Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

MonDocteur racheté par Doctolib : Focus sur les 2 sociétés d'E-santé Françaises

13 Juillet 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Entreprises, #Internet, #Divers, #France, #Service Client, #billet d'humeur

MonDocteur racheté par Doctolib : Focus sur les 2 sociétés d'E-santé Françaises

Le marché de l'E-santé se concentre un peu plus avec le rachat de MonDocteur par Doctolib. Les deux sociétés créées respectivement en 2013 et 2012 amorcent donc un nouveau virage et devrait former un ensemble de près de 600 collaborateurs.

Leur activité principale étant la mise en relation entre les praticiens, docteurs et spécialistes dans le domaine médical et les patients.

Leur croissance s'inscrit aujourd'hui dans le constat de l'archaïsme du secteur de la santé dans son ensemble.

La consommation de la santé reste sur un mode "à l'ancienne" où certains praticiens remplissent encore des feuilles de soin à la main, refusent la carte bancaire et consultent dans un environnement daté. Et que dire des salles d'attentes où s'amoncellent des magazines de l'année dernière ou encore plus ancien ? Las, le patient n'a toutefois pas le choix, l'offre est inférieure à la demande. 

Il ne s'agit pas d'une critique, mais d'un constat propre à ce secteur d'activité. Au delà du manque de professionnels sur le territoire, les lacunes organisationnelles sont également l'un des fondements de la réussite de MonDocteur et Doctolib.

Ne nous mentons pas, c'est "galère" d'obtenir un rendez-vous avec un spécialiste. Dans certains cabinets, ils refusent carrément de prendre de nouveaux patients, ce qui pourraient s'apparenter à de la non assistance à personne en danger le cas si l'on part dans un peu de lyrisme.

MonDocteur et Doctolib seront donc les deux plateformes de prise de rendez-vous médicaux sur lesquelles il faudra compter pour améliorer l'expérience client/patient. Il est effectivement temps d'avoir un dépoussiérage en règle du secteur en la matière.

C'est d'ailleurs l'ambition affichée par Stanislas Niox-Chateau de "créer des cabinets et des hôpitaux du futur plus humains, efficaces et connectés". Car les deux principaux sujets restent la connexion des cabinets et l'humanisation de la santé qui a peu à peu perdue tout son sens.

Un paradoxe, mais un constat bien réel notamment dans les établissements de santé.

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article