs sur un site e-commerce. Pendant une certaine période chez MTL, nous avions rencontrés des difficultés avec un transporteur (TNT pour ne pas le citer!) ce qui nous avait valu les foudres de nos clients qui postaient des avis négatifs sur le site et par delà nous faisaient une bien mauvaise pub. Alors en 2010, nous avions pris la décision de passer par un organisme extérieur pour récolter les avis des clients et bien entendu nous avions également changés de transporteur !

Avec le cas de 1855.com, je pense sincèrement que la direction est sûrement de bonne volonté, mais c'est le business model qui n'est pas bon. On ne pas vendre un produit qui n'existe pas ou du moins dont on a pas la certitude de le recevoir.

Or le business model de 1855.com est basé là dessus. Ils vendent des primeurs 2 ans à l'avance sans réellement savoir s'ils vont les obtenir ou non.

Les déboires de ce site e-commerce sont nombreux du coup. Des plaintes par centaines et sa mise en redressement judiciaire tout comme ces autres filiales.

La société qui exploite le site s'appelle HÉRACLES, elle a changé de dénomination sociale le jour même de sa mise en redressement judiciaire. La société qui est d'ailleurs côtée en bourse ne vaut plus grand chose, son cours et tombé jusqu'à 0,03 €uros, mais aujourd'hui il a prit 33% en remontant à 0,04 € !

1855.com le site e-commerce en pleine déroute !

Alors ce post n'est pas là pour se moquer ou dire qu'il aurait faire ci ou ça c'est un peu trop facile et cela n'apporte rien.

J'ai choisi de parler de 1855.com car c'est incroyable d'être encore debout avec tous les déboires qu'ils ont subit depuis 2012.

Ils se font dézinguer de partout par tout le monde.

D'ailleurs, un site web leur est même consacré : abus1855.org qui est carrément une "association au bénéfice des usagers spoliés par 1855.com" wahou, ça va loin !

1855.com le site e-commerce en pleine déroute !

La Revue du Vin Français parle de "scandale 1855.com" dans un article assassin (à lire

ici).

Les Échos eux parlent ici quand à eux de "pyramide de Ponzi" quand à l'UFC que choisir qui ont testés le site e-commerce en client mystère, disent "1855.com, la coupe est pleine" dans un article fort peu élogieux à lire ici.

Son patron Emeric Sauty de Chalon (photo ci dessous - Crédits SIPA), se défend pourtant bec et ongles pour sauver sa boîte et répond aux attaques.

Crédits photo : SIPA

Crédits photo : SIPA

selon lui : "Nous avons affaire à des clients mécontents qui exigent d’être indemnisés vingt fois ou trente fois le montant de leur commande initiale. C’est de nature à menacer l’existence de notre entreprise. Et c’est parfaitement injuste à l’égard de ceux qui ont accepté que nous remplacions les produits demandés par d’autres produits, ou ceux qui ont accepté un dédommagement égal à 10% du prix de leur commande. Notre responsabilité consiste à préserver l’existence de notre entreprise, de ses 50 salariés et la satisfaction de ses milliers de clients."

1855.com le site e-commerce en pleine déroute !

A un moment, je pense que la justice va trop loin, rembourser une commande, je suis tout à fait d'accord si l'on ne peut pas l'honorer mais delà à la rembourser 20 fois, je pense que la justice se trompe car ce n'est pas ainsi que l'entreprise pourra se relever.

Je comprends les clients qui n'ont pas été livrés alors même qu'ils sont en droit de l'être, mais demander des dommages et intérêts aussi importants, c'est un peu fort le café !

Encore une fois, je comprends ces clients qui n'ont pas été livrés, mais je ne comprends pas l'attitude de ce site e-commerce qui n'a pas remboursé les commandes lorsque les clients l'ont formulés pour la première fois. Résultat, leur enseignes (1855.com, ChateauOnline.com, Cavesprivees.com et le Chateau de la transat) ont vus leur image se dégrader à mesure des procédures qui furent engagées à leur encontre.

