CatégorieAUTRES SUJETSweb

Mairie de Thouaré sur Loire : un projet controversé qui interroge les administrés

Ce qu’il se passe à la Mairie de Thouaré sur Loire (44) est tout simplement in-a-ccep-table.

Promesses électorales non tenues

Les promesses électorales de Madame Martine OGER (Maire) ne sont pas tenues, les engagements pris sont reniés, et des projets ubuesques et coûteux sont proposés sans aucune concertation avec les parties prenantes.

Dans un premier temps, il est nécessaire de rappeler le contexte électif de cette équipe municipale. En effet, c’est en pleine pandémie de Covid-19 que les électeurs et citoyens de Thouaré sur Loire étaient invités à s’exprimer en 2020.

Or, le contexte sanitaire était extrêmement défavorable à l’époque, la participation était par conséquent très faible avec une abstention à plus de +55% !

Abstention de + de 55% à Thouaré sur Loire :

De tels résultats invitent à l’humilité.

Dans un second temps, certains projets municipaux semblent être portés par des intérêts personnels ou privés tant ils nuisent aux administrés de Thouaré sur Loire.

Projet de construction de 26 entrepôts en limite de zone verte

En effet, un projet de construction de 26 cellules d’activité en limite de zone verte et protégée est actuellement en cours d’instruction par la Mairie de Thouaré sur loire.

C’est particulièrement incohérent de construire ces 26 entrepôts juste à côté d’une zone verte et protégée car elle ne le sera plus après l’implantation desdits bâtiments.
De surcroît, la zone verte et protégée est située à proximité immédiate d’un quartier résidentiel.

Un tel projet affecterait directement les conditions d’occupation, d’utilisation ou de jouissance des résidences à proximité.

Ainsi, après la construction de ces 25 entrepôts de 6,50 mètres de haut les riverains constateront :

  • Des nuisances quotidiennes de va et vient de véhicules pour desservir ces entrepôts ;
  • Une luminosité naturelle amoindrie par les 6,50 mètres de hauteur de panneaux de tôles composant les entrepôts ;
  • Des clients et salariés se rendront quotidiennement dans ces lieux ce qui occasionnera de la pollution sonore, de la pollution visuelle et bien entendu, de la pollution tout court ;
  • Des activités s’implanteront et certaines nécessiteront de s’équiper d’alarmes qui se déclencheront inévitablement en soirée, durant les périodes de congés et pendant les week-end ;
  • L’utilisation permanente d’engins de manutention occasionnera des bruits, de la pollution et un stress permanent pour les riverains qui entendront les « bip » « bip » « bip » de ces engins lorsqu’ils manoeuvrent ;
  • D’autres activités seront incompatibles avec la présence de pavillons résidentiels et d’enfants à proximité. Ainsi on voit mal des enseignes de débit de boissons, telle que V & B s’installer dans cette zone ;
  • Puis l’intelligence n’étant pas la première qualité du promoteur du projet, il a sciemment choisi d’implanter une route pour desservir ces 25 entrepôts à 20 mètres seulement des habitations séparées par la zone verte et protégée.

L’artificialisation des sols est à éviter

Est-il nécessaire de rappeler que l’artificialisation des sols est à éviter ? Cela n’a aucune cohérence de venir implanter 26 entrepôts à côté d’une zone verte, pavillonnaire et protégée.

Dans un troisième temps, j’avais pris attache avec le service urbanisme de la mairie de Thouaré sur Loire afin d’obtenir des explications concernant ce projet. Puis, faire part de mes doutes quant à celui-ci.

Communication difficile avec la Mairie de Thouaré sur Loire

Un premier mail est ainsi adressé à la mairie de Thouaré sur Loire le 3 Février 2022 à 9h49 avec des questions simples et légitimes :

Des réponses parcellaires de la Mairie de Thouaré sur Loire

Les réponses du service urbanisme de Thouaré sur Loire furent très parcellaires et nécessitaient d’échanger plus en détail avec l’équipe municipale et la Maire, Madame Martine OGER.

Or, la réponse effectuée à ma demande de renseignements complémentaires et à mes propositions de rendez-vous est tout simplement lunaire pour une équipe municipale en place :

Que dois-je en déduire ?

Parce que je sais comment m’organiser, je suis une grosse feignasse ? C’est un peu l’idée du mail vous en conviendrez.

Bien entendu, aucune proposition de date n’a été retenue, et aucun personnel de la Mairie de Thouaré ou de l’équipe municipale n’est revenu vers moi.

Avocats spécialisés en droit de l’urbanisme

Naturellement j’avais pris attache avec un cabinet d’Avocats spécialisé en droit de l’urbanisme et droit public afin de défendre les intérêts concernés.

Ces derniers m’invitent à relancer la Mairie. Je m’exécute le 29 Mars 2022 avec une LRAR réceptionnée à la Mairie de Thouaré sur Loire le 31 Mars.

Suite à ce courrier recommandé, AUCUNE RÉPONSE n’a été apportée de la part de Madame Martine OGER, de ses équipes ou du service urbanisme de Thouaré sur loire. Comme s’il était légitime et habituel de laisser sans réponse les demandes des administrés et des électeurs de Thouaré sur Loire.

