Blog Ecommerce : Actualités E-commerce et IT.

Articles récents

[ECOMMERCE] Alibaba un ecommerçant en croissance et RENTABLE ! Découvrez les chiffres du géant Chinois

6 Février 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Analyses sites e-commerce, #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #ecommerce, #e-commerce

[ECOMMERCE] Alibaba un ecommerçant en croissance et RENTABLE ! Découvrez les chiffres du géant Chinois

Alibaba est devenue une enseigne incontournable du Ecommerce avec ses évènements annuels qui génèrent des centaines de millions de dollars de C.A en quelques heures seulement.

Même si la croissance d'Alibaba a tendance à ralentir, ce qui est un phénomène tout à fait normal dans le cycle d'évolution d'une l'entreprise, les chiffres du 4ème trimestre 2018, rendus publics restant impressionnants :

C.A 4ème trimestre 2018 : 17,5 Milliards de dollars (+41% vs N-1)

Bénéfices : 4,9 Milliards de dollars (+37% vs N-1)

Le taux de rentabilité est excellent et la diversification amorcée par Alibaba est payante même si le Ecommerce représente encore près de 90% de son C.A, le cloud générait près d'1 Milliard de C.A. Toutefois, même si la croissance de 41% de son C.A est très appréciable, elle reste cependant en deçà de l'année précédente où elle atteignait 60%. Le tassement de la croissance Chinoise explique cette baisse de progression pour Alibaba.

Autre facteur important pour Alibaba, la baisse de ses parts de marché face à une concurrence comme JD.com ou Pinduoduo. Là où Alibaba détient encore aujourd'hui plus de 53% de parts de marché, elles s'étiolent cependant année après année au bénéfices de ses concurrents.

Le point essentiel reste la rentabilité exceptionnelle de l'enseigne de Ecommerce.

Source : ici et

 

Lire la suite

[ECOMMERCE] Le patron du site Ixtem Moto se livre sur ses difficultés. Touchant de sincérité et de bienveillance.

1 Février 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #Internet, #e-commerce, #ecommerce

Michel Das Neves, le responsable du site Ixtem Moto se livre dans cette vidéo sur les difficultés du marché de l'accessoire moto sur internet. Le Ecommerce est évidemment compliqué lorsqu'on atteint une taille intermédiaire, à la fois trop gros et trop petit Ixtem moto patine un peu.

Michel exprime dans cette vidéo son ressenti concernant le marché moto sur internet et l'humain qui se trouve derrière chaque entreprise. On le sent ému, touchant et touché par la conclusion d'une année 2018 difficile où la suprématie du leader est devenue anxiogène pour tous les acteurs du marché moto.

Sans débattre sur le sujet de la visibilité online qui a mon avis n'est pas suffisamment ou correctement travaillée chez Ixtem Moto, je crois surtout que la différenciation de l'offre est indispensable voire essentielle pour se démarquer, j'y reviendrai plus loin.

L'autre sujet concerne le transport et la chaîne logistique, il est acquis que dorénavant il est impossible de les valoriser correctement. Cependant, je trouve qu'il manque aujourd'hui un vrai programme fidélité chez l'ensemble des ecommerçants moto, d'où la volatilité des clients et un taux de repeat business de plus en plus faible. A l'époque de Motoligne nous recrutions 21% de nos nouveaux clients grâce au programme fidélité, notre principal concurrent plafonnait à 4% (source Fia Net).

Personnellement je ne crois pas qu'être un acteur généraliste qui propose tout et son contraire à ses clients soit gage de pérennité à moyen terme. C'est certainement l'erreur commise avec Motoligne et le groupe VM en 2011. Nous aurions dû rester sur la pièce moto que nous faisions très bien à l'époque avec plus de 10 000 batteries vendues chaque année, plus de 15 000 jeux de plaquettes de frein, plus de 3000 bougies...etc...

Seulement en 2010 toujours en quête de croissance et de prise de parts de marché, nous nous étions fourvoyés en reniant l'ADN de Motoligne. Nous avions choisi d'intégrer l'ensemble des gammes de casques, blousons, bottes et gants des plus grandes marques suite à l'intégration du groupe VM. Le consommateur s'en trouvait égaré, et nous l'avions en partie perdu.

Aujourd'hui pour Ixtem Moto qui a une belle taille intermédiaire (3 Millions d'euros de C.A) il faut rester focus sur la passion et sur une différenciation essentielle afin de progresser et stopper cette course au C.A pour se concentrer exclusivement sur la rentabilité quitte à sortir les marques et les gammes non rentables.

Ce n'est pas parce que le leader intègre telle marque ou tel produit qu'il faut faire de même.

Puis sur tous les marchés l'on retrouve toujours un deuxième, un troisième..etc.. derrière un leader.

Sincèrement je préfère mille fois faire 1 million d'euros en étant rentable que 2 ou 3 et perdre de l'argent comme l'on peut l'imaginer en regardant cette vidéo concernant Ixtem Moto.

Les concurrents d'Ixtem Moto vont certainement pavoiser en visionnant la vidéo de Michel (enfin surtout un) c'est dans leurs habitudes. Je ne peux que les inviter à faire preuve d'humilité, ce qui leur a cruellement manqué ces dernières années contrairement à Michel.

 

Lire la suite

[FOODTECH] Munchery baisse le rideau après avoir levé 125 Millions de dollars

24 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Foodtech, #Start-up, #Start-down, #Entreprises, #Entreprise, #Livraison Ecommerce

[FOODTECH] Munchery baisse le rideau après avoir levé 125 Millions de dollars

Munchery nouvelle victime de la livraison de repas à domicile à l'instar de Foodora ? Ou nouveau constat un peu amer pour les investisseurs que le marché existe mais sans réel potentiel de rentabilité à moyen voir long terme ?

Quoi qu'il en soit, Munchery a cessé définitivement ses activités après plusieurs levées de fonds réussies au cours d'une décennie.

Ailleurs le marché se tend également, Delivroo, l'un des leaders du marché de la livraison de repas à domicile était jusqu'à présent en discussion avec Uber afin de céder ses activités pour 2 Milliards de dollars. Cependant la valorisation est jugée trop faible par Delivroo qui pour le moment a refusé l'offre d'Uber.

Source ici et .

Lire la suite

[INTERNET] Que se passe-t-il en 1 minute sur internet ? Découvrez-le dès maintenant avec cette infographie.

22 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Divers, #Digital, #Flux, #France, #Internet, #Réseaux sociaux, #web

[INTERNET] Que se passe-t-il en 1 minute sur internet ? Découvrez-le dès maintenant avec cette infographie.

En 1 minute, il se passe beaucoup de choses sur la toile, avec cette infographie réalisée par Statista découvrons-les.

3,8 Millions de requêtes sur Google
800 000 fichiers téléchargés sur Dropbox
87 000 heures de vidéos vues sur Netflix
1,5 Millins de titres écoutés sur Spotify
16 500 vidéos visionnées sur Vimeo
400 Heures de vidéos chargées sur Youtube
2 Millions de minutes d'appel sur Skype
156 Millions d'emails envoyés
243 000 Photos téléchargées sur Facebook
65 000 Photos téléchargées sur Instagram
29 Millions de messages traités sur WhatsApp
350 000 Tweets postés sur Twitter
210 000 Snaps téléchargés sur Snapchat
120 Nouveaux comptes de crées sur Linkedin
25 000 Post sur Tumblr
18 000 Matchs sur Tinder

Ça donne un peu le tournis d'autant plus que la liste est loin d'être exhaustive ;-)

Lire la suite

[ECOMMERCE] Comment faire du E-commerce un allié du commerce de proximité ?

