Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

Ebay en test avec Shopping Flux - Ecommerce épisode 2

27 Mai 2015 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Flux, #E-commerce en général, #Marketing, #Marketplace

J'ai démarré mes tests sur Ebay le 18 Mai, j'en parlais ici, au final l'indexation du flux est ultra rapide voyez par vous même sur cette boutique en test :

Plus de 150 000 produits sont référencés dans cette boutique

Plus de 150 000 produits sont référencés dans cette boutique

Alors comme je le disais sur le post précédent, le nombre de produits fluctuent en permanence notamment à cause des fins de vente de vos produits, c'est le principe même d'Ebay.

En ce qui concerne Shopping Flux, que dire à part que c'est une tuerie pour Ebay, c'est juste énorme de pouvoir y être présent en quelques heures avec un flux et par ailleurs des ventes en test ont été réalisées quasi immédiatement.

Autant pour Cdiscount, je trouve le processus hyper long, seulement un millier de produits test en production au bout de plusieurs mois, leur système est un peu limite...

1. Le flux doit juste est parfait. Pas bon, ni top, non non parfait je vous dis. il a fallut passer du temps pour le configurer et qu'il soit accepté par Cdiscount.

2. Ne pas lui mettre 150 000 produits dans le flux, cela fait trop pour eux et cela ne passera pas.

3. Une fois qu'ils ont accepté les quelques produits que vous leur mettez dans le flux, ils faut ensuite attendre 15 jours pour qu'ils soient visibles sur Cdiscount.

Shopping Flux n'y est pour rien, c'est réellement un problème de Cdiscount, qui, et c'est mon avis personnel, travaille comme il y a 5 ans. Le Ecommerce a changé depuis, ce ne sont pas des méthodes modernes.

Autant si vous voulez faire du business rapidement et en volumétrie importante, utilisez Shopping Flux et ouvrez la marketplace Ebay, franchement par rapport à toutes celles que j'ai pu tester ces dernières années : RueDuCommerce, Priceministrer, Cdiscount (j'exclu Amazon qui est un cas particulier), Ebay est la plus simple à mettre en place et à générer du volume du moins avec un outil comme shopping flux.

Alors certes, il faut passer un peu de temps au départ pour ouvrir un compte, ouvrir une boutique, catégoriser le flux mais après c'est de mon point de vue un véritable levier de croissance. De plus, contrairement aux autres marketplaces, vous ne récupérez pas une adresse mail bidon (automatiquement générée par Shopping Flux) mais la VRAIE adresse mail du client qui vous permet de la rentrer en base de données. Donc non seulement vous n'avez pas de frais marketing (CPC du genre Google Adwords ou comparateur de prix où vous n'avez pas de certitude de réaliser des ventes), mais en plus vous récupérez les données du client et vous pourrez le solliciter à nouveau à travers une newsletter par exemple. Tout cela pour une simple petite commission Ebay initiale et une commission sur le paiement Paypal, c'est le bon plan non ?

A suivre...

Lire la suite

Lancement du nouveau comparateur de prix en Ecommerce : 123comparer.fr

20 Mai 2015 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Analyses sites e-commerce

Vue du comparateur de prix : 123comparer.fr

Vue du comparateur de prix : 123comparer.fr

La société VC2B basée en Alsace vient de lancer le comparateur de prix 123comparer.fr. Alors c'est vrai des comparateurs de prix il y en a légion dans le paysage du Ecommerce Français, mais celui-ci se présente comme différent des autres. Analyse :

- "Pas de pub" (bon ça à la limite sur les comparateurs de prix comme sur les sites de Ecommerce, l'on est habitué à voir de la pub)

- "Un maximum" de sites Ecommerce (j'ai évidemment été voir, je n'ai pas trouvé énormément de boutiques sur le comparateur)

- "Présentation des produits par prix croissant" et non par les enchères des marchands (J'ai vérifié et c'est tout à fait exact).

Sur ce point je m'interroge sur le modèle, en effet hormis l'affection qu'un internaute peut avoir pour telle ou telle enseigne, je vois mal comment un site Ecommerce classé en bas du tableau pourra faire du business en étant plus cher que ces concurrents :

Comparaison tarifaire sur 123comparer.fr

Comparaison tarifaire sur 123comparer.fr

Il n'aura donc pas intérêt à voir ces produits sur ce comparateur car cela véhiculerai une image de distributeur avec des prix élevés.