La société HERACLÈS est montée à 11,3 Millions d'euros de C.A tout de même, ce n'est pas rien ! Par contre cette même année les pertes étaient quasiment de 4 millions d'euros.

Aujourd'hui la société est de nouveau profitable, mais je pense qu'il faudra du temps pour sortir des procédures judiciaires en cours et redorer l'image de 1855.com. Un truc qui serait pas mal pour 1855.com et ces filiales, serait d'opter pour le service d'avis clients indépendant Ekomi qui envoi un bref questionnaire de satisfaction APRÈS la livraison de la commande. Cela leur permettrait d'avoir des avis clients basé réellement sur leur prestation car un client content ne parle peu ou pas de sa satisfaction, à l'inverse d'un client mécontent qui en parle à tout le monde, à qui veut entendre son témoignage.

Sources : SIPA (crédits photo), La Revue du Vin Français, Société.com (adverline), Challenges, Sud Ouest, Euronext, Les Échos et l'UFC que choisir.

Lire la suite

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

10 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Analyses sites e-commerce

Après des années de pertes et de baisse de chiffre d'affaires, les 3 Suisses amorcent un virage à 360° en supprimant leur catalogue "papier" pour devenir un pure player à part entière.

L'année dernière, leur chiffre d'affaire avait baissé de 16% pour s'établir à 300 millions d'euros.

Petite analyse de leur site e-commerce...

Un menu clair et bien pensé :

Menu du site 3suisses.fr

Menu du site 3suisses.fr

Le menu est d'une excellente clarté ce qui permet d'avoir une navigation simple et rapide sur tous les rayons du site.

Par ailleurs, l'on gagne 1 clic par rapport à son concurrent Zalando où il faut cliquer sur "homme" ou "femme" pour découvrir les univers.

Là il s'agit plutôt d'un menu à la manière de Sarenza où l'on peut naviguer par rayon, mais aussi par marque, ce qui est d'une grande simplicité et très pratique pour l'expérience utilisateur.

Une fiche article très complète :

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site
Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site
Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

La fiche article article est très claire, trop peut-être car elle est interminable. Le zoom photo est mal pensé, la photo étant en HD elle prend toute la page lorsque l'on zoom, à revoir.

Ce qui est excellent par contre c'est d'avoir pensé à mettre un onglet "livraison de l'article" à côté de la description, ce qui permet d'avoir immédiatement le prix du transport sans consulter la page "livraison" ou être obligé de s'inscrire toutefois pas d'information sur le nom du transporteur qui livre à domicile :

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

Le guide des tailles est une light box, mais malheureusement elle s'ouvre directement sur celui des femmes alors que je suis sur un produit destiné aux hommes, un détail qui rajoute un clic supplémentaire lors du parcours client :

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

Je suis également surpris du fait que les produits présentés en cross selling, soient au dessus du descriptif du produit, en général c'est plutôt l'inverse.

Globalement, la fiche article est plutôt satisfaisante.

Processus de commande :

L'ajout au panier est clair et l'on retrouve les produits en cross selling présents sur la fiche article, décidément ils veulent qu'on les achètent ! Un bon point.

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

Le panier est très clair, et même si le menu horizontal est toujours présent, le menu déployé lui à disparu pour que l'internaute soit concentré dans sa phase d'achat. A l'étape suivante, le menu horizontal disparaît complètement. A nouveau l'on a les produits en cross selling qui étaient présents sur la fiche article.

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

L'inscription est classique, je ne m'attarde pas. Par contre ce qui me surprend encore une fois c'est le fait qu'il n'y ait aucune information sur le transporteur qui est sensé me livrer à domicile : Coliposte, Chronopost, autre ? Non rien décidément.

Les 3 Suisses : Nouvelle Stratégie, Nouveau site

La validation du paiement est simple, visiblement les 3 Suisses hébergent le paiement.

Globalement leur nouvelle version de site est plutôt bonne, toutefois l'on peut s'étonner de ne pas avoir de version mobile ou responsive.