15 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Commerce, #Digital, #Divers, #Ecommerce, #E-commerce en général, #Emploi, #Entreprise, #Entreprises, #France, #Internet, #Livraison Ecommerce, #Retail 3.0, #Retail, #Réseaux sociaux, #SEO, #Service Client, #Transport, #e-commerce, #ecommerce, #web

 

Parce qu'il faut des idées afin qu'il existe des débats, nous en comptons pourtant bon nombre qui ne sont pas bonnes mais qui ont le mérite de poser les bases d'une discussion.

[ECOMMERCE] Comment faire du E-commerce un allié du commerce de proximité ?

La croissance d'un secteur d'activité ne signifie pas sa rentabilité.

Il y a cinq mois le contexte était différent, mais le sujet de la désertification des centres villes est plus que jamais d'actualité notamment avec les évènements sociaux récents à l'origine de la destruction de centaines voir de milliers d'emplois. Encore faut-il pour leurs initiateurs en assumer les conséquences. Il faut davantage de courage pour chercher à éteindre un incendie que le provoquer.

Poser le contexte tel que : "Le Ecommerce contre le Commerce" est une hérésie même pour les plus extrémistes des détracteurs, les deux étant parfaitement complémentaires.

Nous n'allons pas refaire l'article du mois d'Août qui suivait l'annonce du député David LISNARD à propos de taxer le E-commerce, car sans même avoir commencé, le combat est aujourd'hui perdu d'avance.

D'une part l'actualité fustige Amazon devenue l'enseigne E-commerce à abattre, à l'origine de tous les maux si l'on en croit les médias pas toujours très avisés à traiter ce type de sujet. (Report utopique des achats en magasin sur Amazon et destruction de millions de produits d'après le reportage de Capital - M6, gardons tout de même un peu de mesure).

D'autre part, l'échec de nos pouvoirs publics dans l'accompagnement des commerçants pour amorcer le virage du digital et du E-commerce est l'un des fondements de la taxe E-commerce. Les évènements liés aux gilets jaunes ne furent que l'étincelle qui alluma la mèche.

C'est malheureusement la popularité d'un sujet qui fait qu'il est ou non traité. Les sentences ne sont plus rendues dans les prétoires mais dans les rédactions.

Si la taxe Ecommerce est injuste pour de nombreuses raisons (lire ), le plus important aujourd'hui n'est plus d'éteindre l'incendie précédemment allumé, car il est déjà trop tard. Il faut maintenant essayer de contenir les flammes de la soi-disante justice sociale avant qu'elle ne dévore complètement les marges de ce secteur d'activité déjà sinistré par de nombreuses procédures collectives.

N'en déplaise à nos dirigeants ainsi qu'à tous les individus en manque d'éducation et de connaissances :  la croissance d'un secteur d'activité ne signifie pas sa rentabilité. Pour qu'il y ait redistribution, il faut qu'il y ait prospérité.

Emmanuel MACRON semble cependant avoir le même raisonnement puisqu'il précise dans sa lettre aux Français que :

"Nous ne pouvons, quoi qu’il en soit, poursuivre les baisses d’impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique."

Le raisonnement est correct.

Il est tout de même assez navrant de constater que la plupart des détracteurs de notre économie moderne sont dans l'assistanat et attendent miraculeusement une intervention du législateur afin d'améliorer leur quotidien.

Certains commerçants se sont tournés depuis des années vers le digital et le E-commerce afin de développer leur commerce, ce n'est pas un phénomène nouveau notamment avec les réseaux sociaux.

La véritable question réside simplement dans le choix d'attendre passivement que le législateur intervienne afin de mettre en place une taxe sur la réussite des concurrents ou d'être au coeur de la problématique et de mettre en place les éléments nécessaires et différenciant pour contrebalancer l'équation.

Céline Dalmard (consultante en communication) prône que l'on peut faire d'internet un allié du commerce traditionnel (voir l'article ici).

Seulement le digital, le E-commerce ne peuvent vous permettre d'atteindre vos objectifs qu'au travers d'un long travail, chronophage et dont l'issue n'est absolument pas garantie.

Pour le magasin de proximité il convient d'adopter immédiatement une stratégie digitale :

1. Créer un site internet : Peu importe que vous vendiez ou non, un site internet est indispensable pour présenter votre activité, vos produits...etc... des plateformes existent pour créer facilement et rapidement un site internet avec un budget raisonnable.

2. Les réseaux sociaux : Utilisez Instagram, Facebook, Twitter afin de communiquer quotidiennement sur les nouveautés dans votre magasin, les arrivages, les promos, les évènements...etc..

3. Google : utilisez Google Adwords afin de vous démarquer de vos concurrents et achetez des mots-clefs locaux à prix réduit.

4. SEO : ou Search Engine Optimization, l'art de positionner un site internet dans les résultats de recherche naturels d'un moteur de recherche est composé d'une multitude de critères et de facteurs, faites-vous accompagner, mais ce levier d'acquisition est indispensable, même pour un commerce de proximité. Quoi de mieux que d'être immédiatement visible lorsqu'un internaute entre par exemple "Serrurier Nantes" ?

5. Google My business : Créez impérativement votre page Google My Business, c'est gratuit et vous pourrez collecter les avis clients et réagir à ceux-ci. Aujourd'hui les avis clients de Google sont la référence en matière de crédibilité pour une enseigne.

6. BDD et RGPD : Si vous disposez d'une base de données de votre clientèle, il convient de l'utiliser (en conformité avec la Règlementation Générale sur la Protection des Données) afin de promouvoir vos opérations commerciales et relancer vos prospects.

7. Partenariats digitaux : Cherchez, trouvez des partenaires de confiance afin de faire connaître réciproquement vos produits et services sur la toile.

8. Devenez point relais : Au delà de la rémunération symbolique par colis remis au destinataire, cela crée surtout du trafic en point de vente. Charge au commerçant de transformer ces visiteurs en clients, mais comme tout commerçant il sait faire non ?

Le 9ème point consisterait à ouvrir un site E-commerce, mais c'est une autre histoire. Le E-commerce n'est pas l'ennemi du commerce traditionnel, mais son indispensable levier de croissance réciproque.

Pour qu'il y ait redistribution, il faut qu'il y ait prospérité.

Lire la suite

[RETAIL] LECLERC ouvre un Drive destiné à accueillir les piétons !

10 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Commerce, #Divers, #Entreprise, #France, #Internet, #Livraison Ecommerce, #Logistique Ecommerce, #Marketing, #Retail 3.0, #Retail, #Service Client, #Transport, #web

S'il est exact que certains clients un peu originaux se déplacent à pied retirer leur commande au drive de centres LECLERC, il était tout de même peu probable que l'enseigne d'hypermarchés ouvre un tel point de vente.

C'est cependant bien le cas à l'Avenue de Clichy à Paris, juste en face du Monoprix :

[RETAIL] LECLERC ouvre un Drive destiné à accueillir les piétons !