Autre différenciation par rapport aux autres comparateurs de prix, l'on peut choisir par de nombreux critères plutôt utile notamment pour les produits techniques :

 

Critères à sélectionner sur le comparateur de prix

Critères à sélectionner sur le comparateur de prix

Je trouve la fiche de présentation du produit plutôt bien faite, notamment avec le graphique d'évolution des prix, c'est assez pertinent et clair pour l'internaute :

Fiche de présentation du produit sur le comparateur de prix 123comparer.fr

Fiche de présentation du produit sur le comparateur de prix 123comparer.fr

Alors ce comparateur de prix se présente comme un site "Made in France" et propose également un service de comparaison de vols est également à la disposition des internautes tout comme un comparateur de mandataires automobiles, 123comparer.fr ratisse large !

Je me pose toutefois une question : Combien de temps faut-il pour créer un flux spécifique compatible tant ils demandent d'informations ? Par ailleurs aujourd'hui, en Ecommerce on ne fournit plus de flux spécifique directement aux comparateurs, l'on passe par un gestionnaire de flux comme par exemple Shopping Flux qui regroupe la quasi totalité des leviers marketing. A ce jour en tout cas, 123comparer.fr n'est pas présent sur la plateforme Shopping Flux, un passage pourtant obligé pour s'ouvrir les portes de sites Ecommerce en nombre conséquent.

Lire la suite

Ebay en test avec Shopping Flux - Ecommerce

18 Mai 2015 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Flux

Je vous l'avais dis déjà il y a plusieurs semaines dans ce post que je testais la solution Shopping Flux notamment pour les marketplaces afin de savoir si elle est pertinente pour un site Ecommerce. J'ai testé PriceMinister, cela fonctionne parfaitement et vous pouvez prendre des commandes chaque jour et cela rapidement, la solution Shopping Flux fonctionne parfaitement avec notamment le rapatriement des commandes dans votre Back Office. Je voulais tester Cdiscount, mais je rencontre des problèmes techniques qui ne sont pas de mon ressort. Aujourd'hui, je me dis que je vais tester Ebay et mettre en ligne un flux produits.

Je commence la création du compte sur Ebay, j'ouvre une boutique (gratuit pendant 90 jours) afin de tester les fonctionnalités proposées et je paramètre le flux dans Shopping Flux (catégorisation entre autre et catégorisation boutique - qui n'a pas marchée pour l'instant) et je balance.

Chose surprenante, Ebay n'a pas mit longtemps à indexer les produits et à les publier dans la boutique, pourtant en vérifiant ce soir la publication des produits sur Ebay baisse et augmente et baisse à nouveau c'est assez surprenant comme comportement, je n'ai pas d'explications pour l'instant, mais je trouve en tous cas que l'indexation reste rapide (2 heures pour voir les premiers produits.

Rappelons-le, le Ecommerce c'est non seulement les flux pour les comparateurs de prix, mais aussi et surtout pour les marketplaces. Car en Ecommerce le marketing est prépondérant pour réussir, en effet les comparateurs de prix amènent certes du business mais vous payez au clic chaque visite qu'ils vous apportent sans certitude de vendre (le nerf de la guerre !) alors qu'au contraire les marketplaces vous ramènent des ventes. Vous vendez, vous versez une commission, vous ne vendez pas vous ne payez rien, hormis l'abonnement à Shopping Flux et éventuellement à la marketplace.

Du coup j'ouvre la catégorie "Flux" sur le Blog.

La suite demain...

Lire la suite

Le retargeting a encore de grosses lacunes pour un site Ecommerce

17 Mai 2015 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général

Pour ceux qui me suivent sur Twitter, vu avez peut être lu que je me sépara et donc que je déménageais, cela avec les rachats que ça peut incomber. Rachat de meubles ou d'électroménager et j'en passe, j'ai comme tout expert du Ecommerce, fais mes emplettes sur internet. Je recherchais un frigo alors je me suis tapé les différents sites Ecommerce qui proposent de l'électroménager : Cdiscount en tête car chez eux ils proposent non seulement des prix bas mais également le paiement en X fois par CB, un bon plan quoi.

J'ai commandé mon frigo et je l'ai réceptionné une semaine plus tard, top !

Pour ceux qui ne connaissent pas le retargeting, il s'agit de déposer un cookie sur l'ordinateur d'un internaute qui a visité un site Ecommerce et visionné un ou plusieurs produits sur le site en question, puis ensuite une fois que l'internaute a quitté le site (sensé ne pas avoir acheté), on lui fait visualiser des bannières ciblées avec les produits qu'il a consulté sur des sites pour la plupart éditoriaux qui diffusent des contenus publicitaires avec notamment Critéo le leader mondial du retargeting.

