CatégorieAUTRES SUJETSEcommerceEntrepreneuriatJusticeweb

GoWork : une plateforme d’avis client illégale ?

La question est posée au regard des méthodes déloyales de GoWork détaillées ci-après.

GoWork n’a pas de bureau en France. Il n’est pas possible de les contacter par téléphone, et l’entreprise Polonaise ne dispose d’aucun numéro de SAV disponible en france.

Il est également légitime de s’interroger sur la collecte de TVA effectuée par GoWork et son reversement à l’administration fiscale Française. La DGFIP a été notifiée des soupçons qui pèsent sur GoWork à ce sujet.

Pourtant l’entreprise GoWork propose ses services dans notre pays sans y respecter la réglementation. GoWork se présente comme plateforme « d’avis sur les entreprises » :

Voir également l’article : Trustpilot condamné au Tribunal de Commerce de Paris

L’idée de départ à l’origine de GoWork est de « lutter contre les mauvaises conditions de travail! » comme cela est indiqué par leurs soins sur leur site internet :

Extrait de la page « a propos de nous » sur GoWork.fr

Seulement, GoWork ne lutte pas du tout contre les mauvaises conditions de travail ; bien au contraire, elle collecte des avis orduriers ou fallacieux sur des pages créées par ses soins contre des entreprises Françaises.

Ces avis sont lus par les salariés de ces entreprises qui sont pour la plupart « blessés«  de lire autant de mensonges et de désinformation à leur sujet.

L’objectif de GoWork est de rassembler le plus de contenu putaclic sur une entreprise française (faux avis clients, fausses informations, textes hors sujets rédigés par des robots..etc…) puis ensuite de monétiser l’audience corrélative en proposant des services aux entreprises incriminées injustement :

Extrait du site GoWork - page "Pour les entreprises"

Si reprendre les informations du Registre du Commerce est des Sociétés est tout à fait réglementaire, l’usage qui en fait par GoWork et leur détournement semblent totalement illégaux.

Les contenus publiés par GoWork ne semblent aucunement modérés et les vérifications indispensables pour exercer ce type d’activité d’agrégation d’avis clients sont inexistantes, laissant le champ libre à tous les abus.

D’une part GoWork présente ses activités comme une plateforme d’avis sur les entreprises afin de lutter contre les mauvaises conditions de travail.

C’est FAUX, les avis qui sont déposés sur Gowork n’ont rien à voir avec des salariés contents ou mécontents de leur employeur, il s’agit de clients (ou non), utilisateurs (ou non) des produits et services de ces entreprises, ou bien encore des concurrents ou des anonymes en mal de défouloir :

Avis client présent sur GoWork.fr

Seule une date d’expérience d’achat est indiquée, mais elle ne correspond à rien, puisque par défaut c’est la date du jour qui est renseignée par GoWork.

D’autre par, les avis sont la plupart anonymes, ou ne permettent pas de vérifier les informations communiquées par l’auteur de l’avis et donc de corriger la situation.

Les demandes d’informations complémentaires auprès de GoWork restent sans réponse ou sont hors-sujet. Les demandes de suppression de ces avis ou des pages créées par GoWork sont refusées au prétexte de la liberté d’expression :

GoWork respecte la liberté d’expression mais pas la Loi

Sauf que la liberté d’expression est encadré par la Loi, et les contenus mensongers, dénigrants et diffamatoires sont réprimés par la Loi Française.

Seulement, sur GoWork, des dizaines de milliers d’avis sur des entreprises Françaises sont ainsi ajoutés sans aucune légitimité, simplement pour créer et densifier des contenus putaclics afin de vendre des services commerciaux à ces mêmes entreprises.

Il semble qu’il s’agisse là d’une escroquerie.

