Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

[RETAIL] Quelles sont les conséquences économiques du mouvement des gilets jaunes ?

12 Avril 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Divers, #Droit, #Entreprise, #Emploi, #France, #Retail 3.0, #Retail

[RETAIL] Quelles sont les conséquences économiques du mouvement des gilets jaunes ?

La Banque de France vient de publier un communiqué concernant l'impact économique du mouvement des gilets jaunes.

Tout acte a des conséquences. Les pillages, les blocages, les violences et les saccages ont pesé très lourd dans notre économie.

Ce ne sera pas l'Etat le plus lésé, ni même le contribuable, pourtant il devra mettre la main au portefeuille pour payer le coût de ce mouvement à l'instar des entreprises (du moins pour celles qui auront survécu à cette mascarade anti-démocratique).

L'addition la plus salée sera tout simplement réglée par les travailleurs précaires dont le contrat de travail ne sera pas renouvelé ou le poste simplement supprimé par manque d'activité ou à cause les difficultés de l'entreprise. Ils viendront alors grossir les rangs des bénéficiaires de l'assurance chômage et ensuite du RSA. Ne nous mentons pas, les méthodes employées par les contestataires furent dévastatrices et clairement improductives.

Car les gilets jaunes n'ont visiblement pas eu la vision de se dire que le plus gros employeur de France n'est ni Total, ni Leclerc, ni Carrefour,...etc... auxquels ils ont tant de griefs à opposer, mais  les petites et moyennes entreprises qui ensemble emploient le plus de salariés dans notre pays.

Or ces entreprises n'ont jamais eu les moyens de faire face à ce type de mouvement minoritaire mais extrêmement parasitaire.

Comment travailler lorsque les potentiels clients ne peuvent pas se déplacer librement et venir en magasin ?
Comment espérer payer les salaires si les entreprises n'ont pas de clients et n'ont rien vendu ?
Comment accueillir les clients si l'outil de travail est saccagé ? (restaurants, commerces, même certaines associations ont subies des dommages)

L'indemnisation par les assurances est l'excuse toute trouvée pour ces délinquants en chasuble, seulement la plupart des assurances, même si elles prennent en charge les dégâts occasionnés, ne paieront pas pour le manque à gagner depuis 5 mois. Les conséquences se voient déjà auprès des Tribunaux de Commerce...Les pertes d'exploitation de certaines entreprises étant abyssales.

La Banque de France publie en effet aujourd'hui les premiers chiffres concernant ce mouvement et son impact sur la santé des entreprises.

ALERTE : Hausse de +15,1% des entreprises défaillantes en 2019.

On observe ainsi une hausse de +15,1% des entreprises défaillantes par rapport à l'année passée notamment dans le secteur de la restauration, du commerce et de l'Hôtellerie.

Les défaillances des entreprises entre 10 et 49 salariés ont augmentées de presque +5%

Les défaillances des entreprises entre 50 et 249 salariés croissent de +14,1%

Un peu de pédagogie ne fait pas de mal vu l'érudition des détracteurs :

Défaillance d'entreprise = Société en difficulté

Source ici et .

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article