Ce nouvel espace de retrait de commandes est situé près d'une sortie de métro et saura séduire les clients qui sortent du travail sans vouloir se rendre dans un point de vente afin d'y remplir un caddie.

Drive Piéton Leclerc - Avenue de Clichy

Drive Piéton Leclerc - Avenue de Clichy

Lire la suite

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

7 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #A ne pas faire, #Commerce, #Digital, #Divers, #Droit, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #Expertise Ecommerce, #France, #Internet, #Marketing, #Retail, #Retail 3.0, #Service Client, #billet d'humeur, #web, #sites e-commerce à éviter, #ecommerce, #Trustpilot

 

LA SOCIÉTÉ TRUSTPILOT EST ASSIGNÉE EN JUSTICE EN FRANCE

PAR PLUSIEURS ENTREPRISES DU DIGITAL ET DU E-COMMERCE

Septembre 2020

Trustpilot délivre des avis clients déloyaux, mensongers, et injurieux en violation de l'article L. 111-7-2 du code de la consommation.


 

DOSSIER SPÉCIAL TRUSTPILOT

 

Vous rencontrez des difficultés avec Trustpilot ?

Vous êtes au bon endroit !


Fondée en 2007, la société Trustpilot collecte des avis clients pour le compte d'entreprises du digital et du physique. Située au Danemark l'entreprise opère dans 25 pays. Cependant elle a pris soin de ne pas disposer d'une filiale dans chaque pays où elle génère du C.A.

1. Trustpilot génère du C.A en France sans y payer ses impôts.

Vue des services Trustpilot proposés sur la plateforme Française de la société éponyme.

Vue des services Trustpilot proposés sur la plateforme Française de la société éponyme.

Ainsi, Trustpilot commercialise ses services en France sans disposer d'un bureau ou d'une filiale dûment déclaré au Registre du Commerce et des Sociétés. L'intégralité du C.A généré sur le territoire Français échappe ainsi à toute imposition ce qui crée une concurrence déloyale vis à vis des entreprises rivales qui s'acquittent de leurs impôts sur notre territoire.

Toutefois au delà du la situation fiscale plutôt douteuse (en matière d'éthique) de la société Trustpilot, ce que cet article souhaite dévoiler ce sont surtout les méthodes malveillantes de la société Trustpilot.

Les avis clients sont essentiels pour se faire une opinion objective d'une entreprise, d'un site E-commerce ou d'une enseigne en particulier. Encore faut-il qu'ils soient collectés correctement, avec éthique et dans le respect tant pour le consommateur que pour l'entreprise évaluée.

2. TrustPilot viole le droit d'auteur et se rend coupable de contrefaçon.

Trustpilot se présente comme un annuaire de professionnels et crée des pages à propos d'entreprises :

Mail adressé par les services de Trustpilot

Mail adressé par les services de Trustpilot

Il est tout à fait exact de dire que :

 "Le Code de commerce prévoit que les informations figurant au Registre du commerce et des sociétés (RCS) peuvent être portées à la connaissance du public. Il autorise également la diffusion de ces informations par voie électronique."

La réutilisation des informations du Registre du Commerce et des Sociétés par des sites internet de type annuaires d'entreprises est donc autorisée, l'exemple le plus flagrant étant Societe.com.

Cependant Trustpilot n'exploite pas les informations figurant au Registre du Commerce et des Sociétés mais s'adjuge le droit de reprendre des éléments protégés par la propriété intellectuelle et le droit d'auteur : nom de domaine, marque déposée, charte graphique, logo et contenus. Trustpilot s'autorise même à faire des backlinks (de mauvaise qualité) sans le consentement du propriétaire du nom de domaine ou du site qui l'exploite.

Ces éléments ne figure aucunement au Registre du Commerce et des Sociétés. Il s'agit d'une violation caractérisée du droit d'auteur et de délit de contrefaçon visant à tromper le consommateur en lui faisant croire que Trustpilot dispose bien de l'autorisation de l'entreprise évaluée afin de collecter et présenter des avis à son sujet, ce qui est FAUX.

En matière de contrefaçon de droit d'auteur, la loi Française précise qu'il s'agit d'un délit puni par :

- trois ans d’emprisonnement et 300 000 € d’amende (750 000 € pour les personnes morales),
- cinq ans d’emprisonnement et 500 000 € d’amende pour la commission du délit de contrefaçon en bande organisée ou lorsque les faits portent sur des marchandises dangereuses pour la santé, la sécurité de l’homme ou l’animal,
- la fermeture totale ou partielle, définitive ou temporaire, pour une durée de cinq ans au plus, de l’établissement ayant servi à commettre l’infraction,
- la confiscation des recettes procurées par l’infraction, des produits et œuvres contrefaisants, du matériel spécialement destiné à leur contrefaçon,
- la condamnation aux frais du prévenu à l’affichage du jugement ou à sa publication

Le problème étant d'une part que Truspilot s'arroge le droit de reprendre le nom, le domaine, la marque, la charte graphique, le logo et parfois le contenu d'un site internet sans le consentement de leurs propriétaires.

D'autre part bon nombre d'entreprises ont déjà pu sélectionner une plateforme de collecte d'avis clients concurrente à Trustpilot. Là où leurs collaborateurs passent déjà du temps à répondre aux commentaires et elles n'ont tout simplement pas envie de multiplier les prestataires en la matière, ce qui est parfaitement légitime.

3. Trustpilot pratique le chantage commercial pourtant réprimé par le Code Pénal (Article 31210) de 5 ans d'emprisonnement et de 75 000€ d'amende.

Trustpilot créée ainsi des pages concernant des entreprises ou des sites internet en reprenant des informations sans le consentement de leurs propriétaires et sans les informer, afin de collecter des avis clients, la plupart du temps négatifs voir très négatifs avec deux objectifs :

- Générer du trafic sur leur plateforme d'avis clients et se rémunérer à la publicité, car les clients et prospects trépignent de lire des avis négatifs sur les enseignes.

- Obliger les entreprises à ouvrir un compte client chez eux afin de pouvoir répondre aux avis clients et proposer toutes sortes de services additionnels, il s'agit là de chantage commercial caractérisé.

Mail adressé par les services de Trustpilot

Mail adressé par les services de Trustpilot

Le chantage commercial pratiqué par Truspilot est réprimé par 5 ans de prison, 75 000€ d'amende et majoré de dommages et intérêts.

4. Trustpilot induit le consommateur en erreur et se rend coupable de publicité mensongère.

Extrait des CGU de Trustpilot

Extrait des CGU de Trustpilot

Alors que Trustpilot se défend en mettant en avant la "liberté d'expression" pour ne pas supprimer les pages délictuelles, elle omet sciemment un élément essentiel : 

Afin d'avoir une image juste d'une entreprise, d'un service, ou d'un produit il convient d'intégrer les avis négatifs mais également les avis positifs. Dans le cas contraire il s'agit d'un service de publicité orienté et donc illicite.

Or s'il est aisé d'obtenir un retour d'expérience négatif de la part des consommateurs, il est beaucoup plus difficile d'avoir leur ressenti positif.

Ainsi, lorsqu'une entreprise choisie une plateforme d'avis clients, elle doit solliciter ses clients afin qu'ils donnent justement leur avis et alimentent ainsi la plateforme.