Sources : 3suisses.fr et Lefigaro.fr

Lire la suite

SEO - Référencement naturel : L'attribut "Alt"

9 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO

L'attribut "alt" est très utile pour décrire une photo et la voir ensuite indexée sur Google. Surtout lorsque l'on procède à des imports de produits en masse sur son site e-commerce où les images fournies par le fabricant n'ont pour nom qu'un numéro ou une référence composée de chiffres ou de lettre.

Il convient simplement de nommer toutes les balises "alt" par le titre du produit en question. Le nom de l'image reste le même, mais le descriptif donné avec la balise "alt" permet à Google de savoir ce que représente la photo et donc de l'indexer.

Puis il se trouve également que certains softs dont Joomla! renomme les photos lors de l'importation et l'on se retrouve avec des noms d'image du type : S1071A_4b0a6198299a8

Il faudra modifier le nom de chaque article, ou utiliser l'attribut "alt"comme évoqué dans ce post.

Ci-dessous un exemple flagrant où le nom de l'image n'est clairement pas exploitable :

SEO - Référencement naturel : L'attribut "Alt"

Le site e-commerce en question a donc opté pour renseigner la balise "alt" avec le titre du produit :

SEO - Référencement naturel : L'attribut "Alt"

L'attribut "alt" est un moyen simple pour que les images soient indexées facilement par les moteurs de recherche tel que Google.

Lire la suite

Astuce SEO Google pour savoir quelles pages de votre site sont référencées

8 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO

C'est toujours utile de connaître quelles pages sont indexées sur Google. Pour cela Google propose une fonctionnalité simple.

Il suffit d'entrer dans la barre de recherche Google : "site:nomdevotresite.com"

Vous obtenez alors l'intégralité des pages indexées par Google.

Par exemple avec le site ixtem-moto :

Astuce SEO Google pour savoir quelles pages de votre site sont référencées

Cela permet de constater ou non l'indexation de certaines pages importantes pour vous pour votre site e-commerce.

Pour le cas d'Ixtem-Moto, peut de pages sont réellement indexées (46 environ)

Alors que pour le cas de Motoshop.fr, l'on obtient plus de 120 000 résultats :

Astuce SEO Google pour savoir quelles pages de votre site sont référencées

Visiblement c'est à cause d'un fichier robot.txt qui empêche Googlebot d'accéder aux pages du site Ixtem-Moto. A corriger rapidement. Plus d'information sur les fichiers robot.txt ici.

Lire la suite

Les bases du référencement naturel (SEO)

7 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #SEO

Les bases du référencement naturel (SEO)

Avant de faire appel à une agence qui se chargera de votre référencement naturel (aussi appelé SEO pour "Search engine optimization") sur les moteurs de recherche il convient de connaître quelques éléments pour comprendre le référencement naturel, notamment sur Google qui dispose de la plus importante audience.

Se lancer dans le e-commerce sans connaître le fonctionnement de base du référencement naturel est juste de la pure folie, mais certains croient encore qu'il suffit de mettre simplement en ligne un catalogue produits et que les commandes vont arriver toutes seules et bien entendu qu'ils vont faire fortune.

Je me rappelle une anecdote que m'avait racontée un patron d'une agence web Nantaise sur une grosse société de vente de fleurs qui souhaitait ouvrir son site e-commerce. Ils n'avaient pas du tout imaginer leur stratégie sur la Toile ni prévu de gros budget pour la visibilité et le référencement mais avaient par contre investis des dizaines de milliers d'euros dans un outil logisitique qui ne servirait à rien si le site n'était pas visible aux yeux des internautes.

Pour commencer, il vous faut un nom de domaine, beaucoup d'agences préconisent de glisser le mot-clef principal dans celui-ci. Nous l'avions fait sur un site de niche dans ma précédente société, et en 2008, il fallait se rendre à l'évidence que cela fonctionnait vraiment au niveau du référencement naturel, c'est peut-être un peu moins vrai aujourd'hui, le SEO est tout de même optimisé.