Aujourd'hui, par hasard, je recherche un bureau ancien sur Leboncoin.fr le site de petites annonces bien connu des internautes, d'ailleurs pour l'instant, je sèche car je recherche un bureau ancien genre 18ème/19ème siècle, au pire début 20ème. Au fur et à mesure de mes recherches sur Leboncoin, une bannière apparaît sur la gauche du site :

Vue d'une bannière Cdiscount sur Leboncoin

Vue d'une bannière Cdiscount sur Leboncoin

Il s'agit d'une bannière Cdiscount qui me propose des frigos. Quoi ? Comment est-ce possible ? J'ai déjà acheté mon frigo, pourquoi donc m'en proposer d'autres ? En plus je l'ai acheté sur Cdiscount, et réceptionné depuis une semaine, un comble !

Le retargeting, c'est un excellent levier en Ecommerce mais là clairement il montre ces limites. A la limite l'on m'aurait présenter une bannière du site Crésus sur lequel j'ai consulté une BRM ces derniers jours, j'aurais compris, mais là me présenter une bannière avec un produit déjà acheté est juste non pertinent.

J'avais déjà remarqué cela lorsque je dirigeais mon groupe en Ecommerce, mais je pensais que cela c'était amélioré depuis (3ans déjà).

En gros, vous avez un site Ecommerce et vous faites du retargeting, et bien vous avez le risque de payer pour des clics sur des bannières contenant des articles déjà vendus a l'internaute qui les visualise et qui au final ne vous rapportera aucune vente.

Quel intérêt aurais-je à acheter un nouveau frigo alors que je viens de le faire ? La réponse est claire, aucun.

Le retargeting a donc de GROSSES lacunes sur le parcours client, il faudrait tagger tout le parcours client et ne pas proposer des bannières avec des produits déjà vendus mais justement des produits qui ont été visualisé ou mit au panier mais sans acte d'achat. Je ne comprends pas qu'en 2015 l'on puisse encore voir ce genre de chose, c'est tellement évident sur le fond et sur la forme.

Lire la suite

Ouvrir un compte Instagram est-il utile en Ecommerce ?

8 Mai 2015 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Divers

Aujourd'hui j'ai ouvert un compte sur Instagram le réseau social à la mode en ce moment.

Je ne connais pas trop Instagram, j'ai déjà vu des photos postées sur Twitter via Instagram. Je me pose la question suivante : Instagram peut-il influer en Ecommerce ? Une société qui travaille dans le Ecommerce peut-elle trouver un intérêt à publier des photos de ces produits sur Instagram ?

Aussi, je vais déjà tester Instagram à titre perso afin de voir (voir ici), d'une part comment cela fonctionne et d'autre part et surtout de voir comment l'utiliser dans le domaine du Ecommerce. Je pense sincèrement qu'en fédérant une communauté, l'on peut aisément communiquer sur ces produits et sur une offre commerciale, notamment en publiant sur Instagram une impression d'une newsletter par exemple.

Je ne sais pas trop à quoi m'attendre à titre perso, je n'ai publié que 66 photos ou vidéos à ce jour sur Twitter, mais je vois des personnes comme JoeyStarr qui postent quasiment sur Twitter uniquement avec Instagram.

Evidemment je ne peux pas me comparer avec un profil comme celui-là qui est une personnalité contrairement à moi, mais j'ai j'ai hâte de voir ce que cela va donner, donc je vais essayer de poster des photos avec Instagram presque tous les jours afin de tester en réel les retombées.

J'ai donc commencé par intégrer tout mon répertoire téléphonique en abonnés sur Instagram, au final sur mon répertoire de plus de 800 contacts, seuls un peu plus de 170 sont sur Instagram, ce qui reste un beau pourcentage tout de même. J'en suis surpris d'autant plus que certains ne sont pas des personnes "publiques".

L'inscription est simple sur Instagram, un Email, un mot de passe et c'est tout. L'application sur Iphone est simple d'utilisation et est plutôt bien noté par les utilisateurs (Iphone, source AppStore).

J'imagine déjà transposer l'utilisation en Ecommerce :

- Présenter un nouveau produit

- Newsletter (voir plus haut)

- Promotions (slides à mettre en impression d'écran)

- Opérations en facial ( genre -15% sur TOUT le site)

- Transparence (publier des photos de l'envers du décor)

Pour le dernier point, les gens aiment cela, voir le back d'un site Ecommerce, ce qui se passe derrière l'écran et même dans de nombreux domaines. Cet après midi avec 2 amis que j'avais invité aux 24 heures du Mans, moi-même invité par un team en mode VIP avec accès à tout, je dis bien à tout, et bien leur feedback aujourd'hui c'est qu'ils ont kiffés de vivre une course non pas dans le public mais depuis les paddocks. Donc oui je pense objectivement que publier des photos montrant la préparation d'un colis en Ecommerce ou encore le service client peut aider un site Ecommerce dans la construction de sa notoriété et générer du C.A. Après j'attends de voir comment réagit Google aux publications d'Instagram.

Bon, voici mon compte Instagram pour finir, devenez abonné !

Lire la suite