Pour récolter des avis clients positifs ou des recommandations, il convient de solliciter le consommateur satisfait au bon moment pour ne pas créer de frustration. La plupart des plateformes d'avis client adressent un email au consommateur à des étapes clés (réception de la commande, validation, etc..) l’incitant à partager son expérience, c’est toute l'expertise et l’utilité de ces plateformes d’avis clients.

Or dans le cas de Trustpilot, la page de l'entreprise évaluée est ouverte sans le consentement de ladite société. Elle ne sollicite pas les clients satisfaits de leur expérience d'achat, la page devient alors rapidement le réceptacle des avis les plus virulents parmi les déçus de l'entreprise évaluée.

Plus une plateforme est alimentée en avis et donc en contenu, plus elle est visible dans les moteurs de recherche et augmente ainsi son audience et son impact. A l'instar de Trusted Shops, cette plateforme d'avis clients inclut dans ses services l'envoi de mails afin de collecter les avis clients sur leur expérience d'achat.

Mail reçu de la part de Trusted Shops

Mail reçu de la part de Trusted Shops

Cela permet deux choses essentielles :

- De favoriser le nombre des avis, et donc leur représentativité afin d'obtenir un échantillon caractéristique des consommateurs satisfaits et non satisfaits.

- De s'assurer que les avis ainsi collectés correspondent à de vrais clients et non à des avis fallacieux.

Trustpilot induit le consommateur en erreur car ils montrent sciemment des commentaires la plupart du temps négatifs (absolument pas représentatif de la qualité des produits ou des services de l'enseigne évaluée) et obligent de fait ces entreprises à orienter leurs clients vers Trustpilot afin de donner leur avis au détriment de leur plateforme habituelle.

C'est une nouvelle fois un constat de chantage commercial mais pas seulement. En agissant ainsi, elle favorise les enseignes qui choisissent Truspilot pour gérer l'ensemble de leurs avis clients au détriment des autres qui ont opté pour une autre plateforme d'avis. Pour le coup ils se retrouvent avec des avis peu élogieux sur le site de Truspilot absolument pas représentatifs de leur activité.

Cette manipulation est caractéristique d'une publicité mensongère en faveur des clients Trustpilot mais en parfaite violation du code de la consommation.

Ce délit est passible de 2 ans d'emprisonnement et de 37 500€ d'amende.

Quelques profils où seuls des avis négatifs sont affichés afin de faire pression sur ces enseignes pour qu'elles travaillent avec Trustpilot :

OVH sur TrustPilot

OVH sur TrustPilot

Office Dépôt sur TrustPilot

Office Dépôt sur TrustPilot

Boulanger sur TrustPilot

Boulanger sur TrustPilot

Apple sur TrustPilot

Apple sur TrustPilot

Carrefour sur TrustPilot

Carrefour sur TrustPilot

Leclerc sur TrustPilot

Leclerc sur TrustPilot

Airbnb sur TrustPilot

Airbnb sur TrustPilot

Trustpilot ne modère aucun commentaire. Ils laissent les auteurs à leurs responsabilités.

5. Du commentaire diffamatoire au dénigrement, Trustpilot laisse faire et cautionne.

Cependant lorsqu'une entreprise conteste un commentaire car il apparaît comme diffamatoire ou fallacieux, Trustpilot demande une preuve d'expérience d'achat à l'auteur du commentaire mais sans la soumettre à l'entreprise qui l'aurait émise :

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

Résultat, aucune vérification n'est véritablement effectuée et le commentaire en question bien que fallacieux continue tout de même d'être affiché sur Trustpilot.

Pire lors de la demande d'examen d'un commentaire, Trustpilot conserve l'impact négatif de celui-ci sur la note générale de l'entreprise évaluée, un non sens total qui dénote une partialité établie. L'entreprise évaluée est toujours présumée coupable alors que le doute, sans élément factuel, devrait lui bénéficier.

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

En choisissant sciemment de continuer à publier des commentaires diffamatoires, bien que dénoncés par les entreprises victimes, Trustpilot n'a plus seulement un rôle d'hébergeur de données mais bien d'éditeur.

Cela signifie que la plateforme est autant responsable que les auteurs des commentaires diffamatoires. Ils nuisent volontairement à l'image commerciale de la société en jetant le discrédit sur l'entreprise évaluée.

Au regard du droit Français, rédiger ou publier un commentaire mensonger c'est de la diffamation, les sanctions débutent à 12 000€ d'amende et il n'y a pas de plafond en matière de dommages et intérêts dont le montant est apprécié par le juge.

6. Trustpilot va plus loin et favorise les pratiques commerciales déloyales

Les soucis judiciaires de Trustpilot ne font que commencer, puisqu'au travers des agissements cités précédemment, ils usent de pratiques commerciales abusives notamment au travers des "déclarations mensongères au sujet du savoir faire des entreprises évaluées".

Les sanctions débutent par le versement de dommages et intérêts substantiels déterminés par le juge et la réparation du préjudice subit.

Le plus dommageable est que la politique de Truspilot est non seulement contraire au droit mais aussi contraire à l'éthique dont la profession a tant besoin pour se crédibiliser au regard des consommateurs.

Où est donc la crédibilité de voir des enseignes habituellement plébiscités par les consommateurs dézinguées sur Trustpilot ?

Si c'est un fait avéré que Trustpilot est dans une vision de malveillance à l'égard des entreprises, il était moins évident que la société danoise méprise à ce point le consommateur que de lui présenter des avis orientés et non vérifiés. Trustpilot trompe simplement le consommateur.

Chaque entreprise, chaque site E-commerce, chaque retailer, chaque distributeur a le droit de choisir sa plateforme de collecte d'avis clients, ce n'est pas à Truspilot de forcer la main avec de pareilles méthodes.

Nous avons consulté la page Trustpilot de nombreuses enseignes du Ecommerce, du retail, des médias et autres. Il en ressort que la majorité des grandes enseignes refusent de travailler avec Trustpilot qui ne se gêne pas pour afficher uniquement les commentaires négatifs de ces sociétés.

Aucune entreprise n'est épargnée. Compte tenu de la note générale de chaque enseigne, je présume qu'il convient de ne plus acheter chez eux ;-) Seulement si vous vous basez sur ces pages d'avis clients Trustpilot, c'est terminé, vous ne commanderez plus rien nulle part.

Les faits qui sont relevés dans cet article sont très graves et hors de tout cadre légal. Ils nuisent par la malveillance et la manipulation aux plateformes d'avis clients dans leur ensemble mais également aux secteurs plus spécifiques du E-commerce et de la distribution.

Nous savons que différentes plaintes sont actuellement en cours contre la plateforme d'avis clients Trustpilot.

Trustpilot a été averti de l'élaboration, de la publication de cet article et du droit de réponse qui y est proposé. Cependant nous n'avons pas reçu de réponse de leur part.

Enfin nous constatons que lorsque vous leur adressez un mail qui sort des standards habituels, ils ne répondent tout simplement pas.

Nous vous invitons à apporter votre témoignage concernant les méthodes malveillantes de Trustpilot en commentaires de cet article.

MAJ du 22 janvier 2019 à 19h10

Nous essayons toujours d'obtenir des réponses auprès de trustpilot concernant leurs méthodes commerciales et d'avoir leurs réactions sur les graves accusations que nous leur portons. A ce jour et malgré nos relances nous sommes toujours en attente.

