CatégorieEcommerceSEO - SEASOFTWAREweb

[ECOMMERCE NATION] Lancement d’une plateforme de formation en ligne pour E-commerçants

Plateforme de formation Ecommerce Nation Academy

Plateforme de formation Ecommerce Nation Academy

Ecommerce Nation est une plateforme en ligne dédiée au E-commerce et aux Ecommerçants. La société Startèges Numériques qui exploite Ecommerce Nation Academy est située en France et dirigée par Nicolas CHEVALIER.

Le confinement a mis à l'épreuve le business model de nombreuses entreprises, digitales ou non. La capacité à se réinventer ou à pivoter de modèle économique est un atout indispensable post Covid. Ceux qui ne se remettent pas en question et laissent perdurer des modèles devenus obsolètes, disparaîtront.

Ecommerce Nation qui était notamment présent aux évènements habituels et récurrents du Ecommerce et du digital a vu ce canal se restreindre comme pour le Paris Retail Week. Or avec les mesures de protection de la population, la tenue de ces salons est reportée, annulée ou digitalisée (très bof !).

Ecommerce Nation a revu sa stratégie et s'est transformé en seulement quelques semaines en un centre de formation tout ce qu'il y a de plus conforme et de réglementaire, notamment en matière de référencement DATADOCK, indispensable pour accéder au financement des sessions de formation par les opérateurs de compétences OPCO.

En outre, le Ecommerce "méritait" que l'on trouve enfin une entité permettant aux acteurs du Ecommerce de monter en compétences. Ecommerce Nation l'a fait.

Cependant, n'éludons pas l'importance de la qualité des intervenants pour ces formations. On voit mal des formations sérieuses, engageantes, dispensées par des stagiaires ou des alternants sans disposer d'expériences probantes et qualifiées sur les sujets traités…

Autre point, certains médias, à l'instar de Siècle Digital (voir ci-dessous)présentent Ecommerce Nation comme le "Netflix de la formation E-commerce" , c'est évidemment ambitieux sur le fond même si Ecommerce Nation et notamment Nicolas, son dirigeant, ont toutes les capacités pour atteindre cet objectif, mais c'est également un point d'interrogation sur la forme, en matière d'utilisation de la marque "Netflix" sans entrer dans la publicité comparative, l'utilisation d'une marque est tout de même réglementée. Si l'idée peut sembler bonne, le comparatif est déplacé.

E-Commerce Nation lance le Netflix de la formation E-Commerce

Siècle Digital

L'avantage de ce business model de formation en ligne c'est le financement de celle-ci par les OPCO.

Car en balisant bien au départ l'approche client et le financement avec les partenaires, l'on évite ainsi des impayés, parfois fréquents en Ecommerce comme dans le SaaS sur des typologies de clients peu aguerries au digital et qui pensent de fait que tout est gratuit sur internet.

Or, la gratuité a toujours un prix à payer.

Offres tarifaires E-commerce Nation (offres en cours au 18/09/2020)

Offres tarifaires E-commerce Nation (offres en cours au 18/09/2020)

4 modules de formation Ecommerce sont proposés autour de vidéos de 10 minutes avec un système par abonnement sur le modèle SaaS à partir de 99€HT/mois.

Un certificat est délivré lorsque les 75 vidéos ont été visionnées. Le titre n'est pas au RNCP (Répertoire National des Certifications Professionnelles) pour le moment et il n'est pas non plus proposé de passer un examen post formation ou un contrôle continu pendant la période de formation.

Le Ecommerce est un sujet d'actualité, tout comme le numérique et les nombreuses entreprises qui sont en train de passer à la digitalisation post Covid. Les thématiques en Ecommerce sont très denses, spécifiques et très techniques à l'instar du SEO ou du SEA, qui sont deux composantes essentielles de la réussite ou non d'un site Ecommerce.

Les formations dispensées par Ecommerce Nation sont un premier pas pour comprendre les enjeux du Ecommerce et toute leur complexité.

Sources : ici, et encore 😉 merci à elles

CatégorieDISTRIBUTIONEcommerceEntrepreneuriatMis En AvantSEO - SEAweb

[GRAPHISME] 5 bibliothèques d’images GRATUITES

Chaton mignon | Banque d'images Pixabay

Chaton mignon | Banque d’images Pixabay

PIXABAY

Avec près de 2 Millions d’images gratuites ou libres de droit, Pixabay est en plus disponible en langue française.