Pour la balise Title ( le titre de votre site), il convient de mettre votre mot/vos mots clefs principaux dedans. Imaginons que vous vendez des fleurs sur internet, le titre pourrait être : Mes-Fleurs.com le spécialiste de la vente de fleurs sur internet. C'est simple et ce n'est pas sur-optimisé.

Pour les balises description et keywords (mots clefs), il convient de les remplir, même si l'on vous dit que Google n'en tient plus compte. C'est bizarre, alors pourquoi affiche-t-il la description dans les résultats de recherche ?

Soyez bref dans votre description, vous pouvez par exemple y mettre :

"Mes-Fleurs.com vous livre sous 24h chez vous vos fleurs au meilleur prix. Livraison gratuite dès 29€"

J'aime bien l'idée de mettre des arguments de vente dans cette balise afin de se démarquer des autres dans résultats de recherche.

Ensuite il y a les balises H1, H2 ... elles sont classées par ordre d'importance et indiquent aux robots quels éléments sont importants sur votre site pour son indexation. Cela peut être la baseline pour la H1 ou le titre de la catégorie principale par exemple. La H2 pourrait être une catégorie de produits complémentaire où vous avez de fortes marges par exemple. En sachant que la structure même de votre site et de son catalogue produits est essentielle dans l'élaboration de votre stratégie de référencement naturel.

Dans la conception du site, j'intègre toujours ce que j'appelle un encart de référencement. Qui contient du texte pur qui présente le site internet et glisse deux ou trois mots clefs avec un lien vers les produits en question. Cela a toujours donné de bons résultats contrairement aux liens des catégories dans le footer (bas du site).

Chaque référenceur à sa stratégie, la mienne s'articule autour de 12 points dont :

- Balises métas correctement renseignées

- Nom de domaine avec une partie ou tout le mot clef

- Réécriture d'urls de qualité

- Redondance intelligente des mots clefs sur chaque fiche article en utilisant la base de données

- Encart de référencement (texte de 5 à 10 ligne sur la home)

- Backlinks de qualité

Sur ce dernier point, j'y tiens particulièrement car cela donne d'excellents résultats. Je ne crois pas au annuaires où il faut s'inscrire, comme tout le monde le fait cela n'a aucun intérêt, hormis le très célèbre Webrankinfo. Les échanges de liens sont une hérésie et s'annulent réciproquement, aucun intérêt pour le référencement naturel. Ce qu'il vous faut c'est un backlink de qualité.

Certains ne seront pas d'accord avec ce que je vais vous dire, mais chacun sa stratégie, ce que j'ai constaté avec la mienne c'est quelle marche sur le long terme. Sur des sites que j'ai cédés, ou encore des sociétés e-commerce où j'étais associé et où je ne m'occupe plus du SEO et bien cela fonctionne encore et donne de bons résultats.

Pour moi, le secret d'un bon référencement naturel réside dans le fait que vos backlinks doivent porter le nom du/des mots clefs.

Exemple, vous vendez des "calculatrices", et bien votre backlink doit s'appeler "calculatrices" et donc renvoyer vers votre site.

Pour placer judicieusement ces backlinks, sélectionnez une vingtaine de blogs de qualité c'est à dire avec du contenu en corrélation avec des produits technologiques ou traitant de votre sujet. Vous mettez des commentaires sur chacun d'eux régulièrement et comme le nom est généralement requis pour la personne qui met un commentaire, vous mettez le mot clef et en dessous l'url de votre site.

Attention, mettez un vrai commentaire, pas un simple " très bon article".

Faites cela régulièrement et vous verrez votre référencement naturel progresser.

J'en entends déjà qui vont crier au scandale, mais la plupart des référenceurs ne veulent pas l'avouer mais ils usent de cette méthode, le tout étant de ne pas en abuser, c'est comme tout !

Encore une fois cet article à pour but de fournir les moyens de base pour améliorer son référencement naturel et c'est ma méthode ( du moins ma méthode de base ) pour y parvenir et elle fonctionne très bien !

Il y a quelques années, j'avais fait un article sur mon ancien blog traitant du SEO et notamment des agences web qui le vendent parfois à prix d'or, je n'avais été tendre ni avec le SEO ni avec ces agences.

