Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

Pour la 2ème année consécutive je fais parti des 35 blogueurs Ecommerce à suivre sur Twitter

22 Août 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Twitter

Pour la 2ème année consécutive je fais parti des 35 blogueurs Ecommerce à suivre sur Twitter

Veinteractive vient de sortir son classement pour 2016, comme en 2015, je figure parmi les 35 blogueurs experts du Ecommerce à suivre sur Twitter. vous pouvez le retrouver là.

Une bonne nouvelle tant je m'investis sur le blog et dans la communauté Ecommerce pour tenter d'apporter depuis bientôt 7 ans ma vision du Ecommerce et comment progresser.

Cette année, il y a 80 Twitter à suivre séparés en différentes catégories :

Pour la 2ème année consécutive je fais parti des 35 blogueurs Ecommerce à suivre sur Twitter

Bon le descriptif me concernant est un peu "fort" mais juste, je vous laisse en prendre connaissance et n'hésitez pas à faire vos commentaires :

Pour la 2ème année consécutive je fais parti des 35 blogueurs Ecommerce à suivre sur Twitter
Lire la suite

Réflexion du jour : Investir sans discontinuer pour réussir et gagner des parts de marché

19 Août 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprise

Réflexion du jour : Investir sans discontinuer pour réussir et gagner des parts de marché

Dans la distribution il existe 2 types d'entreprises : l'entreprise qui vit sur ses acquis et essaie d'optimiser son compte de résultat avec l'existant sans avoir de politique d'investissement mais plutôt de réduction des coûts, la croissance est inexistante, faible voir négative et à contrario il y a l'entreprise qui créée de la valeur ajoutée en investissant sans discontinuer.

Focus....

Un très bel exemple est l'entreprise SCHMIDT GROUPE voir l'article qui est consacré à Anne Leitzgen la patronne du groupe .

Elle prône une politique d'investissements massifs et elle a raison.

Une entreprise RENTABLE qui investie sans discontinuer, tous les voyants sont au vert

Tous les voyants sont au vert pour SCHMIDT GROUPE : Cash flow, rentabilité et valeur ajoutée, les comptes sont disponibles .

Lorsque je regarde en arrière et que je vois mon ancien job de directeur de magasin chez AutoDistribution, je n'ai aucun regret tant l'aventure était passionnante mais très énergivore.

Je m'explique pour la croissance, il faut de la satisfaction client, c'est indéniable et cela améliore le taux de repeat business, aussi il convient d'avoir les bons outils pour l'ensemble des collaborateurs mais cela a un coût.

Que penser d'une enseigne Nationale qui effectue tous ces envois avec des cartons usagés ? Quelle image cela renvoie aux clients destinataires de ces envois ? Que penser également d'un mail reçu de la direction financière pour demander de justifier l'achat d'un cutter à 4,78€HT ?

La vision d'avoir des collaborateurs avec le sourire est essentielle, Anne Leitzgen le dit dans l'article mais pour cela ils faut qu'ils se sentent bien, pas "compressés", et certainement pas inscrits dans "l'urgence" et "sans aucuns moyens" laissés à l'abandon d'une direction qui n'est là que pour mener une politique économique répressive et courtermiste.

La réussite d'une entreprise s'inscrit dans une vision sur le long terme et une politique d'investissements perpétuelle.

Aujourd'hui à 34 ans, j'ai fais pas mal de jobs de direction opérationnelle de centres de profits, je crois que Anne Leitzgen résume bien ma vision des choses pour les entreprises que je suis amené à diriger.

La clairvoyance de cette femme et son talent de dirigeante font clairement la réussite de SCHMIDT GROUPE de part sa politique d'investissements permanente et sa gestion hors pair.

Quid de la rentabilité d'Amazon ? Elle se fera sur le long terme car il faut voir plus loin, plus grand.

En Ecommerce c'est la même chose, lorsque l'on regarde Amazon et sa politique d'investissements, alors les détracteurs diront, quid de la rentabilité d'Amazon ? Elle se fera sur le long terme car il faut voir plus loin, plus grand.

Amazon sera a terme une "machine à cash" RENTABLE

Amazon sera a terme une "machine à cash" RENTABLE j'en suis persuadé.

Aujourd'hui en 2016, il n'est plus possible de gérer des entreprises comme en l'an 2000 qu'il s'agisse de startups, ou d'entreprises clairement implantées depuis des années voir des dizaines, il est impératif d'investir, de recruter de miser sur la rentabilité sur le long terme.

J'ai vu et je vois beaucoup de boîtes en Ecommerce qui pensent "one shot" prendre une commande sans fidéliser. C'est une grave erreur qui peut mener à la fermeture d'une entreprise, sur le court terme.

Nous arrivions à fidéliser notre clientèle à travers un programme de fidélité hors normes et 21% des nouveaux clients le devenaient de part ce programme fidélité, un must en Ecommerce.

Lorsque je regarde mes expériences professionnelles passées et notamment MotoliGne, je dois reconnaître que nous n'étions pas à la pointe de la satisfaction client sur certains points, pourtant nous arrivions à fidéliser notre clientèle à travers un programme de fidélité hors normes et 21% des nouveaux clients le devenaient de part ce programme fidélité, un must en Ecommerce.

Nous étions en permanence en train d'innover, j'inventais tous les jours des trucs que les développeurs se devaient de coder et cela bénéficiait aux clients qui en redemandaient.

Un cercle vertueux, car des clients satisfaits reviennent c'est une certitude et une vérité établie.

Encore faudrait-il que les grands groupes l'intègrent.... enfin ceux qui ont de l'ambition.