Dès que l’on gère une activité professionnelle sur internet, l’on est amené à utiliser des images. Ne serait-ce que pour illustrer le site internet de votre entreprise.
Bien entendu les plateformes d’images, les banques d’images et les bibliothèques de photos sont très nombreuses sur le marché avec une mutualisation de certaines bases de données. Si la plupart sont payantes, il existe certaines banques d’images gratuites, vous en trouverez 5 ci-dessous :

FREEPIK

C’est presque 9 Millions d’images disponibles dans cette bibliothèque ! Le contenu de Freepik est  majoritairement gratuit mais pas en totalité, vous pouvez choisir un forfait premium pour avoir l’ensemble de la banque d’images.

PICJUMBO

Le principe reste identique à la plateforme précédente avec plus de 4,5 millions d’images, principalement gratuites, mais pour accéder à la totalité de la banque d’images, il conviendra de prendre un abonnement premium auprès de Picjumbo.

LIBRESHOT

Un peu de publicité sur cette plateforme de téléchargement d’images, mais la gratuité à toujours un prix ;-).

Le contenu de Libreshot est tout de même limité.

LIBRESTOCK

C’est gratuit et ce n’est pas toujours satisfaisant… Peu de résultats sérieux avec cette plateforme.

Et vous quelle banque d’images utilisez-vous ?

CatégorieEcommerceSEO - SEAweb

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés…

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

Google Trends : Les résultats restent assez parcellaires et l'interface dénuée d'UX limite son utilisation.

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

QuestionDB : Entrez un ou plusieurs mots-clés et obtenez des questions thématiques pour développer des sujets connexes.

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

AnswerthePublic : Outil très intéressant car il fourni une infographie générée en temps réel qui regroupe mots-clés, questions, suggestions…On imagine déjà les applications SEO.

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

Also Asked : reprend un peu le principe de Answerthepublic avec une infographie des résultats connexes. Cependant ceux-ci ne semblent pas vraiment exhaustifs.

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

Keyword Tool Dominator : opérant uniquement sur Google US et UK.

[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...
[SEO] Quelques générateurs de mots-clés...

Soovle : Un générateur de mot-clé simple, mais efficace, il fait ce qu'on lui demande et c'est là l'essentiel.

D'autres générateurs de mots-clés ? Indiquez-les en commentaire de ce post.

CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceEntrepreneuriatSEO - SEAweb

[CONCURRENCE] Le Français DAILYMOTION se plaint d’être moins bien positionné que YOUTUBE sur Google

[CONCURRENCE] Le Français DAILYMOTION se plaint d'être moins bien positionné que YOUTUBE sur Google

Cela fait suite à une enquête du Wall Street Journal qui met en avant le fait que les vidéos Youtube sont bien mieux positionnées que celles de DailyMotion du groupe Canal sur le moteur de recherche Google.

Conservons à l'esprit que Google est propriétaire de Youtube depuis presque 15 ans et si il paraît discutable que Google privilégie l'une de ses filiales dans ses résultats, cela n'est pas non plus choquant.

Quelle seraient les observations des actuels détracteurs dans une situation inversée ?

En effet les points relevés par ces observateurs paraissent assez discutables.

Google se défend de son côté de toute partialité dans les résultats de son moteur de recherche.

Source : ici

CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceEntrepreneuriatSEO - SEAweb

[ECOMMERCE] AVIS VÉRIFIÉS lève 32 Millions d’euros, pour contrer Trustpilot ?

Vue du site internet Avis-Verifies.com

Vue du site internet Avis-Verifies.com

L'entreprise Française Avis Vérifiés vient de lever 32 Millions d'euros pour continuer son développement en Europe et aux USA.

Souhaitons que le management d'Avis Vérifiés n'affiche pas un mépris similaire à Trustpilot envers les enseignes de Ecommerce qui ne travaillent pas avec eux… 😉

Il reste tant de choses à faire pour avoir des avis clients réels, fiables et VÉRIFIÉS de la part des customers… mais certainement pas en usant de manoeuvres frauduleuses à l'instar de Trustpilot.

Depuis la mise en place de l'adresse mail dédié à la procédure judiciaire envers Trustpilot, nous recevons chaque jour de nouvelles plaintes leur encontre, à un moment il faut se poser des questions…

La levée de fonds d'Avis Vérifiés devrait leur permettre de consolider leurs parts de marché existantes et d'aller chercher de la croissance à l'international.

Source : ici et là

CatégorieAUTRES SUJETSDISTRIBUTIONEcommerceEntrepreneuriatSEO - SEASOFTWAREweb

[DATA KPI] 10 indicateurs Google Analytics à suivre pour un site internet (Ecommerce ou non)

[DATA KPI] 10 indicateurs Google Analytics à suivre pour un site internet (Ecommerce ou non)

C'est bientôt la rentrée !