Nous avons adressé un courrier à leur service juridique et c'est le service client qui a répondu et totalement à côté de la plaque. Nous avons l'impression qu'ils se moquent de la loi, des entreprises, des clients et des dommages qu'ils provoquent par leurs fake reviews et leurs agissements.

Prochaine étape, fédérer une action de groupe afin de fermer leur plateforme Française.

MAJ du 23 février 2019 à 13h13

Aucune réponse officielle de la part de Trustpilot quant aux demandes d'explications qui leurs ont été adressées par voie amiable, puis par l'intermédiaire d'Avocats.

Nous avons par contre reçu des menaces de la part d'un de leurs collaborateurs, Monsieur Robert MUNK qui ne sait clairement par lire un courrier en Français. Non seulement il répond à côté, mais en plus il répond en Anglais. 

Quel mépris pour ses interlocuteurs !

Il ne connaît pas le sujet, et ne représente en rien leur service juridique. Il s'agit simplement d'un directeur commercial n'ayant aucune compétence sérieuse pour traiter les nombreuses problématiques relevées sur Trustpilot et qui avait envie de donner son point de vue hors de tout cadre règlementaire.

Enfin les nombreux commentaires et témoignages reçus ces dernières semaines attestent d'un vrai problème avec cette plateforme d'avis clients.

La prochaine étape sera judiciaire.

MAJ du 4 Mars 2019 à 16h39

Voici ce que pensent les usagers de Truspilot, ils sont excédés par leur méthodes et les faux avis de Trustpilot (les témoignages ont été traduits automatiquement par Google, d'où la traduction approximative Anglais/Français)  mais leur dégoût est clairement affiché :

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

Témoignage à propos de Trustpilot et de ses avis clients.

MAJ du 28 Mars 2019 à 21H06

Bref point concernant Trustpilot.

Ils viennent effectivement de lever 46 millions d'euros et nous sommes ravis pour eux, dans la mesure où ils prévoient de revoir complètement leur politique commerciale, leurs méthodes vis à vis des entreprises évaluées et la présentation illicite des évaluations des entreprises pour les consommateurs.

A notre connaissance cela n'est pas au programme.

Nous sommes toujours en attente d'une réponse de leurs services concernant nos demandes. Malgré deux courriers d'Avocats, Trustpilot n'a jamais répondu, se moquant du droit Français et de ses représentants.

Nous accumulons de nombreux témoignages d'entreprises victimes de Truspilot qui ne sont pas tous publiés ci-dessous car nous les modérons avant publication. Certains commentaires sont extrêmement virulents à l'égard de la plateforme d'avis clients et ne sont pas publiables en l'état.

MAJ du 1er Août 2019 à 11h40

Que dire après 4 mois d'écoulés ? 

Vous avez été très nombreux à nous faire part de votre aversion pour Trustpilot, nous n'avons pas pu publier tous les commentaires, certains étant carrément insultants pour la plateforme d'avis clients. Si le verbe haut est évidemment encouragé, ce n'est pas le cas des insultes, cela n'amène rien au sujet.

Trustpilot, n'a pas tenu à réagir après le commentaire raté de leur collaborateur sur ce blog, ils sont clairement dans une optique de mépris vis à vis de leurs détracteurs.

Il est évident que leur silence condescendant n'aide nullement à résoudre les problèmes que rencontrent de nombreuses entreprises avec leurs services.

Il est dommage qu'une entreprise du numérique étrangère use de pareilles méthodes commerciales sur notre territoire.

Cependant, il n'est guère étonnant compte tenu des nombreux abus constatés que le législateur se charge de réguler l'activité de ces sociétés sur notre territoire.

MAJ du 25/09/2019

Allez une petite MAJ en ce jour de Paris Retail Week, devinez qui j'ai trouvé au salon E-commerce ?

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

et aucune adresse en France bien entendu, pas même un service juridique capable de répondre à des demandes d'Avocats. Je ne vais refaire l'histoire, tout est dans l'article et c'est sans équivoque.

MAJ du 09/10/2019 à 9h33

Un article intéressant vient d'être publié par Jean-Philippe Emeriau.

Court, il résume cependant le malaise dans la gestion des avis clients par des plateformes pas toujours scrupuleuses en matière d'éthique et de transparence. Trustpilot en tête, puisqu'eux ne respectent carrément pas la loi Française et méprisent non seulement les entreprises qui apparaissent dans leurs pages mais les consommateurs qu'ils trompent en connaissance de cause.

MAJ du 23/10/2019 à 10h18

J'ai longtemps hésité avant de publier les messages qui vont suivre à propos de Trustpilot. Je les ai reçu le 10 Octobre :

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

Bien entendu il n'était pas question de publier l'identité de l'expéditeur ni même du cabinet d'Avocats, mais cela donne un peu l'étendu de la complexité pour se défendre face à une entité comme Trustpilot qui ne respecte pas la loi Française et dont la seule adresse est à l'étranger.

MAJ DU 04/11/2019 à 11h28

Dans l'optique de simplifier les échanges concernant le dossier Trustpilot, une adresse mail centralise dorénavant l'ensemble des demandes : Trustpilot@procedure-judiciaire.fr

Notez que différentes procédures judiciaires initiées par des lecteurs du blog sont actuellement en cours. Faites-vous connaître, vous n'êtes pas seul !

MAJ DU 10/02/2020 à 18h35

L'adresse mail du groupe de défense contre TRUSTPILOT (trustpilot@procedure-judiciaire.fr) fonctionne bien, vos mails arrivent bien ainsi que les pièces qui y sont parfois jointes.

Nous vous rappelons de ne surtout PAS revendiquer la page relative à votre entreprise.

Faites-vous connaître au plus vite pour l'action de groupe à l'encontre de TRUSTPILOT.

MAJ DU 24/02/2020 à 10h31

Voici le type de message que nous recevons encore aujourd'hui au sujet de Trustpilot :

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

Les entreprises Françaises en ont assez de Trustpilot et de leurs méthodes anti-concurrentielles visant à jeter le discrédit sur leurs activités.

Evidemment, nous avons été vérifier la page en question, pas un seul avis client n'est vérifié par Trustpilot !

Cela confirme que les avis publiés par Trustpilot sont tout simplement FAUX.

MAJ DU 25/02/2020 à 10h20

Pas une journée ne passe sans que nous ne recevions ce type de mail :

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

MAJ DU 26/02/2020 à 11h25

...

[AVIS CLIENTS] Trustpilot la plateforme d'avis clients dans le collimateur de la justice Française

Nous voyons notre cabinet d'Avocats tout début Mars au sujet des procédures en cours, en France, à l'encontre de Trustpilot.

Plus d'infos à suivre...

MAJ du 23/03/2020

Nous recevons un nouveau témoignage ACCABLANT à l'encontre de TRUSTPILOT. Une entreprise Française, dont le site Ecommerce figure sur l'annuaire de Trustpilot, s'est vue suspendre la possibilité de signaler des avis litigieux, diffamatoires ou carrément FAUX à son encontre.

On rêve !

Non seulement Trustpilot ne respecte AUCUNEMENT la loi Française, ne paie aucun impôt en France et ne dispose d'aucun bureau dans notre pays, mais elle se permet tout de même de répertorier nos entreprises, de leur créer une page sans leur accord afin d'y poster volontairement des avis litigieux dans l'objectif mercantile que les entreprises souscrivent ensuite à ses services de gestion d'avis clients.