Bien entendu les dirigeants de ces entreprises incriminées injustement s’offusquent de cela :

Réponse d’un dirigeant à un avis GoWork

Seulement le mal est fait, l’avis est vu par des dizaines de milliers d’internautes qui ne viendront plus chez vous pour acheter quoi que ce soit à la lecture d’avis négatifs.

Afin de chiffrer le préjudice subit par votre entreprise à cause des méthodes déloyales de GoWork, il vous suffit d’effectuer le calcul suivant :

Panier moyen X nombre de pages vues par avis sur GoWork X nombre d’avis = montant du préjudice en €

> Exemple :

Le trafic mensuel estimé de GoWork.fr est de 420 000 visiteurs uniques

Les derniers avis étant publiés sur la home de GoWork ils bénéficient d’une visibilité accrue. Il est possible d’estimer qu’un avis est donc vu au minimum 1000 fois.

Chaque fiche entreprise a ensuite un nombre de faux avis clients plus ou moins important, mais pour notre exemple, nous en compterons 3.

GoWork : Calcul du préjudice subi

Ainsi le calcul du préjudice initié par GoWork est le suivant :

50€HT (panier moyen) X 1000 (visites par avis) X 3 (nombre d’avis sur l’entreprise) = 150 000 € HT

C’est très simple, vous pouvez ajouter ce calcul avec vos chiffres directement dans l’assignation à délivrer à GoWork.

Seulement, GoWork ne jouit pas d’une notoriété suffisante pour collecter autant d’avis que nécessaire afin de crédibiliser ses activités. Ainsi, GoWork ajoute par des robots : des textes, des mentions, des informations (jusqu’au domicile personnel des dirigeants) afin de densifier le contenu au sujet de l’entreprise et faire ensuite monter dans les résultats de recherche sur internet la page de celle-ci.

Ajout par GoWork de commentaires afin de densifier le contenu de la page de l’entreprise

L’objectif reste le même : densifier le contenu putaclic pour augmenter la visibilité des pages fallacieuses créées par GoWork et ensuite vendre des services aux entreprises incriminées par ses soins. Il s’agit là d’une escroquerie au sens du droit Français.

En outre, le consommateur est évidemment trompé par ces fausses informations.

Paradoxalement, l’activité indiquée par GoWork, de « lutter contre les mauvaises conditions de travail », accentue en fait les difficultés déjà existantes pour ces entreprises de recruter lorsqu’elles sont présentes sur GoWork, avec leur nom associé à des commentaires peu élogieux.

Puis, à la lecture des avis mensongers présents sur GoWork, la clientèle se détourne, et les activités commerciales de l’entreprise incriminée se compliquent avec de telles mentions à son sujet sur internet.

Enfin, lorsqu’une entreprise les contacte pour leur signaler les contenus illégaux, ils refusent toute suppression.

GoWork préfère laisser de faux contenus pour tromper le consommateur et les candidats potentiels de ces entreprises.

GoWork a davantage peur qu’un internaute se plaigne auprès d’eux d’avoir constaté la suppression d’un commentaire illégal, que de recevoir une assignation de l’entreprise injustement incriminée. Soit !

La peur va changer de camp.

L’entreprise GoWork va être assignée au Tribunal de Commerce de Paris, car de telles activités préjudiciables aux entreprises françaises, à l’emploi, aux consommateurs et à l’Etat Français, ne sauraient perdurer plus longtemps.

Deux procédures vont être initiées à la rentrée (à ma demande) par le cabinet FIDAL, l’une en référé et l’autre au fond pour interdire sur le territoire Français les activités nuisibles de GoWork.

Ce n’est pas une menace, mais bien une promesse 😉

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 commentaires sur “GoWork : une plateforme d’avis client illégale ?”

  1. Des dizaines d’articles parlent dés méthodes de Gowork pour détruire la réputation d’entreprises. Un regroupement serait peut-être la solution pour fermer gowork ?

  2. gowork est une arnaque à part entière, c’est partout sur internet !