(Je suis à peu près certain qu'une majorité de post va débuter ainsi sur les blogs habituels).

Certes, c'est effectivement la rentrée, l'occasion de vous parler de Google Analytics que l'on oublie trop souvent dans les TPE et PME où il est très mal utilisé voir même pas du tout.

Google Analytics est de mon point de vue l'outil indispensable afin d'avoir une vue globale de son activité sur internet. En E-commerce il paraîtrait extrêmement amateur de vouloir piloter une activité sans Google Analytics.

Aussi dans le but de vous simplifier la gestion quotidienne de votre activité, j'ai retenu 10 indicateurs clés à suivre dans Google Analytics.

Vue Google Analytics

Vue Google Analytics

1. Les sessions

Auparavant dénommées "Visites", les sessions regroupent les visites effectuées sur le site internet (Ecommerce ou non) pendant une période sélectionnée. Il est important de préciser qu'une session dure trente minutes. Ainsi dans une même journée vous pouvez tout à fait retrouver un visiteur comptabilisé une seule et unique fois mais disposant de plusieurs sessions sur la même période.
 

2. Les utilisateurs

Auparavant appelés "Visiteurs uniques" il s'agit simplement du nombre de visiteurs uniques enregistrés sur une période sélectionnée par l'utilisateur.
 

3. Les nouveaux utilisateurs

Il s'agit des nouveaux utilisateurs vs les anciens. Par définition nouvel utilisateur n'est pas un ancien utilisateur. Cependant, un nouvel utilisateur devient un ancien utilisateur dès sa première session achevée.
 

5. Nombre de sessions par utilisateur

Rappel : une session dure 30 minutes

Aussi c'est le nombre de sessions par utilisateur sur la période sélectionnée dans Google Analytics.
 

6. Pages vues

Il s'agit du nombre de pages vues sur la période sélectionnée. Un internaute peu visiter plusieurs pages de votre site internet lors d'une même visite. Chaque changement de page dans la navigation est comptabilisé dans cette rubrique.
 

7. Pages/Session

C'est tout simplement le nombre de pages moyen vu par un internaute lors d'une visite.
 

8. Durée moyenne des sessions

Il s'agit du temps moyen passé par un internaute sur le site internet audité pendant une session.
 

9. Taux de rebond

C'est l'un des indicatifs les plus importants dans Google Analytics. Plus le taux de rebond est élevé, moins le site internet sera performant.

Un taux de rebond élevé sur un site E-commerce signifie que la page présentée à l'internaute n'est pas conforme à ses attentes. Insatisfait, il quitte alors quasi-instantanément le site internet, d'où un taux de rebond élevé.

Je ne crois pas à l'interprétation dite "positive" du taux de rebond.
 

10. Les conversions

Encore un indicateur clé dans Google Analytics disponible depuis le "menu de gauche > Acquisition"

Il s'agit par exemple pour un site Ecommerce du nombre de ventes réalisées pour 100 visites sur le site internet. En France le taux de conversion moyen sur un site Ecommerce est situé entre 2 et 3%. Cela signifie que pour 100 visites, vous enregistrerez dans le meilleur des cas 3 commandes.

Notez que vous pouvez définir des objectifs dans Google Analytics afin de définir quelle conversion vous intéresse. Exemples : une vente ou une inscription par formulaire.

Ce qui est très intéressant avec Analytics c'est la possibilité de combiner les données.

Ainsi l'on apprend par exemple concernant l'un de nos clients, que le taux de rebond est beaucoup moins élevé chez les 18-24 ans que chez les 25-34 ans (dans le cas client), mais Analytics regorge de data qui ne demandent qu'à être exploitées.

Sources : Everywhere 😉

CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceSEO - SEASOFTWAREweb

[GEEK SOCIABLE] L’évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou « web to pay » ?

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

La onzième édition du Web2day à Nantes va s'achever ce soir avec une météo compliquée dans la cité des ducs. Cependant, c'est l'occasion de faire un point sur cet évènement réservé aux profesionnels du numérique qui prend ses quartiers chaque année à Nantes.

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

L'évènement

L'évènement porté par la Cantine Numérique (réseau de décideurs du numérique) est organisé par la société WEEZVENT située à Dijon et s'articule autour de 3 jours de conférences et d'un "village" d'exposants.

S'il est aisé de sélectionner les conférences dans les pages du site Web2day, il est moins facile de se repérer une fois sur place malgré des équipes d'organisateurs à l'écoute et un service de sécurité franchement à la hauteur des enjeux.