Voilà ce que fait Trustpilot, c'est la HONTE des plateforme d'avis clients.

La meilleure? Cela fait maintenant 3 fois que TrustPilot me coupe, pendant 1 mois, l’outil de signalement en ligne pour abus ( !). C’est le comble. Des personnes mal intentionnées laissent des avis diffamatoires, je perds un temps fou à les signaler, et TrustPilot me bloque l’outil de signalement pendant 1 mois, pour avoir signalé trop d’avis… diffamatoires ! Je ne peux donc plus les signaler, doit laisser faire, et subir de lire ces avis détestables. Il faut le faire !

Témoignage d'Arthur (victime de Trustpilot)

Il serait tout de même temps que les équipes de Trustpilot prennent en considération les nombreuses plaintes accumulées contre eux. User encore de telles méthodes commerciales à l'encontre des entreprises, c'est tout simplement lamentable, dénué de tout sens morale et éthique.

 

MAJ du 07/06/2020

Au vu l'ensemble des éléments présentés, la société TRUSTPILOT ne délivre pas une "information loyale, claire et transparente" aux internautes et conséquemment aux clients et prospects des entreprises évaluées. Pire, compte tenu des informations collectées, c'est sciemment que Trustpilot délivre des avis clients déloyaux, mensongers, et injurieux en violation de l'article L. 111-7-2 du code de la consommation.

 

MAJ du 13/09/2020

Pour ceux qui en douteraient encore, TRUSTPILOT a bien été assigné en justice, par plusieurs acteurs du digital et du E-commerce Français pour leurs manoeuvres déloyales et leurs nombreux manquements. Nous vous rappelons que c'est le cabinet d'Avocats de Maître DARRIERE à Paris qui est en charge du dossier Trustpilot.

Extrait d'un des actes d'assignation envers Trustpilot

Extrait d'un des actes d'assignation envers Trustpilot

Sources :

Wikipédia
Societe.com
Trustpilot
Utilisateurs Trustpilot
Infogreffe
INPI
Autres
Témoignages d'entreprises

Cabinets d'Avocats

Lire la suite

[ENTREPRISE] Evolution du montant du SMIC au 1er Janvier 2019

1 Janvier 2019 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Ecommerce, #Entreprises, #France, #fiche paie

Comme chaque année, le SMIC est revalorisé une à deux fois par an. L'année 2019 commence donc par une hausse du SMIC porté de 9,88€ brut horaire à 10,03€ brut horaire.

[ENTREPRISE] Evolution du montant du SMIC au 1er Janvier 2019

Source : ici et

Lire la suite

[FOODTECH] Delivroo ouvre un restaurant à Hong Kong

20 Décembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Digital, #Divers, #Entreprise, #web, #Foodtech

[FOODTECH] Delivroo ouvre un restaurant à Hong Kong

A l'instar du E-commerce avec l'implantation ou le rachat de magasins, l'enseigne de livraison Delivroo, ouvre un restaurant physique à Hong Kong.

Le restaurant est composé d'une cuisine avec un point d'emport qui propose 15 menus au choix.

En cas de succès, le modèle sera légitimement dupliqué. Espérons que le modèle soit rentable car actuellement Delivroo accumule les pertes comme cela avait été évoqué précédemment.

Lire la suite

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

11 Décembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #France, #Internet, #e-commerce, #ecommerce, #web

 

Comme chaque année, la FEVAD organise la Nuit des Favor'i afin de récompenser notamment le meilleur espoir E-commerce 2019.

Voici les finalistes :

Cheval-Energy.com

Le nom n'est pas forcément bien choisi (commercialement) mais il illustre simplement l'activité de cette enseigne du E-Commerce spécialisée dans le soin des équidés. Notons toutefois la présence d'un rayon "chien et chats" qui n'a rien à faire sur le site.

Site à découvrir

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : Prestashop

C.A : 3,68 Millions d'euros (2017)
Résultat : - 259 800 euros
Croissance : +12,54% en 2017 vs 2016

Sources ici et .

Epicery.com

Il ne s'agit pas réellement d'un site E-commerce mais d'une sorte d'annuaire localisé en région Parisienne où l'on peut commander en ligne des produits frais. Associée à Monoprix, l'enseigne espère se déployer sur tout le territoire métropolitain dans les mois qui viennent.

Site à découvrir .

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : Néant

C.A : NC
Résultat : NC
Croissance : NC

Lesgrappes.com

Il s'agit d'une marketplace dédiée au vin afin de distribuer notamment des vins de récoltants qui souhaitent vendre en direct.

Site à découvrir .

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : Néant

C.A : NC
Résultat : NC
Croissance : NC

Lunii.fr

C'est un site E-commerce qui propose une boîte à histoires enfantines à destination des 3 à 8 ans. Totalement novateur, ce concept de boîtier d'histoires pour enfant est une sorte d'ipod que vous pouvez recharger en "histoires" quand vous le souhaitez sur le Luniistore. Très pratique pour se débarrasser de la corvée des histoires le soir ! ;-)

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Site à découvrir en suivant ce lien.

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : NC

C.A : 2,3 Millions d'euros (2017)
Résultat : +96 000 euros
Croissance : NC

Source .

Nvgallery.com

C'est une boutique en ligne de mobilier décoratif, à ceci près qu'Nvgallery s'approprie toute la chaîne de valeur, de la production à la distribution.

Site à découvrir .

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : NC

C.A : 1,4 Million d'euros (2017)
Résultat : +40 000 euros
Croissance : NC

Source .

Pandacraft.fr

C'est un mix d'un genre nouveau entre un magazine, une application et de la vente par abonnement de produits créatifs à destination des enfants.

Site à découvrir ci-après.

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : Magento

C.A : 30K€ (2013) pas de chiffres récents.
Résultat : -123 500euros
Croissance : NC

Source .

Toogoodtogo.fr

Ce site n'a rien d'un site Ecommerce, il s'agit d'une plateforme de mise en relation entre commerçants et particuliers afin de réduire le gaspillage alimentaire.

Site à découvrir.

[ECOMMERCE] Nuit des Favor'i 2019 organisée par la FEVAD

Logiciel Ecommerce : Néant

C.A : NC
Résultat : NC
Croissance : NC

Une sélection décevante.

Une sélection décevante où le E-commerce n'est clairement pas représenté.

Certes il faut se renouveler chaque année, mais tout de même avec plus de 180 000 sites Ecommerce en France nous avons suffisamment de choix sans avoir à laisser des candidats concourir alors qu'ils ne sont pas Ecommerçants .

L'innovation est essentielle pour maintenir l'intérêt de cette compétition mais elle doit rester focalisée sur le E-commerce, sauf à proposer d'autres catégories.

Notre Favor'i va sans hésitation à Lunii.fr

Lire la suite

[ECOMMERCE DOWN] LDLC perd -3,5Millions d'euros sur 6 mois et dévisse en bourse (-24%)

4 Décembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Internet, #ecommerce, #e-commerce, #web

[ECOMMERCE DOWN] LDLC perd -3,5Millions d'euros sur 6 mois et dévisse en bourse (-24%)

LDLC annonce avoir un résultat négatif de -3,5 Millions d'euros sur les premiers mois de son nouvel exercice (soit entre le 1er Avril et le 30 Septembre). A la même période en 2017, le groupe de high tech était bénéficiaire à hauteur de +2,5 Millions d'euros.