Aujourd'hui, je veux dire que les agences sont très utiles si vous n'avez pas le temps de gérer vous même votre référencement naturel mais demandez clairement quelle est la stratégie de l'agence en question. Si c'est vous prendre 2000€ et vous inscrire dans des annuaires bidon, passez votre chemin !

D'ici la fin du mois de Septembre 2014 je sortirai un Ebook d'une cinquantaine de pages intitulé : SEO - Référencement naturel : Soyez en 1ère de Google pour 19,99€ !

Ce livre expliquera point par point comment procéder et voir votre visibilité augmenter car c'est cela l'important, si vous n'êtes pas visible, votre site ne vit pas... il est mort.

Lire la suite

Le E-commerce se fait encore dézinguer dans Capital

5 Septembre 2014 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général

Le E-commerce se fait encore dézinguer dans Capital

Pas une semaine sans que je ne lise un article traitant le vaste sujet du E-commerce qui dézingue le secteur.

Cette fois-ci, c'est le magazine Capital auquel je suis abonné qui s'en donne à coeur joie avec le titre prometteur : "E-boutiques méfiiez-vous de leurs petites astuces !" en page 58.

Déjà les exemples prit par Capital ne concerne au final que de deux E-commerçants au sens propre du terme : Pixmania et Cdiscount.

Pour les autres exemples cités dans l'article, nous avons un site qui vend des sonneries, un site de réservation de chambre d'hôtel et un site d'enchères.

Je vais rester sur le cas de Pixmania et de Cdiscount.

En ce qui concerne Cdiscount, ils se font "dézinguer" car ils proposent une remise de 30% si l'on prend leur carte de paiement, par contre la remise ne s'applique plus si le dossier est refusé par la banque ( ce qui est un peu logique), comme pour le crédit lors de la commande c'est un accord de principe qui est donné au client.

Mettez-vous à la place du E-marchand, quel intérêt aurait-il à faire du one shoot ? Aucun, car si le client avait eu la carte nul doute qu'il aurait été ravi de continuer à faire ces achats chez Cdiscount. Soyons sérieux deux minutes.

Pour le cas de Pixmania, je suis un peu perplexe. En effet, le e-commerce s'est fait épingler pour proposer sur la page d'accueil des remises allant jusqu'à -65% et cela concernait peu de produits, alors d'un côté je pense que l'on peut tout à fait afficher "jusqu'à XX%" si effectivement il y a un ou plusieurs produits qui atteignent cette remise. D'un autre côté, je comprends la déception du client qui ne trouve que quelques produits avec cette remise.

Cdiscount a d'ailleurs eu le même type de problème et la répression des fraudes (anciennement DGCCRF devenue DDPP) s'en donne à coeur joie pour les sanctionner.

Je me m'insurge plutôt contre RueDuCommerce, qui vous ajoute au fur de votre commande et à mesure des garanties plus ou moins utiles. Par ailleurs vous avez mille peine pour les supprimer et lorsque vous y arriver, elles sont remises automatique juste avant la page de paiement. Ça c'est inadmissible !

Lire la suite

Trouvez le job dont vous rêvez grâce à Linkedin

5 Septembre 2014 Publié dans #E-Books et Autres

Trouvez le job dont vous rêvez grâce à Linkedin

Linkedin est un formidable réseau professionnel qui s'il est correctement utilisé permet de trouver facilement le job de ces rêves.

Au final un réseau social professionnel, c'est un peu comme un site e-commerce, il faut savoir se vendre !

Alors pour aider chacun dans sa recherche d'emploi en ces temps compliqués dans notre pays, vous pouvez télécharger le E-book : "TROUVEZ LE JOB DE VOS RÊVES GRÂCE À LINKEDIN" ici.

Dans tous domaines, si l'on a les bons outils mais que l'on ne sait pas s'en servir, il ne se passera pas grand chose.

Ce guide regroupe non seulement le mode de fonctionnement, parfois complexe de Linkedin, mais aussi une myriade astuces pour être le plus visible possible des recruteurs.

Lire la suite