Un stand est également à la disposition des festivaliers où ils peuvent se retrouver autour d'un café et de boissons chaudes.

Le village d'exposants est assez petit. La plupart des exposants y sont d'ailleurs passifs sans aller à la rencontre des visiteurs. Sur certains stands, les exposants discutent entre eux sans même se soucier des festivaliers, ce village a t-il une vraiment une utilité dans ce contexte ?
 

Les conférences

Chacun peut y trouver son compte en fonction de ses attentes. Cependant, il est inacceptable d'avoir des conférenciers n'ayant pas véritablement préparé leurs interventions.

Le pire étant d'avoir en illustration d'une conférence, des slides sous powerpoint avec des fautes et sans aucun contenu (aucun nom ne sera cité dans cet article bien entendu). Cela a pourtant été constaté cette année ce qui n'est pas acceptable compte tenu de la politique commerciale de l'évènement.

En effet cette dernière est extrêmement stricte. N'espérez pas une entrée gratuite ou à tarif réduit.

 

Les tarifs

 

Avant même le début du festival, plus aucune place au tarif étudiant n'était disponible, un peu léger sachant qu'il était tout à fait possible d'acheter les autres places au tarif normal même quelques heures avant la fin de l'évènement.

 

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Ainsi pour profiter des 3 jours de l'évènement, il aura fallut s'acquitter de 299€ par personne ! A ce tarif, seuls des ténors du numérique devraient être conviés à donner des conférences. La quantité de conférences est importante, cependant la qualité et la pertinence de certaines sont en deçà de ce que peuvent attendre les visiteurs aguerris au numérique.

Les demandeurs d'emplois se consoleront avec une entrée à 39€ !

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Que penser du pass à 149€ la journée ? Les prix sont déconnectés de la réalité.

Soit ces prix sont maintenus et dans ce cas il convient de monter en gamme en matière d'intervenants. Préférer des PKM (ex-Rakuten), Gauthier PICARD (ex-RueDuCommerce), Jean-Philippe FLEURY (ex-Materiel.net) ou encore Christophe COURTIN (Courtin Invest, ex-Santiane) …. qui possèdent l'expérience nécessaire en matière de crédibilité.

Soit les prix sont revus à la baisse, dans ce cas on peut alors penser qu'un pass 3 jours à 149€ est cohérent, tout comme une entrée à 79€ pour la journée.

Les étudiants devraient quant à eux disposer d'un tarif véritablement adapté, 39€ est une somme totalement disproportionnée et finalement clivante pour des individus sans revenu.

Si certaines conférences sont réellement "à voir", elles peuvent paraître trop courtes lorsque le speaker parvient à captiver son auditoire.

De même il paraît inapproprié que de nombreux auditeurs de conférences soient contraints de rester debout alors même qu'à côté le "village" est clairsemé.

Il s'agit là d'un simple feedback, à chacun de se faire sa propre opinion entre "Web2day" et "web to pay" pour définir véritablement cet évènement 😉

 

[GEEK SOCIABLE] L'évènement Web2day à Nantes tient-il ses promesses ? Web2day ou "web to pay" ?

Source ici et là

CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceEntrepreneuriatSEO - SEASOFTWAREweb

[TECH] La start-up Georges.tech lève 10 Millions d’euros et embauche 40 personnes

[TECH] La start-up Georges.tech lève 10 Millions d'euros et embauche 40 personnes

Georges.tech est une start-up fondée par Adrien PLAT, Pablo LARVOR, Côme FOUQUES et Romain KOENING. L'idée consiste à simplifier le quotidien des professions libérales en automatisant au maximum la gestion comptable grâce à l'IA. Côme FOUQUES, trentenaire est le dirigeant de Georges.tech

Il est bon de souligner qu'il est extrêmement rare d'observer des entreprises lever des fonds sans disposer d'un bilan comptable catastrophique. Parfois l'on se demande même si les investisseurs ne recherchent pas le bilan le plus dégueulasse qui soit pour investir !

Ce n'est pas le cas avec Georges.tech qui avait déjà publié un premier bilan en 2017, certes très modeste mais rentable. Un point important car il marque l'attachement du management à la profitabilité, ce qui n'est pas toujours le cas parmi les porteurs de projet en recherche de financement.

Aujourd'hui, les investisseurs ne s'y sont pas trompés en mettant 10 millions d'euros sur la table (après une première levée de fonds d'1 Million d'euros en 2018) afin de développer Georges.tech

Les objectifs sont multiples mais le principal reste le recrutement de 40 personnes en sus de la trentaine qui compose déjà l'effectif de Georges.tech

Un premier pas pour changer de nom ?