[ECOMMERCE DOWN] LDLC perd -3,5Millions d'euros sur 6 mois et dévisse en bourse (-24%)

Il faut toutefois noter la croissance de +8,9% du C.A sur la période à 234,6 Millions d'euros de C.A.

Attention toutefois à la hausse de la dette avec un taux d'endettement à 115% qui devient extrêmement élevé. Les principaux facteurs de la dette étant les biens immobiliers du groupe, l'enseigne a décidé de se séparer notamment de l'entrepôt de Grandchamps des Fontaines (44) près de Nantes où se trouve Materiel.net (racheté en 2016). L'actif en question est estimé à 6 Millions d'euros.

La direction de LDLC infirme aujourd'hui projeter d'atteindre 1 Milliard d'euros de C.A en 2021 et cela malgré les investissements déjà réalisés (voir notamment ci-après).

Le cours de bourse a aussitôt dévissé à l'annonce de ces résultats.

Sources : ici et

Lire la suite

[ECOMMERCE UP] Carrefour et les fondateurs de ShowroomPrive investissent 30 Millions d'euros afin de renforcer l'enseigne

3 Décembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Digital, #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #France, #Internet, #e-commerce, #ecommerce

[ECOMMERCE UP] Carrefour et les fondateurs de ShowroomPrive investissent 30 Millions d'euros afin de renforcer l'enseigne

30 Millions d'euros c'est la somme qui va être injectée dans ShowroomPrive par Thierry PETIT, David DAYAN (tous deux co-fondateurs de l'enseigne ShowroomPrive) et Carrefour.

L'opération est répartie selon les conditions suivantes :

Thierry PETIT et David DAYAN : 18,5 Millions d'euros

Carrefour (au capital de ShowroomPrive depuis Janvier 2018) : 11,5 Millions d'euros
 

Les objectifs de cette augmentation de capital de 30 Millions d'euros sont multiples :

- Finaliser l'acquisition de Beauté Privée

- Financer le solde d'investissements logistiques pour 5 Millions d'euros

- Apporter une certaine aisance financière à la société et l'aider à renouer avec les bénéfices.

En 2017 ShowroomPrive réalisait un C.A de 655 Millions d'euros pour un déficit de -5,2 Millions d'euros.

Toutefois la croissance restait importante pour le secteur avec +21,4% de hausse du C.A vs N-1.

Lire la suite

[ECOMMERCE] ShopInvest rachète les 3Suisses

26 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprise, #Logistique Ecommerce, #e-commerce, #ecommerce, #web

[ECOMMERCE] ShopInvest rachète les 3Suisses

A l'instar de Pixmania, les 3Suisses changent de main après de nombreuses difficultés faisant passer le C.A d'1 Milliard d'euros en 2005 à 120 Millions aujourd'hui avec un résultat déficitaire cumulé de 650 Millions d'euros.

C'est le groupe ShopInvest dirigé par Karine Schrenzel qui reprend la société et ses 40 salariés situés dans le Nord de la France. Karine Schrenzel prévoit de recruter 20 collaborateurs en région Parisienne afin de développer le marketing et la technique.

Un pari audacieux, qui ne peut qu'être encouragé !

Sources ici et .

Lire la suite

[RACHAT] LeBonCoin rachète Videdressing et ses 3 Millions de Visiteurs Uniques

22 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #Internet, #e-commerce, #ecommerce, #web

[RACHAT] LeBonCoin rachète Videdressing et ses 3 Millions de Visiteurs Uniques

Nouvelle acquisition pour LeBonCoin qui rachète la marketplace Videdressing fondée en 2009. Videdressing revendique un volume d'affaires de 35 Millions d'euros et un C.A de 3,5 Millions d'euros (Chiffres publiés en 2015). Toutefois Videdressing n'a vraisemblablement pas encore atteint son seuil de rentabilité, puisqu'en 2015 le résultat est déficitaire de -3,8 Millions d'euros.

Videdressing avait également levé au total près de 19 Millions d'euros.  Depuis 2015, Videdressing est dirigé par Jérémy DELORME notamment passé par Minigroup.

Le montant de l'opération n'a pas été dévoilé.

Source ici et .

Lire la suite

[START-UP - START-DOWN] UBER perd encore plus d'1 Milliard de Dollars au 3ème Trimestre

15 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Digital, #Divers, #Entreprise, #Internet, #Transport, #web

[START-UP - START-DOWN] UBER perd encore plus d'1 Milliard de Dollars au 3ème Trimestre

La société américaine UBER annonce encore des pertes record de plus d'1 Milliard de dollars au 3ème trimestre de cette année pour un C.A de 2,9 Millards de dollars sur la même période. La croissance se tasse un peu avec un peu moins de 6% vs N-1.

le 2ème Trimestre n'était pas plus brillant avec une perte de près de 900 Millions de dollars sur 3 mois.

 

Sources ici ou là

Lire la suite

[MOBILITÉ] BLABLACAR lève 101 Millions d'euros (notamment auprès de la SNCF) et rachète OuiBus à ... la SNCF

13 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #Commerce, #Digital, #Entreprise, #Entreprises, #France, #Internet, #Transport, #web

[MOBILITÉ] BLABLACAR lève 101 Millions d'euros (notamment auprès de la SNCF) et rachète OuiBus à ... la SNCF

Il s'agit finalement davantage d'une réorganisation d'actifs que d'une annonce capitale pour la SNCF. En effet la SNCF confirme son intérêt pour la licorne Française BlaBlaCar en participant à la nouvelle levée de fonds de BlaBlaCar de 101 Millions d'euros et en profite pour lui céder OuiBus.

Les offres de covoiturage de BlaBlaCar seront à terme disponibles sur la plateforme Oui.Sncf afin de proposer l'ensemble des possibilités en matière de transport pour les consommateurs.

Il est important de rappeler que OuiBus n'est pas rentable à l'heure actuelle et accumule -165 Millions d'euros de perte depuis 2013 (dont -37 Millions rien que pour 2017). BlaBlaCar avait annoncé il y a déjà plusieurs mois avoir atteint son seuil de rentabilité.

Source ici et là.

Lire la suite

[ECOMMERCE] ALIBABA : 1 Milliard de Dollars de C.A en moins de 2 Minutes !

12 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #ecommerce, #e-commerce

[ECOMMERCE] ALIBABA : 1 Milliard de Dollars de C.A en moins de 2 Minutes !

Un record absolu.

Alibaba, le géant Chinois du Ecommerce a annoncé hier pendant sa fameuse journée des célibataires avoir réalisé 1 Milliard de dollars de C.A en moins de 2 minutes et un peu plus de 30 Milliards de dollars durant les 24 heures qu'a duré le Single Day.

Même Amazon reste timide avec "seulement" 4,2 Milliards de dollars de C.A pour le Prime Day.

[ECOMMERCE] ALIBABA : 1 Milliard de Dollars de C.A en moins de 2 Minutes !
Lire la suite

[ECOMMERCE] : OSCARO racheté par Autodistribution

9 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #E-commerce en général, #Entreprises, #Ecommerce, #Entreprise, #e-commerce

[ECOMMERCE] : OSCARO racheté par Autodistribution

Le feuilleton continue encore ce Vendredi avec l'annonce officielle de l'ouverture de négociations entre le groupe Autodis (Autodistribution) et Oscaro en très grande difficulté financière depuis des mois.

