Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

[START-DOWN] CELLNOVO en grande difficulté financière cesse ses activités de vente et de production...Ce qui ne va pas arranger les choses

1 Avril 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Start-Up, #Start-Down, #A ne pas faire, #Digital, #Divers, #Entreprise, #Entreprises, #France, #Internet, #web

[START-DOWN] CELLNOVO en grande difficulté financière cesse ses activités de vente et de production...Ce qui ne va pas arranger les choses

Parfois l'on se demande ce qui peut se passer dans la tête des dirigeants lorsqu'une société en difficulté décide de suspendre sans préavis la commercialisation de ses produits et de sa production. C'est pourtant le choix que vient de faire CELLNOVO une start-up médicale Française.

Plutôt que de chercher à pivoter ou à modifier son offre produit, le management a préféré opter pour la suspension immédiate et sans délai de la commercialisation et de la production de leur système à destination de patients diabétiques.

En même temps, les comptes de la société CELLNOVO ne font pas état d'une très bonne santé financière :

C.A : 1,8 Million d'euros de C.A
Résultat : - 3,7 millions d'euros

Soit une perte quotidienne de -10K€.

Le management a donc choisi de se recentrer sur la recherche d'investisseurs et de partenaires, un travail à temps plein qui nécessite visiblement l'abandon immédiat de toute production et commercialisation... Etonnant.

Au final, il s'agit simplement de supprimer l'activité principale de la société car la recherche d'investisseurs ou de partenaires n'est pas la fonction principale de l'entreprise.

La direction de CELLNOVO a prise cette décision suite à la mise sous contrôle judiciaire (équivalente du redressement judiciaire Français) de sa filiale au Pays de Galles. L'entreprise a également sollicité une procédure de conciliation auprès du Tribunal de Commerce pour la maison mère Française.

Sources ici et  et encore .

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article