Devant ce silence absurde, amateur, et dénué de tout sens de l’intérêt public, l’un des Avocats que j’avais mandaté, adresse Vendredi 15 Avril 2022 un courrier officiel en LRAR à la Maire de Thouaré sur Loire, à Madame Martine OGER, ainsi qu’à ses équipes.

Nous recevons un mail le 20 Avril 2022 indiquant que :

Bien entendu, nous nous interrogeons sur cette information et sa délivrance aujourd’hui seulement. En effet, cet élément aurait pu être communiqué dès que j’en avais fait la demande initiale, soit un mois plus tôt. De surcroît, le cabinet d’Avocats qui a ensuite enjoint la Mairie de transmettre cette information était déjà en copie du courrier…Il s’agissait là de gagner du temps, mais vers quelle finalité ?

Zone attenante déjà saturée par les embouteillages

Puis, il ne faut pas avoir suivi des cours de maths appliqués pour comprendre qu’ajouter 26 nouveaux entrepôts à une zone attenante déjà saturée par les embouteillages, va inévitablement accroître ces problèmes existants, de même que le bruit, et la pollution.

La Mairie de Thouaré évoque un projet d’aménagement de la route de Paris à long terme, avec une voie de bus attenante.
Ce n’est pas sérieux d’autoriser ces nouvelles constructions alors même que les infrastructures existantes se trouvent déjà insuffisantes pour desservir correctement les bâtiments actuels.

Puis comment loger ces nouveaux occupants ? Le problème du logement à Thouaré sur Loire est similaire à celui du reste de la métropole.

En outre, pour ce qui concerne la gestion des eaux pluviales, les services de l’urbanisme prennent bien entendu en compte la création de surfaces imperméabilisées et demandent soit un jardin de pluie soit des évacuations suffisantes, puis cela est taxé.

Pourtant, lorsqu’il s’agit des flux de véhicules consécutifs aux constructions effectuées suite aux permis accordés par ces mêmes municipalités, rien n’est pris en compte.

Résultat : les routes existantes, déjà insuffisantes, sont totalement saturées ; et les nuisances corrélatives sont assurément accentuées.


Pire, malgré le fait que le sujet ait été évoqué avec la Mairie de Thouaré, la municipalité semble vouloir ignorer sciemment ces évidences.

En outre, elle indique avoir refusé plusieurs projets car ils n’étaient pas en phase avec leur vision d’aménagement du site. Pourtant, malgré leurs dénégations quant à leur pouvoir de décision, ils sont parvenus à refuser ces projets. Pourquoi accepter un projet en étant informé que les riverains, contribuables et électeurs sont contre ? Pourquoi nuire par plaisir ?

La Mairie délivre un nouveau permis de construire sans consulter les riverains concernés par le projet

Alors que le premier permis de construire avait été refusé par la Mairie, qu’elle avait été sollicitée par les riverains et un avocat au sujet de ce projet contesté ; elle a pourtant délivré un nouveau permis de construire au promoteur sans consulter les habitants à proximité immédiate du site, sans ternir compte des nuisances évidentes qui y sont attachées, tous comme les vis-à-vis crées au préjudice des riverains.

Est-ce cela que le contribuable et électeur attend d’une Mairie comme celle de Thouaré sur Loire ?

Des Huissiers de justice sont venus constater la situation actuelle, la quiétude des lieux et la végétation luxuriante. Ils reviendront constater à chaque étape du chantier les nouvelles nuisances créées sciemment au préjudice des résidents.

Dernier incident en date avec la Mairie de Thouaré sur loire :

Madame le Maire de Thouaré sur loire, Martine OGER, son adjoint Monsieur Thierry ANCEAU et un responsable technique de la mairie s’étaient engagés à adresser ce matin, aux propriétaires et résidents concernés, la copie du permis de construire accordé par leurs services.

Non seulement la copie du PC n’a pas été transmise, mais il convient d’effectuer de nouvelles démarches pour l’obtenir. Encore une promesse non tenue de la municipalité Thouaréenne menée par Martine OGER !

A force de constater le délitement à la mairie de Thouaré sur Loire, générant de l’insatisfaction chez les administrés, les personnels ont fui. Au regard de ces tristes constats, les contradictions de la municipalité et les promesses non tenues, l’incompétence structurelle est indiscutable. D’où l’intérêt majeur d’aller voter, pour ne pas laisser n’importe qui accéder à des responsabilités dont il ne peut assumer la charge. On ne va pas refaire l’histoire…

Ce dossier est à suivre, car il va durer un certain temps.

2 commentaires sur “Mairie de Thouaré sur Loire : un projet controversé qui interroge les administrés”

  1. Bonjour
    Dans la rue derriere le college au jaunais
    Il y a des entrepots libres pas besoin den mettre d’autres sur la commune

  2. ce koi le soussi a thouaré ? Ces des écolos en papier ? On peu même pas trouver une maison pour mettre la family. plein de béton partout pas de forêt ni de parc vert

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page

Blog Entrepreneur du E-commerce