Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

[ECOMMERCE] Envie de faire carrière dans le E-commerce ? Découvrez quelques métiers de ce secteur d'activité en plein boum

10 Avril 2019 , Rédigé par Benoît DUMONT [Invité] Publié dans #Internet, #E-commerce en général, #Ecommerce, #Digital, #Divers, #Emploi, #Entreprises, #Entreprise, #ecommerce, #e-commerce, #web

Légende : L’e-commerce, secteur d’avenir

Légende : L’e-commerce, secteur d’avenir

Dans un monde où le marché du travail est plus que morose, s’il y a bien un secteur où ce problème n’existe pas ou presque, c’est très certainement celui de l’e-commerce et du Web en général, tant les offres d’emploi sont légion, mais surtout tant les métiers ne cessent d’évoluer au fil des ans et du développement de nouvelles technologies. S’il y a une seule qualité à avoir pour travailler dans le secteur de l’e-commerce, que ce soit dans des compagnies de service, de poker, de vente à domicile ou de conseils, c’est celle de l’adaptabilité rapide à un monde en constante évolution. Il ne faut pas non plus négliger la toute simple motivation et envie de travailler dans un secteur novateur et une entreprise moderne. Bien souvent, ces preuves de motivation et d’adaptabilité sont regardées avec bien plus d’attention par les potentiels recruteurs que le nombre de lignes sur votre CV. Si l’e-commerce vous intéresse, il y a forcément un métier fait pour vous dans cet environnement tant ceux-ci sont nombreux et divers. En voici quelques exemples.

 

1. Le community manager

Plus le temps passe, et plus ce poste prend de l’importance au sein des grandes compagnies du Net, mais aussi désormais au sein des entreprises plus petites. Le community manager a pour objectif de faire parler de sa compagnie sur Internet, à l’aide des réseaux sociaux ou des forums. Il doit faire en sorte que sa marque soit citée le plus de fois possible sur le plus de supports différents possible, mais il doit aussi faire attention que celle-ci soit toujours présentée de manière positive, dans le but d’éviter le « bad buzz », véritable cauchemar du community manager. Même si dorénavant les compagnies les plus modestes ont un community manager, ce poste est encore plus important pour tous les sites bénéficiant d'un grand nombre de visiteurs en même temps, comme les réseaux sociaux ou les sites de poker en ligne, car il y a un contenu immense à gérer et surveiller.

Les qualités requises pour un tel travail sont avant tout d’être un bon communicant, d’être très réactif et de connaître sur le bout des doigts le fonctionnement de tous les réseaux sociaux. Il n’existe pas de formation dédiée pour devenir un community manager, n’importe quelle école de marketing ou de communication, voire de journalisme, pourra vous donner les bases nécessaires. Vos qualités rédactionnelles et votre enthousiasme feront le reste.

 

2. Le webmaster

Ce métier est peut-être le plus logique et le plus évident pour tout site d’e-commerce. Le webmaster a comme responsabilité de mettre en page le site Web de la compagnie, de vérifier le bon fonctionnement de celui-ci et la facilité avec laquelle l’internaute peut y naviguer. Il est en quelque sorte l’architecte du site Web, il ajoute les contenus créés par d’autres personnes et veille à la bonne construction et création des pages. Il est en gros le responsable de l’efficacité et de la lisibilité du site Web de la compagnie. Pour continuer avec l’exemple d’un site de poker, ce sera ses talents qui permettront aux joueurs de trouver rapidement une table avec le bon type de jeu (Texas Hold’em, Omaha hi-lo, …) et avec des blinds dans la gamme de prix désirés.

Bien entendu, des qualités en informatique sont requises pour ce travail, du codage à l’écriture HTML en passant par des bases en graphisme. Mais le webmaster sera aussi souvent responsable d’une petite équipe sous ses ordres, il faudra donc savoir travailler avec d’autres, savoir partager le travail et savoir bien communiquer. Une formation en informatique, de niveau Bac+2 à Bac+5, sera la plus appréciée, mais des cursus en communication ou graphisme sont aussi envisageables.

Le service à domicile, fer de lance de l’e-commerce

Le service à domicile, fer de lance de l’e-commerce

3. Le traffic manager

Et encore un métier qui n’existe qu’avec un nom anglais, preuve à la fois de sa nouveauté mais aussi de son importance internationale. Le traffic manager a comme objectif de gérer la publicité de la marque, à travers tous les moyens possibles : Internet, télévision, journaux. Il organise les grandes campagnes publicitaires des groupes, établit les stratégies et effectue le suivi de celles-ci pour en déterminer l’efficacité ou non afin de changer de cap si nécessaire. Pour un site de poker en ligne, ce sera lui qui, par exemple, décidera quel sportif sera le plus à-même de représenter le site et quels cibles visées (jeunes, pros, novices, …) en fonction du marché actuel. Il est à différencier du community manager qui ne fait pas de publicité mais plutôt de la communication.

Le traffic manager doit être doué bien sûr dans toutes formes de communication, mais aussi savoir interpréter de nombreux chiffres et paramètres et aussi être facilement inspiré et être riche d’idées différentes. Une licence dans une école de marketing, de commerce ou d’information en nouvelles technologies seront suffisantes pour trouver un poste si vous affichez les bonnes dispositions mentales.

 

4. L’architecte réseau

Ici, nous avons affaire au plus pointu de ces métiers, et tout le monde ne sera pas capable de le réaliser car celui-ci est très technique et demande de nombreuses qualités en informatique. Il s’occupe de la gestion des serveurs et de la structure du réseau informatique général de toute l’entreprise. Il est responsable de tout le système informatique de l’institution et doit s’efforcer de réaliser sa tâche compliquée tout en essayant de minimiser les coûts au maximum et en augmentant la rapidité des échanges et la vitesse globale du réseau.  Pour en terminer avec l’exemple du site de poker, l’architecte réseau sera primordial car les sites de poker en ligne sont une véritable fourmilière avec un nombre d’interactions par seconde impressionnant, et de la qualité du travail de l’architecte réseau dépendra grandement la rapidité et donc le succès du site, et donc de la marque en général.

Savoir coder, savoir parler anglais, savoir résoudre les problèmes et savoir travailler sous une pression permanente sont des qualités inhérentes à tout bon architecte réseau. C’est ce métier qui réclame les études les plus complexes, avec un Bac+5 suite à une école d’ingénieur, et une spécialisation dans les télécommunications ou les réseaux.

Article invité : Benoît DUMONT

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article