Source ici et

CatégorieAUTRES SUJETSDISTRIBUTIONEcommerceEntrepreneuriatSEO - SEAweb

[ECOMMERCE] Le groupe LDLC ouvre sa place de marché afin d’ajouter 100 000 références à son catalogue

[ECOMMERCE] Le groupe LDLC ouvre sa place de marché afin d'ajouter 100 000 références à son catalogue

LDLC ouvre sa place de marché….Encore une nouvelle marketplace !

Etait-ce utile ?

Pour LDLC, la réponse est OUI ! En perte de croissance et de rentabilité, LDLC souhaitait déjà se débarrasser de certains actifs, notamment immobiliers afin de diminuer son taux d'endettement beaucoup trop élevé (il dépassait les 115%).

L'objectif principal est d'augmenter le nombre de références du catalogue produits ce qui de façon organique apportera de la croissance, du C.A, et espérons, de la profitabilité.

Toutefois, pas certain que le consommateur s'y retrouve, perdu entre les jouets et les PC de gamers…

C'est un peu renier l'ADN de l'enseigne…

Mais LDLC n'a pas le choix, durement sanctionné par les marchés, le titre est à la baisse depuis l'annonce de pertes substantielles l'année dernière.

Les marchands intéressés peuvent ouvrir un compte auprès de l'enseigne et diffuser leur catalogue produits sur ce nouveau canal de distribution. Cependant l'abonnement demandé par LDLC à hauteur de 39€HT/mois en plus des commissions, donne une image de péniche qui prend l'eau…

La marketplace LDLC ouvrira pour la fin de l'année.

Quelques chiffres de LDLC :

500 Millions d'euros de C.A
40 magasins
3 Millions de VU par mois

LDLC est également propriétaire de l'enseigne Materiel.net (44).

Sources : ici et

CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceSEO - SEAweb

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

1. POSITEO

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

 

Positéo, est assez connu par les référenceurs, il est cependant très basique et les résultats sont parfois un peu approximatifs. Cependant il a le mérite d'être entièrement gratuit.

Points forts :

– Rapide
– Gratuit
– Conserve les précédentes requêtes

Pistes d'amélioration :

– Approximation de certains résultats
– Bugs récurrents
– Latence entre deux soumissions
– Ne conserve pas les résultats des précédentes requêtes

Note : 6/10

2. WebRankChecker.com

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

Certes il s'agit d'un outil crée par une association, seulement il ne fonctionne pas correctement. Ne pas en parler dans ce petit comparatif serait éluder la possibilité qu'il peut être réellement amélioré.

Points forts :

– Gratuit

Pistes d'amélioration :

– Approximation totale des résultats
– Bugs récurrents
– Latences très importantes

Note : 2/10

3. Serprobot

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

Simple et intuitif il n'est disponible qu'en Anglais. Cependant il s'agit d'un outil très facile à utiliser et après différents tests, il s'avère plutôt fiable. A conseiller.

Points forts :

– Freemium (gratuit mais payant pour les options complémentaires ou un volume important à traiter)
– Résultats fiables
– Exécution immédiate
– Positionnement des concurrents dans les SERPs
– Evolution des positions dans le temps (version payante)
– Conservation de la data

Pistes d'amélioration :

– Une version Française

Note : 8,5/10

4. SEO HERO.NINJA

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

Tout simplement affligeant. Rien ne fonctionne correctement.

Points forts :

– Gratuit

Pistes d'amélioration :

– Très nombreuses l'outil étant vraisemblablement inopérant pour travailler sérieusement.
– Résultats totalement approximatifs

Note : 0,5/10

5. SMALLSEOTOOLS.com

[SEO] 5 outils pour vérifier la position de son site internet dans les résultats de Google

 

Un outil simple, gratuit, mais que de pub ! En 2019 il est tout à fait possible de financer une application telle que celle-ci sans recourir à des bannières intrusives et nuisibles à l'expérience utilisateur. Le SEA aujourd'hui, ce n'est plus tout à fait cela. Dommage.

Points forts :

– Gratuit
– Résultat immédiat
– Possibilité de télécharger les résultats au format Excel

Pistes d'amélioration :

– Faire de la pub mais autrement, exemple : contenu sponsorisé.
– Ergonomie
 

Note : 6/10

Et vous quel outil utilisez-vous pour suivre vos positions sur Google ?

Haut de page

Blog Ecommerce SEO | SEA