    FERMEZ CE SITE DE M***** ! C’EST UNE HONTE MONUMENTALE !

  3. Le site Gowork est clairement une escroquerie, mais que fait la justice française ? pourquoi le site n’est pas fermé ?

  4. Gowork est illégal ! nous n’avons jamais autorisé ce site a mettre nos coordonnée et nos informations
    on regarde ce qui est écrit et on voit que c’est du n importe quoi.

  5. nous avons une entreprise de menuiserie reconnue et nous n’avons jamais été interrogés pour nous mettre sur gowork et on se fait lincher par des anonymes. sans doute des concurents aigres.

  6. Bonjour, nous sommes aussi victime du site gowork, merci pour ce blog. Si vous avez des infos ou une attaque en justice, nous serons présents.

  7. Le site gowork est une arnaque à part entière. Ils bousillent la notoriété d’une société puis viennent proposer leurs services… payants bien entendu afin de corriger la situation, mais c’est eux qui ont bousillé notre réputation par des commentaires plus faux les uns que les autres. Que faire ?

  8. Go work c’est une arnaque comme c’est décrit. Ils détruisent nos entreprises et ne paient pas d’impôts en france

  9. Les entreprises comme go Work n’ont rien à faire en France.

    GoWork ne respecte en rien la réglementation relative aux avis clients pourtant TRÈS encadrés, go work ne respecte en rien les droits des entreprises concernées et en rien les droits des salariés desdites entreprises.

    De notre côté nous avons tout essayé pour dialoguer intelligemment avec Go Work.

    Leurs équipes inexistantes sur le territoire français, implique de dialoguer uniquement par mail.

    Un courrier recommandé leur a été adressé directement à leur siège en Pologne sans qu’aucune réponse ne nous soit apportée.

    Go Work méprise totalement le droit français et les entreprises françaises.

    Il semble d’ailleurs évident que fiscalement Go Work ne paye pas de TVA sur le territoire malgré le fait que Go Work y exerce une activité commerciale.

    Go Work fait partie de ces parasites qui viennent pourrir la réputation d’entreprises pour ensuite mieux leur vendre des services afin de redorer leur image.

    Ses comportements sont humainement dégueulasses, à vomir !

    Comment est-il possible de mettre sciemment dans la merde des individus ou des entreprises pour ensuite leur tendre la main et mieux les secourir ? Quel hypocrisie, le PIRE de l’entrepreneuriat !

  10. Bonjour,

    Directrice Financière et de Gestion des RH d’une société de transport depuis près de 20 ans, je fais régulièrement un petit tour des informations circulant sur notre société.

    J’ai découvert gowork.fr… Et les informations divulguées sur notre société qui sont, non seulement erronées, mais les avis sont totalement faux.

    Je veille sur l’image de marque de notre PME depuis près de 20 ans et suis outrée de voir cette mauvaise publicité gratuite et mensongère. Nous n’avons absolument pas autorisé gowork.fr à diffuser des informations relatives à notre établissement. Alors pourquoi nous nuire ?!

    J’ai également essayé d’appeler GOWORK.FR au numéro indiqué sur leur site (33 07.71.95.72.66) mais suis uniquement tombée sur leur messagerie.

    Puis, après quelques recherches, je suis tombée sur votre article relatif à GOWORK.

    Cordialement.

    Stéphanie R.

  11. Bonjour,
    Mon entreprise n’est pas (encore?) spécifiquement dénigrée sur ce site, mais les informations concernant mon activité sont fausses. Par ailleurs, les avis ne paraissent pas être vérifiés ce qui est la porte ouverte au dénigrement d’une activité professionnelle ce qui est répréhensible au regard de la loi française.
    Je viens de faire une demande d’effacement mais à la lecture de votre article, j’ai des doutes sur son issue.
    Vous avez mon soutien.

    Jean-Valentin ANDREÆ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Haut de page

Blog Entrepreneur du E-commerce