Lire la suite

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

17 Août 2016 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Expertise Ecommerce, #Entreprises, #Entreprise, #Marketing, #Commerce, #Retail 3.0

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

Je me souviens, lorsque j'ai lancé MotoliGne en 2006, nous étions au début du Ecommerce dans la moto.

A cette époque, j'avais 24 ans, et oui cela fait 10 ans et 2 millions d'€uros plus tard (que le temps passe vite) alors pourquoi ce retour en arrière sur un passé totalement révolu ?

Explications...

Et bien depuis j'ai grandi, j'ai eu plusieurs expériences professionnelles après MotoliGne, jusqu'à la direction de 2 magasins de pièces auto dans le 45, un véritable couteau Suisse, pourtant le web me manquait cruellement même si j'étais toujours en veille.

Le multi canal en distribution est essentiel : Mix Boutique/Website notamment.

J'aurais voulu que chez AutoDistribution, ils m'intègrent à leur commission Ecommerce, mais ils n'avaient pas la bonne vision, donc acte, la séparation était inévitable à la vue des divergences stratégiques concernant la croissance des magasins et de l'enseigne.

Résultat de retour sur Nantes, je me suis posé la question, qu'est-ce qui posait problème lorsque j'ai lancé MotoliGne en 2006 ?

La réponse fût sans aucun doute : le social.

En 2007, lorsque j'avais commencé à recruter des collaborateurs, je devais donc faire des fiches de paie et je n'avais pas la compétence et je ne voulais pas me lancer là-dedans tant c'était compliqué. Je faisais donc appel à mon expert comptable, mais il me coûtait un bras et la justesse et l'expertise sur la paie n'était pas forcément au rendez-vous.

L'année dernière en 2015, lorsque j'étais consultant en logistique et Ecommerce pour entre autre le groupe GLS, j'avais un peu de cash dans ma société, j'avais alors pris un développeur en Freelance en télétravail pour bosser sur un site, qui était un fake sur le domaine du social à destination des TPEs. Puis en Décembre j'ai intégré le groupe AutoDistribution et à la direction des 2 magasins d'Orléans et Montargis j'étais très pris par mon job, j'avais donc laissé le projet de côté totalement absorbé par mon travail.

C'est lorsque j'ai su que j'allais partir d'AutoDistribution que je me suis remis sur le dossier. Alors avec Axel (développeur), on a travaillés comme des fous pour sortir une version pré-bêta d'un site qui permet à tous les chefs d'entreprise de créer facilement des fiches de paie sur internet. Aucun logiciel à installer, tout ce fait en ligne, c'est simple, intuitif et rapide et surtout bien moins cher ! A terme nous serons capables de proposer bon nombre de services sociaux en ligne, mais totalement simplifiés. Pourquoi pas la fiche de paie à 1€ ?

C'est donc là que DOTNET a prit toute son ampleur et DOTNET grandit chaque jour car nous (je dis "nous" car nous sommes de plus en plus nombreux à mesure que les effectifs s'étoffent) ne cessons d'innover et d'investir avec une vision stratégique de déploiement globale et écrite.

J'ai tout écris.

DOTNET, la startup Nantaise qui simplifie la fiche de paie

J'ai une vision pour l'entreprise sur 2 ans.

Nous allons attaquer différents marchés et en créer certains qui n'existent pas encore dans le but de simplifier le quotidien des entreprises bien au delà du site qui génère de la fiche de paie sur internet car ma vision va bien au delà.

D'ailleurs en Septembre de cette année, DOTNET, sortira un nouveau site de service en ligne et à terme une douzaine de services afin de répondre à l'ensemble des besoins des chefs d'entreprises toujours pour leur simplifier l'existence.

Aujourd'hui la stratégie est claire : Investir pour gagner des parts de marché et développer nos activités tout en restant rentables, il n'est pas question de perdre de l'argent. La société fera d'ailleurs une augmentation de capital à la rentrée, c'est acté.

Investir pour gagner des parts de marché et développer nos activités tout en restants rentables

Un job de Directeur Général c'est avant tout avoir une vision pour l'entreprise qu'il dirige : investissement, croissance, et rentabilité.

Dans le domaine de la distribution, il convient d'investir sans discontinuer, Jeff BEZOS (PDG d'Amazon) l'a bien comprit

Nous sommes bien loin des cartons que je demandais chez Autodistribution où la stratégie manque cruellement de vison et de moyens !

Lorsque je suis revenu sur Nantes tout début Juillet, j'ai revu tous mes amis dont la majorité dirigent des entreprises sur le Net en Ecommerce. J'ai revu Flo et Mika qui avaient montés plusieurs sites dans la mobilité individuelle notamment dans le vélo électrique.

L'entreprise était montée à 3 millions de C.A et ils l'ont revendue en 2014 pour créer une nouvelle boîte où aujourd'hui ils s'emmerdent. 2500€HT/mois de loyer en bail 3/6/9, un C.A plutôt faible par rapport à du Ecommerce de biens physiques et pas d'effectif, pas d'innovations.

Je ne me sentais pas de revivre tout cela, la logisitique, le SAV, les problématiques clients sur les produits reçus ou non d'ailleurs. DOTNET s'inscrit dans une vision d'optimisation des coûts, de rentabilité et non une course au C.A pour faire du C.A sans avoir de résultat positif sur le bilan.

il faut innover sans discontinuer en Ecommerce & en Retail

Maintenant mon regard est tourné vers les bureaux Nantais de DOTNET où chacun avance pour l'entreprise à travers une vision commune.

Nous recrutons des développeurs PHP en CDI, des intégrateurs, des conseillers clients BtoB et bientôt BtoC non pas sur le domaine de la fiche de paie mais sur d'autres marchés.

Je suis très heureux de vous annoncer que je suis le nouveau Directeur Général de DOTNET.

S.A

Lire la suite