On ne peut que constater les mensonges de la part de la direction envers les clients et les différents interlocuteurs d'Oscaro ces dernières semaines, notamment dans les médias où la direction affirmait encore il y a quelques jours à peine qu'Oscaro "allait très bien". Un mensonge, car le Tribunal de Commerce de Paris a pressé Oscaro afin de trouver une solution pour faire face aux nombreux impayés accumulés ces derniers mois.

La prise de participation d'Autodistribution à hauteur de 4,95% et 30 Millions d'euros n'est pas suffisante au regard du passif d'Oscaro. Il était donc vital pour Oscaro de trouver du cash rapidement sous peine de déposer le bilan et risquer la mise en redressement judiciaire voir la liquidation.

Autodistribution prendrait donc la majorité de l'actionnariat dans la société et si Pierre-Noel LUIGGI resterait actionnaire minoritaire à hauteur de 20% il quitterait ses fonctions de PDG.

On peut saluer le magazine "En-Contact" dirigé par Manuel Jacquinet qui a apporté de nombreuses informations capitales pour comprendre ce qui se passait et démêler le vrai du faux.

Le DRH d'Oscaro et la Direction Générale dénonçaient les "fakes news", mais le pire finalement en matière de crédibilité, c'est lorsque que les soi-disantes "fake news" s'avèrent être parfaitement exactes.
 

Mises à jour :

MAJ du 13/11/2018 : Autodistribution (via Autodis group) prend une participation majoritaire à hauteur de 82,5% dans Oscaro. C'est la société Parts Holding Europe avec Bain Capital qui acquiert le site de E-commerce.

Stéphane ANTIGLIO, PDG du groupe n'a pas communiqué sur le montant de la transaction. Pierre-Noel LUIGGI reste au conseil d'administration d'Oscaro.

MAJ du 24/04/2019 : Stéphane ANTIGLIO a nommé Monsieur Jan Löning à la tête du pure player en tant que directeur général de la société Oscaro. Monsieur Jan Löning connaît le E-commerce pour avoir été Président de Fnac.com pendant près de 3 ans.

 

Autres articles relatifs au site Ecommerce :

Oscaro serait en état de cessation des paiements et son fondateur limogé

Oscaro dans la tourmente, Autodistribution sur les rangs ?

Oscaro lève 30 Millions d'euros, Autodistribution à la manoeuvre ?

Sources (merci à elles) : ici, et encore par ici.

 

Lire la suite

[SAAS] Prélèvement A la Source (PAS) : Comment le mettre en place sur la fiche de paie ?

9 Novembre 2018 , Rédigé par Stéphane ALLIGNE Publié dans #DOTNET, #SaaS, #Entreprises, #Digital, #Emploi, #Entreprise, #France, #Internet, #fiche paie

Le Prélèvement A la Source (PAS) n'est pas forcément complexe sur le fond, c'est plutôt sur la forme qu'il convient de s'y préparer. Il faut notamment user de pédagogie afin de préparer vos collaborateurs à sa mise en place. Le plus simple étant de débuter par une communication claire à propos de l'incidence du Prélèvement A la Source sur la rémunération nette de vos salariés.

Ci-dessous une vidéo de présentation du Prélèvement A la Source afin de comprendre en quelques minutes seulement son fonctionnement pour l'ensemble des parties.

Le plus élémentaire est d'afficher dès à présent le montant du Prélèvement A la Source sur la fiche de paie du salarié afin d'éviter au maximum le choc psychologique du 1er Janvier 2019. Pour cela vous pouvez vous rapprocher de votre Expert Comptable ou de votre Gestionnaire de Paie afin que les paramétrages nécessaires soient effectués (cela peut avoir un coût non négligeable).

Pour les autres, les professionnels (avisés ;-) qui utilisez par exemple un logiciel de paie en mode SaaS vous pouvez effectuer l'affichage du Prélèvement A la Source en un clic sur la fiche de paie de vos salariés, du moins pour ceux qui utilisent Fiche-Paie.net.

[SAAS] Prélèvement A la Source (PAS) : Comment le mettre en place sur la fiche de paie ?

Ce logiciel de paie en mode SaaS développé par DOTNET est plébiscité par un peu plus de 30 000 professionnels en France car il est avant tout très simple d'utilisation.

Aussi pour le Prélèvement A la Source les équipes de DOTNET ont prévu un simple bouton d'activation afin d'afficher en pied de fiche de paie le montant du Prélèvement A la Source.

[SAAS] Prélèvement A la Source (PAS) : Comment le mettre en place sur la fiche de paie ?

Cela permet à l'employeur de faire de la pédagogie en amont et de montrer son intérêt pour le sujet.

Une fiche de paie avec le Prélèvement A la Source ressemblera à ceci :

[SAAS] Prélèvement A la Source (PAS) : Comment le mettre en place sur la fiche de paie ?

Bien entendu il s'agit là d'une fiche de paie en mode "simulation" aucun Prélèvement A la Source n'est pour le moment effectué, il s'agit simplement d'une version toute à fait conforme à la législation qui permet d'afficher le futur Prélèvement A la Source du salarié. La fiche de paie peut ainsi être remise au salarié et conservée comme toute autre fiche de paie.

Le Prélèvement A la Source est une réforme très importante qu'il ne faut pas négliger, aussi DOTNET mobilise toutes ces équipes depuis des mois afin d'apporter l'ensemble des réponses nécessaires aux utilisateurs ainsi qu'aux destinataires des fiches de paie générées avec le logiciel. La réussite de la réforme passera par la pédagogie et l'écoute de l'ensemble des parties.

Lire la suite

[ECOMMERCE] Oscaro serait en état de cessation des paiements et son fondateur limogé

7 Novembre 2018 , Rédigé par Matthieu LAMBERT Publié dans #Commerce, #Divers, #Droit, #Digital, #E-commerce en général, #Ecommerce, #Entreprise, #Entreprises, #France, #Internet, #ecommerce, #e-commerce

[ECOMMERCE] Oscaro serait en état de cessation des paiements et son fondateur limogé

Différents médias spécialisés reprennent ces informations indiquant le limogeage imminent du PDG et fondateur d'Oscaro sans qu'aucun démenti ne soit actuellement diffusé par la direction ni par les actionnaires d'Oscaro.

Pire, Oscaro rencontrerait d'importantes difficultés avec ses fournisseurs qui avaient assignée l'enseigne de Ecommerce au tribunal ces dernières semaines pour des impayés de plusieurs centaines de milliers d'euros.

Un expert nommé par le tribunal conclu que « les éléments soumis au tribunal laissent supposer un état de cessation des paiements », soit la première étape d'un dépôt de bilan.

L'entrée d'Autodistribution au capital d'Oscaro aurait pu être conditionnée au départ du fondateur de l'enseigne.

Sources ici et .

MAJ 07/11/2018 15h35 : Oscaro dément le départ de Pierre-Noël LUIGGI alors que Manuel JACQUINET persiste et confirme bel et bien le départ du fondateur d'Oscaro.

Source .

Articles complémentaires :

Site Ecommerce : Oscaro dans la tourmente, Autodistribution sur les rangs ?

[ECOMMERCE] Oscaro lève 30 Millions d'euros, Autodistribution à la manoeuvre ?

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>