CatégorieAUTRES SUJETSDISTRIBUTIONEcommerceEntrepreneuriatweb

Levées de fonds : Ces millions brûlés parfois pour rien sont-ils nécessaires aux entreprises ?

Les médias spécialisés publient des dizaines d’articles chaque semaine concernant les différentes levées de fonds des start-up, à tel point que l’on dirait que depuis quelques années, seule la levée de fonds est importante au détriment de la croissance et surtout de la rentabilité de l’entreprise.

C’est comme si la levée de fonds était plus essentielle que le business model en lui-même, comme si l’existence même de la société était axée autour et pour lever des fonds.

Médias, dirigeants, investisseurs se gargarisent de ces levées de fonds, une flatterie pour l’égo pour les uns, un avantage fiscal pour d’autres, et la valeur ajoutée dans tout cela ?

Attention, ne prenons pas toutes les levées de fonds pour les mettre dans le même sac et le jeter aux oubliettes ! Simplement, pour un créateur d’entreprise il est pratiquement systématique de vouloir lever des fonds alors que ce n’est pas la destination même d’une entreprise.

Tout d’abord, la plupart du temps, lever des fonds est initié par un manque de cash. Cela est généralement dû au fait que la société ne soit pas rentable et perde de l’argent au quotidien (cash burn).

Levées de fonds : Ces millions brûlés parfois pour rien sont-ils nécessaires aux entreprises ?

La vocation d'une entreprise c'est de gagner de l'argent

Ne nous trompons pas, rappelons tout de même que la vocation d’une entreprise au delà de créer de l’emploi et de la valeur ajoutée, c’est de gagner de l’argent.

Ce ne sont pas des mots tabous qu’une entreprise existe pour gagner de l’argent car c’est ainsi qu’elle peut se développer à travers l’innovation pour ces clients, rémunérer ses salariés, pérenniser les emplois et investir dans discontinuer.

Ne rentrons pas dans la démagogie de certains ignorants qui conspuent les bénéfices des entreprises ne comprenant pas que sans eux, l’entreprise ne peut perdurer sur le long terme.

Revenons sur ces levées de fonds dont la presse spécialisée tout comme ses lecteurs aiment se délecter au quotidien.

Une entreprise qui a démontrée un business model rentable n'a pas besoin de lever des fonds pour vivre mais pour se développer.

Ce que l’on constate aujourd’hui c’est que les levées de fonds sont pour la plupart (celles médiatisées) faites par des entreprises déficitaires et qui ont besoin de ces levées de fonds non pas pour se développer mais pour échapper au dépôt de bilan.

Je m’étonne d’ailleurs, de voir la presse spécialisée faire l’échos de ces levées de fonds mais nullement des échecs qui peuvent en résulter et ils sont nombreux dans le cas de figure évoqué. Les médias ont pourtant un rôle d’informateur, mais cela est sans doute moins « vendeur » qu’une levée de fonds.

Autant je me réjouis qu’une entreprise parvienne à lever des fonds pour développer son business model rentable, autant je mets les autres dans la case « brûleurs de cash » qui passent plus de temps à préparer leur road show qu’à réellement s’occuper de leur business, des produits et des clients. Ils sont toujours en quête de capitaux pour faire face aux échéances et non pour développer l’entreprise.

La levée de fonds est un instrument extraordinaire s’il est utilisé correctement et s’il est fait au bon moment. La base doit être solide pour bâtir quelque chose sur le long terme.

Nous avons tous le droit d’échouer, de nous tromper, mais cramer du cash avec acharnement (particulièrement lorsqu’il s’agit de l’argent des autres),  dans un modèle déficitaire, relève simplement de la bêtise.

Voici quelques exemples de sociétés ayant réalisées des levées de fonds importantes et qui ont disparues aujourd’hui :

New Wind

Levée de fonds : 2,4 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : 205 000 €

RCAI : -1,9 Millions d'euros

Date de liquidation  : 8 Mars 2017

 

L'usine à Design

Levée de fonds : 5,4 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : 81 000 €

RCAI : -182 000€

Date de liquidation : 17 Avril 2013

 

Univers Runing

Levée de fonds : 1,0 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : inconnu

RCAI : inconnu

Date de liquidation : 7 Août 2017

 

Menlook (Meninvest)

Levées de fonds : 35 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : inconnu

RCAI : inconnu

Date de liquidation : 28 Avril 2017

 

Chics Types

Levée de fonds : 5,4 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : 3,7 Millions d'euros

RCAI : -2,8 Millions d'euros

Date de liquidation : 5 Octobre 2016

 

Predicsis

Levées de fonds : 1,0 Million d'euros

C.A (connu ou communiqué) : inconnu

RCAI : inconnu

Date de liquidation : 11 Octobre 2017

Un article très intéressant à lire sur les levées de fonds en suivant ce lien, car il y a aussi des entreprises (notamment dans l'IT) qui réussissent à se développer sans pour autant lever des millions, fort heureusement !

Arrêtons l'adoration systématique du dirigeant qui parvient à lever des fonds car la plupart du temps il lui reste tout à construire. La ligne d'arrivée c'est la rentabilité et la pérennité, pas le cash levé, et certainement pas le cash cramé. 

______________________________________________

MAJ : 07/03/2018 article à lire de Tristan Dessain-Gélinet à propos des levées de fonds en suivant ce lien.
 

Autre société ayant levée des fonds et en cours de disparition :

Giroptic

Levées de fonds : 5,9 Millions d'euros

C.A (connu ou communiqué) : inconnu

RCAI : inconnu

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page

Blog Ecommerce SEO | SEA